Le circuit au gros cœur

Date : 28 juillet 2002
 

Cela fait 15 ans que le circuit de Dijon-Prenois n’avait pas accueilli de motos. Les pilotes l’ont découvert avec bonheur. « Un circuit gros cœur » comme certains nous l’ont décrit.

Franck Tauziède a commencé son w.e. en prenant la 3ème marche du podium des superproductions lors de la finale de l’Open de Dijon. Cela lui a donné des ailes pour ravir le podium des protwin loin devant ses adversaires

Franck Tauziède a commencé son w.e. en prenant la 3ème marche du podium des superproductions lors de la finale de l’Open de Dijon. Cela lui a donné des ailes pour ravir le podium des protwin loin devant ses adversaires

Samedi matin : nous entamons les festivités avec notre première série d’essais à 8 h 30. Nous avons gagné un quart d’heure par rapport aux horaires initialement prévus. Chic ! Chic ! Le reste de la journée est libre. De quoi découvrir la région bourguignonne dont nous parle si souvent la famille de Remy Guignard (n°35 - Voxan), d’autant qu’il fait un temps magnifique. Journée libre sauf pour les pilotes et leurs mécanos ayant rencontré des problèmes mécaniques lors de cette première séance comme Franz Schwarz (n°12 - Franck Carbone Racing), Michel Robert (n°3 - @tomo) et Louis-Luc Maïsto (n°5 - Ducati 996) qui se disputent les 1res places du Challenge. Le meilleur temps est néanmoins réalisé par Franck Tauziède (n°2 - Aprilia RSV/R 1000) venu narguer les favoris avec un temps de 1’27’’555.

Dimanche matin, c’est presque la grasse matinée, notre seconde séance est à 9 h 30. Franck Tauziède améliore son temps de la veille avec 1’27’’066 ce qui lui permet de garder la pole. Frédéric Cuttica (n°16 - Ducati 998), motivé, réalise le deuxième temps en 1’27’’802. À la fin de la série alors qu’il réalise le 3e temps, une bielle vient percer le carter de l’@tomo de Michel Robert, Franck Giroguy (n°33 - Suzuki TLR 1000) chute et met sa moto « chiffon », la Ducati de Louis-Luc Maïsto ratatouille... La grille semble bien incertaine pour les 36 places disponibles sur ce circuit. Franck Giroguy a trouvé la recette pour prendre le départ : un peu de poly, une pincée de résine, une grosse poignée de courage, des amis et la famille. Michel Robert se voit proposer la moto (Ducati 748 RS) de Sébastien Diss roulant en Supersport.

La course part avec ½ heure de retard, il est environ 18 h lorsque les pilotes prennent le départ, ce qui ne semble pas les déconcentrer puisqu’ils nous ont une nouvelle fois offert un superbe spectacle. Frédéric Cuttica prend la tête de la course, suivi de Vincent Comballot (n°111 - Honda VTR SP1 1000) parti de la 2e ligne et de Franck Tauziède. La moto de Franz Schwarz semble avoir gagné des watts, parti de la 16e place, il est déjà 5e à la fin du 1er tour. Frédéric Cuttica tombe dans le 2e tour. Frank Tauziède lui ravi la 1re place pour ne plus la quitter et fait le meilleur temps en 1’26’’904. Franz Schwarz tente de le rejoindre, il remporte la 2e place. Vincent Comballot et Stéphane Molinier (n°18 - Suzuki TLR 1000) se bataillent la 3e marche du podium pendant toute la durée de la course. C’est finalement Stéphane Molinier qui l’emporte. La 5e place revient à Michel Robert sur la Ducati de Sébastien avec seulement les tours de reconnaissance et de chauffe pour la prise en main de la moto. Jeremy Bret (n°89 - Aprilia RSV 1000) qui avait réalisé le 5e temps de la 1re série d’essais se laisse enfermer et tire tout droit pour sortir dans le 5e tour. Il repart dernier et re-gagne 10 places. Belle performance de Fabrice Kuhn (n°52 - Ducati 996) pour sa 7e place et sa 2e course du Challenge. Gilles Gadille (n°100 - Aprilia RSV 1000) fait une remontée de la 17e à la 8e place. Louis-Luc Maïsto, que tout le monde attendait, a cassé sa culasse et ne passe pas la ligne d’arrivée. L’un de nos pilotes régionaux, Pascal Voillery (n°24 - Buell 1000) dont la moto est prêtée par JB Motorcycle, monte sur la 1re marche du podium de la catégorie Twinlight.

Rappel du podium : Franck Tauziède, Franz Schwarz et Stéphane Molinier.

En Twinlight, ils n’étaient que 2 suite au serrage du bras oscillant de la Ducati de Selim Dutipek, Pascal Voillery et Fabien Vidonne (n°69 - Gollinelli HD 1200). Le 11 août 2002, rendez-vous était pris pour la revanche sur ce même circuit dans le cadre de la Coupe de France d’endurance, malheureusement le week-end a été annulé. Rendez-vous donc à Ledenon les 7 et 8 septembre. Vous trouverez nos feuilles de temps sur www.afcmicro.com - Résultats - Championnat de France Open 2002 - Open de vitesse Dijon-Prenois 27 et 28 juillet 2002.

Isabelle Harinquet Sympathiquement assisté de Mathieu Guignard.

 

Les autres reportages de l'année

 
 
© Copyright Cybermotard 1998-2009 - Textes et images PROTWIN
E-Mail :  protwin.montpellier@modulonet.fr