En juillet, soleil qui donne n’a jamais fait tomber personne... et ben c’est raté (mais sans bobos) » Sagesse populaire

Date : 20 juillet 2003
 

Samedi 19 juillet - 2 séances qualificatives et 1 course de 15 tours au programme ... sans oublier la vaisselle, les courses et l’achat d’une bouteille de gaz sans laquelle nous n’aurions pu cuire nos escalopes de dinde ! Mais l’essentiel est de préparer et motiver le pilote.

41 pilotes présents et 4 100 litres de sueur dégoulinante avec une position pas vraiment surprenante (à quand la première place pour mon mari ? hum, hum !) Pole position de la Ducati 999 frappée du n°1, pilotée par Michel Robert effectuée en 1’47’’402, suivi de Frédéric Cuttica (Ducati 998 n°9) en 1’49’’264, de Stéphane Molinier (n°18) qui place la 1re Aprilia sur la grille en 1’49’’371et pour terminer la ligne des « top guns » Patrick Bonfiglio (Suzuki SV1000 n°13) en 1’49’’386.

Tous les pilotes Protwin se sont qualifiés dans les 115% FÉLICITATIONS (C’est vrai ! C’est vraiment dur). Notre Team occupe la 28e place.

Ce week-end le circuit a accueilli le pilote régional de l’étape, Éric Muzard (n°99), son Aprilia RSV et son papa Jean.

16h10 - Départ de la 1re manche qui risque d’être aussi chaude que la température ambiante. Le hole shot (comme disent les « pro » d’Eurosport ) est assuré par Stéphane Molinier. Au 3e tour, Michel Robert prend la tête (de qui ? !) pour ne plus la lâcher jusqu’à l’abaissement du drapeau à damier noir et blanc. Ses camarades de jeu Frédéric Cuttica et Stéphane Molinier le rejoignent sur le podium. Selim Dutipek (Ducati 900 n°23) place son Twinlight en 12e position.

À souligner la belle remontée de Gaëtan Di Pietro (Aprilia RSV/R n°155) de la 30e à la 19e place, ainsi que la rapide mais brève prestation de Gérard Gouthier (Honda VTR n°45) qui stoppe suite à des problèmes physiques (comme quoi le bourguignon c’est pas si bon !)

Suite à une bataille titanesque, quasi gargantuesque, contre lui-même et son envie de s’arrêter (mal de bras), notre pilote Samuel Saudubray (Ducati 748S n°102) fini sa course à la 26e place. Avec tous nos honneurs. YOUPI !!!

Il est minuit, le rendez-vous est pris pour le lendemain matin au warm-up dès 9h. « Bon pied, bon œil »

BONNE NUIT LES PETITS...

Dimanche 20 juillet, 8h30 - « Petit réveil du matin quand tu nous tiens »

Debout pour les warm-up de 9h. Première impression : celle d’un troupeau de mammouths en furie qui cognent près de l’oreille droite lors de la sortie du virage avant la ligne droite des stands. Quelle surprise à la vue des résultats de cette séance. Info ou Intox Mickaël Martin (Honda VTR n°27) fait la pole position en 1’44’’119 !! et Guillaume Landeau (Ducati 996 SPS n°82) en 3’58’’381 !! Il semble bien que le réveil ne soit pas seulement dur pour les hommes mais aussi pour la machine à remonter (ou descendre) les temps et le moral : le chronomètre.

Ce même jour à 14h10 : 2de manche - Commentaires à chaud : Quelle course ! Quel spectacle magnifique ! 40 tonnerres de feu en serial colère. « Feu vert, Frédéric Cuttica place sa Ducati en tête de peloton au 1er virage, tandis que les autres pilotes sont englués en queue de troupe » nous rapporte Samuel Saudubray. « Quel dur destin que celui d’un poireau ! »

Michel Robert répète toutefois le scénario de la veille en reprenant la 1re place tout en tentant de décapiter les panneauteurs lors de son passage dans la ligne droite des stands. Lorsqu’il s’y arrêtera, après 15 tours, c’est pour monter sur la 1re marche du podium 100% Ducati. En effet, ce sont Frédéric Cuttica et Aurélien Bantigny (Ducati 999 n°26) respectivement 2e et 3e qui l’encadre. La position du Twinlight ne change pas par rapport à la 1re course. Seuls le pilote et la machine diffèrent. Il s’agit du n°38 Jean-Luc Sornin et sa « Suzette ». Parti en dernière ligne, Gérard Gouthier termine en 27e position (finalement, on va peut-être lui demander sa recette du bourguignon au Gégé)

Un petit coup de chapeau à la femme de Gaël Peron (Ducati 748 n°88) enceinte jusqu’au ventre (l’accouchement est prévu ces prochains jours), pour sa grande résistance à la chaleur et pour l’aide qu’elle lui a apportée après sa chute lors de la séance d’essai libre. Ah c’qu’on les aime nos pilotes !

Rendez-vous les 9 et 10 août sur le circuit de Dijon-Prenois pour la 8e course de la saison.

La « sage » Marie (femme de Samuel Saudubray) et le Team 102

 

Les autres reportages de l'année

 
 
© Copyright Cybermotard 1998-2009 - Textes et images PROTWIN
E-Mail :  protwin.montpellier@modulonet.fr