cybermotard
La compétition moto
par la photo
Les brèves  > 2019

Le dernier (?) défi de Cédric Tangre : rouler en Moto2 Europe !

Publié le

En 2019, Cédric Tangre se lance un dernier défi (?), celui d’apparaître dans le Top 5 en championnat d’Europe Moto2. Le pilote de Meaux a t-il une chance de briller dans ce championnat ? On vous fait la revue de détail.

Pour 2019, Cédric Tangre voudrait « finir sa carrière sportive en beauté » en terminant dans le Top 5 du Moto2 Europe (Un championnat aux mains du CEV). Le double champion de France supersport (2015 et 2017) a définitivement rangé sa Suzuki 600 supersport dans son garage. « Elle était vieillissante, et lors de ma dernière épreuve, j’ai cassé un moteur ! ». Pas de regret donc.

Fin de l’implication de Cédric Tangre en championnat de France. Ce dernier avait déjà tâté du moto2, notamment en roulant comme wild card au Grand Prix de France 2018 avec une Tech 3.

Cedric Tangre fidèle à Tech 3

Pour 2019, Cedric Tangre roulera toujours sur un modèle tech 3. Mais ce sera sur un modèle de 2016 avec « un châssis plus récent, un bras oscillant et une fourche aux dernières évolutions »

Car la discipline du moto2 est très exigeante. Selon Cédric « Les motos proposées ont des pneus très durs et des châssis très rigides ». Selon lui il faut trouver pour chaque circuit les bons réglages, car sinon la fourche dribble et « on peut perdre l’avant très vite ».
Il faut absolument « travailler sur la vitesse en entrée de courbe ». Voir son Itw vidéo sur la prise en mains de sa Moto2

Et l’apprentissage se paye ! La preuve au GP de france 2018, Cedric a terminé 27e à 1 minute et 36 centièmes du vainqueur : Francesco Bagnaia !

C’est pour cela que Cedric a choisi la « nouvelle » configuration Tech 3, version 2016, qui offre un châssis moins rigide et « un poil plus souple ».

Cédric Tangre peut aussi compter sur les fidèles qui composent son équipe cad : Guillaume Oléron, Remy Vuillet et Badis Bufenzer.

Cela n’est possible, que par ce que le Moto2 Europe (CIV) , continue a accueillir des motos avec moteur Honda, ce qui n’est plus le cas en Moto2 GP ! (Puisque désormais en Moto2 GP, la seule motorisation acceptée est celle du moteur Triumph à trois cylindres).
Mais Cédric est bientôt âgé de 36 ans, aura-t-il la "gniak" pour affronter des jeunes qui auront plus de 10 voire 15 ans d’écart ?

Cédric Tangre est quand même quelqu’un qui ne manque pas d’ambitions. En effet « Pour l’instant on a le budget que pour disputer les 2 premières courses du Moto2 Europe ». A suivre donc.

La roadson, un autre projet de développement pour Cédric ?

Mais Cédric a quand même une petite idée derrière dans la tête. Une fois sa carrière sportive terminée, il aimerait pouvoir continuer à travailler dans le milieu.

En effet il devrait participer au développement de la « Roadson » de Jean François Robert en moto2. C’est pour cela que nous avons intitulé notre article, avec un point d’interrogation : le dernier défi de Cédric Tangre ?

Là encore cybermotard devrait suivre Cédric à la trace !


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi
11 mai 2018
Aidez Cédric Tangre à gagner son challenge en Moto2 !
5 avril 2007
Donington : Premiers points marqués pour Cédric Tangre
19 décembre 2010
Cédric Tangre abandonne sa Suzuki pour la nouvelle Kawasaki ZX 10R !
23 mars 2018
Moto2 : le nouveau défi de Cedric Tangre
 

Visiteurs connectés : 30

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook