cybermotard
La compétition moto
par la photo
Les brèves  > 2019

Un vent de fronde avant l’ épreuve du Bol d’Or 2019

Publié le

Lors des tests Pré Bol ( 3 et 4 septembre) les petites équipes d’endurance ont reçu une nouvelle qui a fait l’effet d’une bombe. Ils ont vu leur budget essence augmenter de 40 %, à deux semaines de l’évènement. Sans aucune concertation !

Le premier loupé de la saison d’endurance 2019-2020 est de faire figurer la Honda N°111, qui s’est retiré du championnat ! Ce n’est pas le seul !

Une augmentation du budget essence de 40% !

Lors des tests Pré Bol – 3 et 4 septembre 2019- un certain nombre d’équipes ont appris que l’organisateur allait leur imposer un distributeur de carburant unique : Panta Racing fuel. Jusque là pas grand chose à dire. Problème comme intervenant unique, Panta Racing Fuel va facturer sa prestation à 3,85€ le litre à chaque équipe, soit une augmentation de 40 % à deux semaines de l’évènement !

Une fois de plus les organisateurs, cad la FIM et Eurosport Events ont présenté cette mesure sous la forme d’une « augmentation de la sécurité » et pour « éviter que les teams ne stockent plus de 60 litres d’essence dans leur box !?! »

Le problème c’est que cette mesure est rendue obligatoire alors que les équipes ont bouclé leur budget et ne s’attendait pas à une augmentation de cet ordre.

Selon Eric Tanésie du team TRT 27-le bazar 2 la Bécane « Cela représente un supplément de 1.500€, que je n’avais pas budgeté ! »

Ce team manager basé dans l’Eure, enfonce le clou « Au moment de l’inscription pour l’épreuve du Bol d’Or, les choses étaient claires : chaque équipe pouvait s’approvisionner comme bon lui semblait ! » (Notamment en allant s’approvisionner dans les stations services locales.) Sachant que le litre de E 98 coûte environ 1,56 dans le commerce, le passage à 3,85€ représente bien une augmentation de 40 % !

Et là, « On nous impose un diktat, sans possibilité de nous retourner ! » continue Eric Tanésie. Le Normand n’est pas seul à râler, puisque sur une vingtaine de teams contactés par mail, plus d’une quinzaine ont manifesté leur refus de se voir imposer cet annexe au règlement.

Parmi les contestataires, il y a le team Tecmas de Michel Augizeau ( qui n’est pas le premier venu), LMD 63 Ultimate Cup de Jean François Sancier, JMA Motos Action bike ( N°34) de Jean Marc Adam, Infini Team-Flam N°10, Energie Endurance N°91 de Yohann Braive, le GERT 56 de Karsten Wolf , le team AM Moto Racing (N°3) d’Eric Archimbaud et enfin le team 18 des Sapeurs Pompiers de Yannick Bureau ! Il y a une mention spéciale pour le RAC 41, qui avait un autre fournisseur de carburant et qui va perdre l’appui de ce pétrolier dans l’opération !

Devant la fronde des petites équipes, Eurosport Events a déjà reculé et le prix de l’essence est passé de 3€85 à 3€20 en 48 H !!. Dans le même temps Eurosport Events a signifié aux teams permanents que ces derniers allaient bénéficier d’une « aide de 1.000€ » pour les aider à « amortir l’augmentation du prix au litre ! »

On croit rêver ! C’est l’argent récolté auprès des « petits teams » qui va être re-distribué aux teams permanents ! On déshabille Paul pour habiller Pierre !

Une sécurité, mais laquelle ?

Là encore Eric Tanésie s’emporte ! "L’essence fournie par Panta racing Fuel a un indice d’octane de 102, et cela fait chauffer nos moteurs !". Cela n’est pas trop préjudiciable pour les teams usines, qui disposent de radiateurs surdimensionnés Mais cela n’est pas notre cas !"

Enfin où est l’argument de la "sécurité" ’’On va aller chercher l’essence dans le paddock à moins de 20 mètres de nos installations.’’ souligne Eric Tanésie

Quels seront les répercussions pour les teams rebelles ?

Si jamais les teams rebelles ( qui représentent – pour l’instant- une quinzaine d’équipes sur les 59 engagés) refusent d’utiliser le système de carburant unique. Que va-t-il se passer ? « On nous a dit que les équipes risquaient la disqualification ! » rapporte Eric Tanésie.

Peux-t-on imaginer un organisateur de course disqualifier 25 % de son plateau avant une épreuve ? Ce serait signer la fin du championnat du monde d’endurance. En effet si l’organisateur n’arrive à aligner que 39 équipages sur les 59 retenus, cela va jouer contre lui. D’autant que parmi les teams « rebelles » il y a aussi des allemands !

Face à ce mouvement de fronde, il faut souligner l’attitude de certaines équipes officielles, qui ont répondu à Eric Tanésie, la chose suivante :« les sports mécaniques coûtent cher, si vous n’êtes pas contents, vous pouvez passer à autre chose ! »

Problème le championnat du monde d’endurance ne vit que par ce que la location des infrastructures – circuits, assurances- est payé par les petites équipes ! Si le championnat devait se dérouler entre une quinzaine d’équipes au lieu d’une soixantaine d’engagés, les frais pour les équipes « pro » seraient multipliés par un facteur 2 ou 3 ! Donc un peu de respect pour les « petites équipes d’amateurs » !!!

