cybermotard
La compétition moto
par la photo
Les brèves  > 2016

2016 : Qui pour succéder à Streuer/Koerts, en championnat Mondial side car ?

Publié le

Quels seront les champions du Monde de la catégorie side car en 2016 ? Sachant que cette discipline est en perte de vitesse, pour un certain nombre de raisons. Une analyse de notre spécialiste side car : Albert Grison.

Sur notre photo, Tim Reeves, avec à ses côtés Grégory Cluze, félicite le nouveau champion du Monde 2015, le hollandais Bennie Streuer.

Qui succèdera cette saison aux champions du monde 2015, les Hollandais Bennie Streuer et Geert Koerts ?
Avec seulement 6 épreuves, le championnat 2016 ne s’annonce pas mirobolant. Toutefois certaines épreuves compteront deux courses.

On s’attendait à un championnat du monde de side car 2016, plus musclé, d’autant plus qu’il était question d’un promoteur. En fait c’est le contraire, puisque l’épreuve de Brands Hatch disparaît.

Les dates retenues sont :

- le 9 avril, Bugatti, France
- le 19 juin, Rijeka, Croatie
- le 26 juin, Pannoniaring, Hongrie
- le 7 août, Assen, Hollande
- le 27 juin, Oschersleben, Allemagne
- 17 septembre, Donington, Grande-Bretagne

Le Mans et Oschersleben auront comme épreuves support le championnat du Monde d’endurance, donc l’assurance de courir devant un nombreux public et la médiatisation qui va avec.

Les sides retourneront une nouvelle fois dans les pays de l’Est, en Croatie et Hongrie, dans des épreuves complètement anonymes. Combien de participants ? Bref passons.

A Assen, on ne sera plus en Moto GP comme il y a 2 ans, c’est fini ce temps là. Toutefois avec les Gamma Days, du nom du sponsor de la réunion, on aura affaire à une très belle réunion, en fait pluri-disciplinaire, avec le SBK hollandais, des courses de voiture, de kart et une démo de Formule 1 et plus de 80 000 spectateurs. Cybermotard avait relaté l’épreuve de 2014. Un bon endroit où aller pendant les vacances d’août.

La finale aura lieu en Grande-Bretagne, sur le circuit gros-cœur de Donington. Cette épreuve prendra place dans le très fameux championnat Superbike british, the BSB. L’an passé, les sides du Mondial et ceux du Championnat britannique avaient couru ensemble, original, n’est-il pas ? En sera-t-il de même cette année ?

Le britannique Tim Reeves (5 titres de champion du monde) et son passager français Grégory Cluze (1 titre) apparaissent comme les logiques favoris. Ils ont dominé la concurrence l’an passé mais leur disqualification à Donington, leur abandon à Brands Hatch et leur moteur en feu (!) à Assen les ont privés du titre mondial. On rappelle qu’ils ont terminé seconds à 5 petits points des champions du monde 2015. Reeves/Cluze devraient repartir sur un LCR/Yamaha, encore que ce choix ne soit pas définitif, on en saura plus après leurs premiers essais.
Derrière, pour le podium, on aura affaire à Streuer/Koerts, excellents en fin d’année. On se souvient qu’à Oschersleben, lors de la finale, ils ont roulé dans les temps de Reeves/Cluze. Cette année, ils auront à leur disposition toujours un châssis LCR, mais motorisé par le redoutable Kawasaki.

On retrouvera également Pekka Päivärinta (4 titres mondiaux) et son LCR/BMW. Toutefois, Pekka est un peu moins incisif depuis qu’il roule avec sa compagne Kirsi Kainulainen.

La surprise est le retour annoncé d’un tout bon, le suisse Markus Schlosser, qui avait quitté le mondial il y a quelques années, très fâché qu’on veuille "fouiner" dans son moteur. En Mondial, on roule "stock" ! Un sérieux client capable d’aller chercher la première place.
Avec de tels extra-terrestres, ce sera compliqué pour nos champions de France, Sébastien Delannoy/Kévin Rousseau, lesquels se sont engagés pour la saison de Mondial, de jouer le podium.

On retrouvera également un autre team permanent français, celui de Philippe Gallerne, qui repart donc pour une nouvelle saison en Mondial.
Il y aura un équipage atypique dans ce mondial 2016, celui des frères Birchall (1 titre mondial), lesquels utiliseront un châssis long motorisé par un 600 cc Honda, comme à Oschersleben en 2015, pour préparer la saison 2017.

Cette année, ce sera la dernière fois qu’on pourra admirer ces immenses champions sur des châssis longs F1 1000cc, car sans demander l’avis des intéressés, les pilotes, la FIM a cru bon de diminuer la cylindrée, en passant à 600cc en 2017.

Autre subtilité de la FIM, cette année les sides F2 (les châssis courts 600cc) pourront participer au Mondial, comme dans notre championnat FSBK. Du n’importe quoi. Quand un Reeves déboulera dans le Dunlop à fond de 6 sur un F2 à l’arrêt, ce sera chaud, espérons que tout se passera bien…
Nous, on pense qu’on tire une catégorie vers le haut, vers la lumière, pas vers le bas en la banalisant, …

Malgré tout, même si le championnat du monde des sides actuel n’a plus du tout l’aura du championnat des années 90, quand la catégorie était partie intégrante des Grands Prix Moto, ces pilotes de légende continueront de nous faire rêver.

Enfin il y aura l’arrivée de nouveaux prétendants comme Chris Walker, qui devraient animer ce championnat en 2016.

Donc vivement la première épreuve sur le circuit du Mans, le 9 avril 2016 !


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi
26 septembre 2014
Finale du championnat du monde side-car au Mans : La victoire pour les Birchall, (...)
17 juillet 2013
Mondial side-car à Assen : Les frères Birchall renouent avec la victoire
10 août 2009
Finale du mondial side car au Mans en septembre
7 novembre 2011
Side Car : podium historique des Français à Mallory Park
 

Visiteurs connectés : 27

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook