cybermotard
La compétition moto
par la photo
Les brèves  > 2014

Superbike 2014, Jérémy Guarnoni s’ alignera en catégorie EVO sur Kawasaki.

Publié le

Jérémy Guarnoni sera en championnat du monde Superbike 2014 en catégorie EVO, sur une Kawasaki au sein du Morillas Racing School. Il sera le seul pilote de cette structure à ce niveau !

Jérémy Guarnoni aborde la saison 2014 avec optimisme !

Les français seront bien représentés en championnat du monde Superbike, ils seront 5 à défendre le drapeau tricolore !

La saison 2014 s’ annonce passionnante pour Jérémy Guarnoni, en effet le jeune pilote tricolore s’ alignera au sein du team MRS en championnat du monde Superbike en catégorie EVO.

Cette catégorie qui voit le jour en 2014 aura pour but de regarnir le plateau WSBK en réduisant les couts pour les équipes. Cette catégorie sera soumise aux mêmes règles que la catégorie Superbike pour ce qui est du châssis, des suspensions et des freins tandis que concernant le moteur et l’électronique, les machines EVO devront se plier à l’actuel règlement Superstock.

Concernant l’ électronique, le boitier de série devra être conservé, seul le software pourra être modifié si le prix de l’ ensemble ne dépasse pas 1,5 fois le prix du bloc de série.

Ce passage en Superbike est une suite logique pour le jeune homme, 3e du championnat Superstock. Cette catégorie EVO sera certes moins performante que les Superbike mais n’ en sera pas moins compétitive. Comme il nous le confie, notre jeune homme compte bien se faire remarquer au guidon de sa Kawasaki EVO.

« Cette saison s’ annonce palpitante, participer au championnat du monde Superbike est un gros challenge. Je roulerai dans la catégorie EVO sur une Kawasaki ZX-10R du team MRS. Cette ZX-10R devrait beaucoup ressembler à celle de 2013 avec seulement une nouvelle fourche et de nouveaux freins pour commencer.
Lors de nos premiers essais à Jerez , on a juste monté une fourche Ohlins Superbike, des freins Nissin et des slicks et j’ ai fait de très bons chronos.
Pour un 1er jet nous avions de quoi être optimiste.

Contrairement à certaines équipes nous avons préféré partir de notre moto Superstock pour pouvoir l’ améliorer plus tard, alors que d’ autres sont parties d’ une Superbike pour la transformer en EVO.
En configuration EVO, la moto n’ a plus rien à voir avec celle de Superstock, avec la nouvelle fourche, les freins et les slicks j’ ai considérablement amélioré mes temps ! Et je pense pouvoir encore les améliorer avec les slicks prévus pour les EVO.
Pour compenser l’ écart au niveau moteur entre les Superbike et les EVO, ces dernières auront des pneus plus performants. Donc je pense qu’ une EVO pourra être compétitive dans certaines conditions, comme sur le mouillé ou du mixte.
Je pense aussi qu’ en fin de course les EVO gèreront bien l’ usures des pneus, avec un châssis moins rigide on abime un peu moins les pneus.
Cet hiver je vais travailler mon physique, car tenir 2 courses de Superbike ce n’ est pas rien ! La cadence sera très élevée et je serai donc motivé à 200% pour prouver que l’ on peut faire de bons résultats avec une EVO ! »

Dans les prochains jours, notre homme se rendra au Portugal et en Espagne pour y effectuer les premiers tests de la saison 2014, cybermotard.com ne manquera pas de suivre les résultats de Jérémy et de ses compatriotes en championnat du monde Superbike !


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi
9 juin 2012
Mondial Superbike, 5e pole pour Tom Sykes sur Kawasaki à Misano.
29 avril 2013
Superbike d’Assen : Sylvain Guintoli garde le cap
5 août 2013
Superbike de Silverstone, Loris Baz fait retentir la Marseillaise !
5 septembre 2011
Superbike du Nurburgring : Max Biaggi se blesse, Carlos Checa assure
27 septembre 2010
Jérémy Guarnoni s’ empare du titre 600 Superstock à Imola.
 

Visiteurs connectés : 21

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook