Le Vigeant après un tour...

Date : 3 juin 2001
 

Le sort s’était acharné sur la course du challenge des monos, malheureusement il n’allait pas s’arrêter là.

L’accident mortel de Frédéric a frappé tout le paddock de stupeur.

2 heures après, Jean-François Guichen (assis sur la photo) président du Ducati club de France demande aux participants s’ils veulent continuer le programme des courses. L’avis des participants est partagé.

En accord avec les organisateurs, le challenge Protwin se déroule après la Coupe Ducati aux alentours de 11H00. Franck Tauziède (N°111), transfuge de cette même Coupe mène aux essais libres avec son Aprilia en 1’46’’533. Michel Robert le suit à 3 dixièmes avec son @tomo. L’autre Aprilia de Michel Amalric est à 6 dixièmes derrière le poleman. La encore les temps réalisés en course annoncent une belle bagarre sur la piste.

Mais le destin avait décidé de frapper fort ce lundi de Pentecôte. Deux accidents, dont un mortel, vont marquer ce premier tour. Le premier implique Michel Robert et Alain Cottard (N°76). Le pilote de l’@tomo, qui est en train de chauffer ses freins carbone, est surpris par la réaction de sa moto. Jérôme Brun son mécano le confirme « Nous venions de mettre un tout nouveau disque carbone à l’avant et au freinage l’@tomo a levé aussitôt ». Michel Robert relâche aussitôt la pression sur le levier de frein, mais sur la lancée sa moto vient percuter la Suzuki d’Alain Cottard. Les deux hommes vont au tapis.

Michel est relevé avec une clavicule cassée.

Hélas plus loin, au poste N°7, Frédéric Salençon (N°21) chute pour une raison encore inconnue et reste inanimé sur la piste. Sa moto, dont le réservoir est en matériau composite prend feu aussitôt. Une épaisse fumée noire se dégage et masque une partie de la vue. Quelques pilotes arrivent à l’éviter de justesse. Mais un concurrent ne peut éviter le choc.

Le SAMU arrivé très vite sur les lieux va tenter de réanimer le pilote, qui est déjà en arrêt cardiaque. 20 mn plus tard, le décès est constaté.

L’annonce de cette mort plonge la totalité du paddock dans la stupeur la plus totale. Frédéric était un familier du challenge Protwin depuis une dizaine d’années. Mais il pilotait aussi aux courses du Ducati Club de France et en AFAMAC.

La gendarmerie arrivée sur les lieux va appliquer la procédure habituelle en cas d’accident mortel de la circulation : audition des témoins, vérification du taux d’alcoolémie, vérification des machines et fermeture de la piste pour comprendre les circonstances de l’accident. L’épreuve de semi-endurance de 6H00 du DCF qui devait se dérouler l’après midi même est annulée.

Cet accident mortel pose toutefois la question de la sécurité de cette enfilade de ce fameux poste 7. « Un certain nombre de motos ont été détruites à la sortie de ce virage en 4 jours, dont 3 de la Coupe Ducati » souligne Michel Fontana. « La piste a cet endroit est relativement bosselée, à cause des voitures qui courent également ici. C’est un point d’appui de la trajectoire pour ces véhicules. Résultat, étant donné que le soubassement est en argile, cela occasionne des bosses. Quand une moto arrive avec un mauvais réglage des amortisseurs elle a tendance à guidonner très fort » poursuit il.

Les motos qui chutent à cet endroit viennent taper dans le rail de sécurité qui est très proche de la piste (moins de 5mètres). Un certain nombre d’entre elles passent d’ailleurs par dessus le rail de « sécurité » et finissent complètement détruites ! Cela d’ailleurs malgré le doublement de la rangée de pneus à cet endroit.

Pour rappel, un pilote est déjà mort dans des circonstances qui n’ont jamais été éclaircies au même endroit, lors d’essais libres il y a deux ans : il s’appelait Jean Paul Juanola.

Le circuit étant la propriété d’un syndicat de 43 communes et bénéficiant de l’homologation ** de la commission Nationale sécurité Vitesse*, il n’y a plus qu’à souhaiter que des travaux soient engagés rapidement.

Thierry Leconte

*Cette commission regroupe entre autre : le Ministère de la Jeunesse et sports, le ministère de l’Intérieur, le propriétaire du circuit, la fédération auto et moto, les pompiers, la Préfecture etc ...etc..

** le circuit est homologué jusqu’en 2004. Néanmoins la réfection de certaines parties de la piste sont prévues pour cet hiver.

 

Les autres reportages de l'année

 
 
© Copyright Cybermotard 1998-2009 - Textes et images PROTWIN
E-Mail :  protwin.montpellier@modulonet.fr