La pluie devient agaçante...

Date : 26 mai 2002
 

Ce week-end encore les pilotes du Challenge devaient avoir les nerfs solides, des jeux de jantes de rechange, des pneus de tous types : slick, mixte, pluie et même cross pour certains !! En effet, la météo a encore fait des siennes de façon capricieuse voire agaçante...

Le nombre de pilotes engagés est assez important. 54 pilotes présents pour 40 places sur la grille ce qui a donné lieu à des qualifs très très serrées. Imaginez, 9 gars dans la même seconde entre la 12e et la 21e place !

Pour les avant-postes Louis Luc Maïsto (n°5 - Ducati 996) réalise la pole en 1’36’’413, malgré des soucis de boite de vitesses, suivi de Franck Tauziède (n°2 - Aprilia 1000 RSV/R), de Philippe Boucheron (n°49 - 998 Ducati) et Michel Robert respectivement en 1’37’’261 et 1’37’’535. On peut saluer le très beau 7e temps de Franck Giroguy (n°33 - Suzuki 1000 TLR). Petit temps pour Franz Schwarz (n°12 - Franck Carbone Racing) sur la 3e ligne de départ ; il nous avait habitué à mieux depuis le début de saison.

C’est sous un ciel clément que va se dérouler cette course. La première course du week-end. Excellent départ en roue arrière de Philippe Boucheron qui perd presque immédiatement la tête dans le S du lac au profit de Louis-Luc Maïsto qui fait le forcing pour prendre de l’avance. Ils sont suivis par Franck Tauziède et Alain Cottard (n°76 - Aprilia 1000 RSV). Franck Tauziède double Philippe Boucheron au 2e tour et essaye de suivre le rythme qui leur impose Louis-Luc Maïsto. Ce qui ne sera pas chose facile puisque Philippe Boucheron va à la faute et chute dans le virage de l’oreiller. Michel Robert (n°3 - @tomo) fait une course un peu solitaire, il a des problèmes de suspensions. « Pour la première fois de ma carrière » nous confie-t-il « je fais une course sans doubler (hormis les attardés) ni me faire rattraper par d’autres pilotes ». Mais nouveau rebondissement à quelques tours de l’arrivée. Dans le 7e tour Thierry Gallo (n°98 - Ducati 955) rejoint les stands. Sa moto ne semble pas tenir la route et pour cause, il n’a pas fait la pression des pneus avant le départ, il avait 5 bars à l’arrière ! Jeremy Bret (n°89 - Aprilia 1000 RSV) parti de la 27e place pour remonter à la 19e nous fait un petit tout droit dans la ligne droite des stands faute de freins. La fermeture Éclair de la combinaison de Louis-Luc Maïsto décide de descendre, sa moto ratatouille et des problèmes électriques apparaissent, s’en est trop pour un seul homme, excellent pilote soit-il. Franck Tauziède à l’affût le passe dans le 10e tour. Ces deux complices se retrouvent sur le podium ; Franck Tauziède sur la 1re marche, les bras chargés de victuailles, Louis-Luc Maïsto très heureux de sa 2e place avec un record du tour en 1’34’’634 et Michel Robert qui étrennait enfin ses nouvelles bottes complète ce podium ! Belle 5e place de Christophe Bernard (n°115 - Aprilia 1000 RSV) régional de l’étape pour sa première course en Protwin.

Quant à moi, Vincent Combalot (n°111 - Honda 1000 VTR SP1) parti en 21e place, je remonte à la 13e et m’accroche à Patrick Bonfiglio (n°13 - Suzuki SVR 694) pour lui faire les freins au virage de l’aviation mais le manque d’adhérence de mon pneu arrière ne me permet pas de profiter pleinement de cette attaque puisque le « Twinlighter » me repasse à l’accélération dans le virage suivant. Belle remontée du 2nd Twinlighter Selim Dutipek (n°23 - Ducati 900 SS) de la 25e place à la 17e. Jolie bagarre entre Alexandre Petit (99 - Aprilia 1000 RSV) et Philippe Jacquet (n°34- Aprilia 1000 RSV) pour la 15e place. Même si le week-end a été éprouvant coté météo les pilotes nous ont confiés avoir pris beaucoup de plaisir lors de cette finale. La prochaine est prévue le 9 juin sur le circuit d’Albi.

Vincent Combalot (n°111)

Vous trouverez nos feuilles de temps sur www.afcmicro.com - Résultats - Championnat de France Open 2002 - Open de vitesse Nogaro 25-26 mai.
 

Les autres reportages de l'année

 
 
© Copyright Cybermotard 1998-2009 - Textes et images PROTWIN
E-Mail :  protwin.montpellier@modulonet.fr