La fronde ne risque pas de s’arrêter de sitôt

En effet la fronde ne risque pas de s’arrêter de sitôt, puisque pour la saison 2020-2021« On devra s’équiper avec des vannes Staubli- à 10.000 ou 12.000 euros le jeu ou des vannes 2FG à 5.500 ou 6.500 euros/pièce » continue Eric Tanésie. On voit bien que le but des organisateurs est de monter en gamme. 0r le championnat d’endurance repose à 80 % sur des équipes bénévoles. Ils sont moins d’une dizaine à être des "pros" sur soixante équipages engagés !

Enfin Eric Tanésie souligne que la limite de qualifications est en train de connaître une spirale infernale. « En 2020-2021, chaque pilote devra entrer dans les 107 % du meilleur temps » Problème, ces chronos sont établis « par des retraités du motoGP comme Randy de Puniet, Mike di Megglio et d’autres ! ». Résultat des courses « Aux 8H de Slovaquie, quand on a appliqué le taux de 108 % ( au lieu des 109 % auparavant), on s’est aperçu que dans certains teams , il n’y avait plus qu’un seul pilote agrée à prendre le départ ! Et il n’y aurait eu que 30 équipes sur la grille de départ ! »

Eurosport Events a fait un tour de passe-passe et a décrété que les teams qui avaient été classés aux 24H du Mans, pouvaient prendre le départ. Qu’en sera-t-il si Eurosport Events institue la règle des 107 % en 2020-2021 ?

On risque d’avoir une grille de départ avec une quinzaine de motos, comme en motoGP ?


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi
19 septembre 2014
Satisfaction pour Eric Tanesie après la rencontre avec l’ACO
15 septembre 2014
Naissance d’un collectif des teams endurance Moto à l’occasion des 24H du (...)
26 avril 2014
Eric Tanésie interpelle les organisateurs des épreuves d’endurance
18 septembre 2014
Le dialogue est (enfin) noué entre l’ACO et les teams en endurance
 

Visiteurs connectés : 41

Rechercher
Articles dans la même rubrique
15 septembre 2019
A Misano Marquez a trouvé un adversaire à sa taille : Fabio (...)
10 septembre 2019
Mondial supersport à Portimao combat fratricide pour le titre (...)
6 septembre 2019
Un vent de fronde avant l’ épreuve du Bol d’Or 2019
 
août 2019
27 août 2019
Victoire historique de Moreau/Arifon en side-car à Carole
25 août 2019
MotoGP de Silverstone : Alex Rins s’impose sur le fil (...)
5 août 2019
MotoGP de Brno : Marc Marquez entre dans la légende des Grand Prix (...)
 
juillet 2019
6 juillet 2019
WSB Donington : Rea surnage, Ducati prend l’eau, Loris Baz à 2 (...)
 
juin 2019
17 juin 2019
Une grande première pour Quartararo au motoGP de Catalogne
11 juin 2019
Mondial Supersport : les pilotes Bardhal pour un 3e doublé (...)
 
mai 2019
12 mai 2019
Mondial supersport d’Imola : France 0 – Suisse 1
6 mai 2019
MotoGP : Marquez reprend du poil de la bête à Jerez
 
avril 2019
15 avril 2019
Randy Krummenacher conforte sa place de leader à Assen en mondial (...)
8 avril 2019
Week-end compliqué pour Jules Cluzel en mondial supersport (...)
7 avril 2019
Premier doublé de BMW au superbike du Mans
7 avril 2019
Victoire à l’arraché de Renaudin en première manche 600
1er avril 2019
Epée de Damoclès suspendue au dessus des 24H motos
 
mars 2019
30 mars 2019
Ian Hutchinson, un challenger de renom, face à l’élite des pilotes (...)
27 mars 2019
Steve Kershaw présent aux Carlos Training 2019.
19 mars 2019
Jules Cluzel fait briller les couleurs du team GMT 94 en mondial (...)
17 mars 2019
Un nouvel attelage ( LCR) pour Moreau et Arifon en 2019
10 mars 2019
Essais motoGP du Qatar : Quartararo dans le Top 5 !
 
février 2019
26 février 2019
Coup de tonnerre de Fabio Quartararo aux essais motoGP du (...)
24 février 2019
Phillip Island : Cluzel apporte le premier podium Mondial (...)
23 février 2019
Paul Léglise en championnat mondial side F1 600
10 février 2019
Bilan des plus mitigés pour KTM lors des tests hivernaux de (...)
7 février 2019
2019 : Tecmas se recentre – provisoirement - sur la championnat de (...)
 
janvier 2019
14 janvier 2019
Suzuki cherche un repreneur pour le SERT de Dominique (...)
9 janvier 2019
GP du Mans 2019 : Le circuit du Mans fera revivre la légende de (...)
6 janvier 2019
Superbike 2019 : Clément Stoll rejoint les rangs du Junior team (...)
2 janvier 2019
2019 : L’avenir de Johann Zarco chez KTM se fera sans Laurent (...)
 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook