Nevers : Pâques, ses œufs, ses cloches...

Date : 31 mars 2002
 

Quand, il y a un mois, l’ASM Nevers Magny-Cours nous informe de la possibilité d’inclure la première manche du Challenge Protwin à leur manifestation ; notre réaction fut immédiate, où signe-t-on ?

Un des (encore) rares prototypes engagés en protwin 2002 : la machine N°23 du petit Suisse Selim Dutipek, avec un cadre entièrement en carbone"

Voilà 5 ans que nous attendions ce moment. Magny-Cours et ses 4,250 km de piste au centre de la Nièvre, lieu qui depuis quelques années accueille le Bol d’Or et diverses manifestations dont le prestige n’est plus à démontrer. Si la première surprise est venue du côté de la météo, plutôt clémente et ensoleillée en ce week-end pascal. La seconde, en revanche, se décline comme suit : samedi 30 mars 1re séance d’essai chrono à 18 h ; dimanche 31 mars 2e séance d’essai chrono à 8 h 30 et finale à 18 h. Qu’à cela ne tienne, une fois de plus, nous faisons contre mauvaise fortune bon cœur ; en Protwin il est énorme et c’est tant mieux.

C’est un plateau de 48 pilotes (sur 89 inscrits au Challenge) qui anime cette première manche du Challenge Protwin 2002. Parmi eux, on ne retrouve pas moins de 15 nouveaux dont 4 Hollandais et 1 Suisse.

Encore une fois, ce sont principalement les vieux briscards qui font parler la poudre. À l’issue des essais, la pole revient à Franck Tauziède (Aprilia RSV 1000 n°2) suivi de Louis-Luc Maïsto (Ducati 996 n° 5), Stéphane Molinier (Suzuki 1000 TLR n° 18) et pour compléter cette première ligne, Michel Robert (@tomo S. n° 3).

La finale est tardive, il est 18 h 45 quand nos 44 qualifiés s’élancent pour 10 tours (en fait ils étaient 47 mais faute de place sur la grille, 3 sont restés dans le paddock). Départ et chute de Rémi Chevalier (Ducati 748 n° 62) dans le premier virage, il se relève sans gravité bien déçu. Ensuite nous assistons à 8 tours d’une cadence infernale entre les 7 premiers. Louis-Luc Maïsto s’empare de la tête dès le premier tour, suivant ainsi les recommandations de son mécano. Il est suivi de près par Michel Robert, Stéphane Molinier, Franck Tauziède, John Bakker (Ducati 998 S n° 87) Alain Cottard (Aprilia RSV 1000 n° 76), Philippe Boucheron (Ducati 998 n° 49). Saluons la belle prestation de Philippe (vainqueur 2 Soupapes en 2001) pour son premier galop d’essai avec sa 998 récemment acquise. Au 8e tour, suite à plusieurs chutes à Adélaïde, sans gravité pour les pilotes, le drapeau rouge est présenté et la course est arrêtée. Il n’y aura pas de nouveau départ, 75% de la course étant fait, le classement est entériné au 7e tour. Le classement scratch est le suivant : Louis-Luc Maïsto, Franck Tauziède et Michel Robert. Ils auront à bien surveiller les suivants Alain Cottard, Stéphane Molinier, Philippe Boucheron et Thomas Perreau (Aprilia RSV 1000 n° 73), voilà aussi de clients sérieux pour les podiums.

Les 2 soupapes ont disparu, vive le classement Twinlight (plaques vertes). Selim Dutipek (Ducati 900 SS n° 23) avec son nouveau proto, cadre carbone réalisé par ses soins, termine vainqueur de la catégorie tout en cassant son moteur au 8e tour, en voilà un qui a eu de la chance. Pascal Voillery (Ducati 900 n° 24) et Philippe Richelmi (Ducati 944 n° 60) complètent ce premier podium Twinlight.

Encore merci pour ce spectacle et rendez-vous le week-end prochain à Ledenon pour la 2e manche du Challenge.

Vous trouverez nos feuilles de temps sur www.afcmicro.com - Résultats - Le championnat de France Open 2002 - Open de vitesse Magny-Cours 30/31 mars.

Christwin

 

Les autres reportages de l'année

 
 
© Copyright Cybermotard 1998-2009 - Textes et images PROTWIN
E-Mail :  protwin.montpellier@modulonet.fr