Albi : victoire d’Aprilia !

Date : 2 avril 2000
 

A la première course du challenge 2000, les lauriers sont revenus à la marque transalpine.

Le week-end du 1er avril a vu l’affrontement entre les anciens et les nouveaux, sur le circuit d’Albi. Si certains ont crée la surprise, la victoire finale est revenue aux hommes d’expérience

Pour la première course de la saison, les prétendants à la victoire se sont déplacés nombreux : 53 pilotes avaient fait le déplacement pour 40 places disponibles.

Deux séances d’essais sont nécessaires pour départager ce joli monde. Oh surprise, c’est Louis Luc Maisto (N°70) qui est l’auteur du meilleur temps en 1’22’’100 sur une 996. Il y avait longtemps que l’on avait vu une Ducati en pôle en Protwin. Cela a du réchauffer le petit cœur meurtri de certains. Déception du côté de Michel Robert et de son complice Jérôme Brun, puisqu’ils n’ont pas réussit à terminer leur proto : « @tomo ». Ils sont donc descendus avec une « vieille » 888. Auteur du 32ème temps, Michel se retrouve non-classé pour cause de « panachage ». (Quand deux séries qualificatives sont organisées et que l’écart des temps des 5 premiers est supérieur à 1,5% : on panache la grille de départ avec les pilotes des deux listes. C’est assez rare mais ça arrive, la preuve.)

Nathalie Roche n’a pas pu se qualifier non plus, sa moto ne marchait pas bien.

Toujours sur la première ligne de départ, on peut voir Alain Cottard (N°76) de retour après une saison ratée l’année dernière. A ses côtés, le vainqueur de l’édition 99, Christophe Charles Artigues sur sa fidèle Moto Bel’ Guzzi (N°1). Enfin Claude Rigoulat ferme ce quatuor sur son Aprilia (N°77).

Course :

Elle se déroule sur 12 tours, Louis Luc Maisto, ne démérite pas de la pôle, puisqu’il va tenir tête à tous ces adversaires pendant plus des ¾ de la course . Il se permet même de leur mettre un boulevard. Mais au 8ème tour il passe au ralenti : il a cassé une courroie et tourne sur un cylindre ! Il va terminer 7ème.

Pendant que notre homme menait les débats, Michel Amalric (N°34) parti en 5ème place sur la deuxième ligne va rapidement déborder Alain Cottard dès le deuxième tour. Il va ensuite batailler pendant 4 tours contre Christophe Charles Artigues, avant de le passer à son tour. Alors en 2ème position, il va profiter de la casse de Louis Luc Maisto pour s’emparer de la tête de course et monter sur la plus haute marche du podium !

En troisième position apparaît un célèbre inconnu : Eric Maironne sur Ducati 955 (N°60), qui parti de la 6èmeposition, va remonter successivement Claude Rigoulat (N°77), Alain Cottard (N°76)et Sébastien Diss sur sa très belle Bimota SB8R (N°17) ! Bravo l’ami !

Franz Schwarz sur l’unique Laverda (N°12) abandonne sur problème d’embrayage au 4ème tour. (C’est le retour de la marque Italienne en Protwin, qui a été présente dans ce challenge ; il y a fort longtemps).

Du côté des 2 soupapes, une bagarre entre Fabien Vidonne (Monsieur 69) , sur la seule Golinelli HD du plateau, et Selim Dutipek (Ducati 940 N°23), donne raison à ce dernier. Ils coupent la ligne d’arrivée dans l’ordre suivant : 1er Selim Dutipek, 2ème Fabien Vidonne, 3ème Sergio Spagnolo. Dans l’histoire des Protwin, c’est la première fois que les 3 Suisses font un podium ensemble sur la même épreuve. Et on se lève tous pour Danette.

A noter la belle prestation de Franck Vidal (N°6) qui parti 10ème, termine en 8ème position au général également sur Ducati 996.

Thierry Leconte avec l’aide de Christine Metivier

 

Contre toute attente, c’est une Ducati 996 (N°70) avec Louis Luc Maisto qui s’est emparé de la pôle. Cela faisait longtemps que c’était arrivé en Protwin.

En finale, La victoire revient à Michel Amalric sur Aprilia. Notre homme est coutumier du fait, puisqu’il a déjà créé l’événement en 1999, en ouverture du Mans avec la même machine.

Les autres reportages de l'année

 
 
© Copyright Cybermotard 1998-2009 - Textes et images PROTWIN
E-Mail :  protwin.montpellier@modulonet.fr