Victoire de Michel Amalric

Date : 8 avril 2001
 

Notre 15e saison s’est ouverte à Albi durant un week-end de giboulées, de grêle et de vent glacé. Où est donc l’époque des week-ends de Pentecôte sous le soleil albigeois ?

Dès la première course de la saison, Michel Amalric a tenu à réaffirler ses prérogatives : le titre Protwin est bien à lui, et va falloir le lui arracher de haute lutte.

Vendredi : 48 pilotes (dont 19 nouveaux) sont présents aux contrôles. La Voxan n° 93 de Laurent Brian n’est pas prête. La Franck Carbone D. n° 12 de Franz Schwarz non plus. Christophe Charles-Artigues est venu en touriste, son poignet n’est pas encore remis.

Samedi : 46 pilotes participent aux essais qualificatifs. La première séance se passe au petit matin. La piste est très humide mais sans pluie. Michel Robert (@tomo S. n° 2) réalise le meilleur temps devant Yann Donzel (Bimota SB8K n° 96), Bernard Sylvain (Bimota SB8K n° 98), Claude Rigoulat (Aprilia RSV n° 77) et Michel Amalric ((Aprilia RSV n° 1). Peu avant la seconde séance, un déluge de pluie s’abat sur le circuit et de nouveau la piste est détrempée. Le vent rend la piste séchante et en fin de séance, Franck Tauziède (Aprilia RSV n° 111) bouscule les temps en s’octroyant la pole. Trente-cinq pilotes sont dans les temps de qualification. La grille n’est pas complète. Il y a bien longtemps que ce n’est pas arrivé. le choix de pneumatiques se révèle difficile tant les conditions climatiques sont incertaines. Avoir deux paires de jantes n’est pas à laportée de tous les pilotes. Pascal Marié (n° 61) et Rémy Guignard (n° 35) ne qualifient pas leur Voxan " stock ", ce dernier la rate de 2 dixièmes.

Dimanche : le vent a soufflé toute la nuit, notre course est à 11 h 30. La piste est sèche et froide. Notre situation dans le paddock n’est pas idéale. La pré-grille est loin de la grille. La piste ouverte à côté de la passerelle est fermée trop tôt. Quelques pilotes n’arrivent pas à rejoindre la grille par la piste. Les motos circulant au milieu du public, pour rejoindre la sortie des stands, chauffent. Les pilotes sont un peu nerveux. Le temps d’attente après les tours de reconnaissance et de chauffe est trop long avant le feu vert. Conséquence l’@tomo de Michel Robert chauffe, il est obligé de quitter la première ligne pour les stands et ne prendra pas part au départ. Grosse désillusion pour l’équipe qui avait travaillé toute la nuit. Didier Dalet non plus ne part pas, sa Ducati 955 n° 10 ne démarre plus sur la piste des stands. Ces conditions de départ ne doivent plus se reproduire.

Le départ est donné. Franck Tauziède vire en tête devant Louis-Luc Maïsto (Ducati 996 n° 4). Michel Amalric et Sylvain Bernard. Michel Amalric croque Yann Donzel au premier tour. Au cinquième, Louis-Luc Maïsto prend la tête. Belles bagarres en milieu de peloton entre Franck Giroguy (Suzuki TLS n° 33) et Pierre Juyon (Ducati 916 n° 26 prêtée par un Protwineur non-engagé, sa moto avait cassé vendredi.) Au neuvième tour, Michel Amalric s’empare de la deuxième place et dans le dernier tour " théorique ", il prend la tête. La course était prévue sur 12 tours mais le drapeau à damiers est agité au 13e tour et sur le deuxième concurrent : Louis-Luc Maïsto ! Le classement doit être établi sur 12 tours. Dommage pour Thierry Bouygues (Ducati 996 n° 68), il perd un point. Son dépassement de Bruno Gealageas (Aprilia RSV n° 59) dans le dernier tour effectué ne peut être pris en compte. En 2 Soupapes, belle performance de Philippe Boucheron sur son Mostro n° 49, il termine 22e devant Bernard Dominici sur sa Ducati 940 n° 19 (28e et dernier classé.)

Classement 1er Michel Amalric, 2ème Louis-Luc Maïsto, 3ème Franck Tauziède.

Rendez-vous à Nogaro les 12 et 13 mai prochain pour notre deuxième épreuve.

Catherine Aubert

 

Les autres reportages de l'année

 
 
© Copyright Cybermotard 1998-2009 - Textes et images PROTWIN
E-Mail :  protwin.montpellier@modulonet.fr