cybermotard
La compétition moto
par la photo
Actualites  > 2021  > Actualités sportives

L’album photo N°1 de la course side car de Nogaro des 24 et 25 Avril 2021

Publié le 3 mai 2021

On retiendra de ce week-end la présence du champion du Monde, Tim Reeves, la victoire de Ted et Vincent Peugeot, mais aussi, malheureusement, les accidents de Clément Carré et Rosa OrtaVillaro. Et bien plus encore...

Fin de saison pour Clément Carré

A la suite d’une fuite d’huile lors des chronos du samedi, la piste a abondamment reçu de l’absorbant, sauf que peu ou pas balayé, une bonne partie est restée sur la piste, en particulier à la sortie du gauche derrière les anciens stands. Pas besoin d’avoir fait l’ENA pour comprendre que ça pouvait finir mal. C’est Estelle Leblond qui a dérapé la première sur l’absorbant, évitant le tonneau de peu. Par contre son passager, Clément Carré est parti à la verticale pour retomber sur son pied gauche. Résultat : fractures multiples à la jambe gauche.

Podium side car F1 dimanche 25 avril

Sur la première marche, le champion du monde, le britannique Tim Reeves avec Kévin Rousseau, sur la seconde Ted et Vincent Peugeot et une nouvelle fois sur la troisième, Paul Léglise et Sébastien Lavorel. En rappelant que le samedi, c’étaient les Peugeot sur la plus haute marche. Reeves/Rousseau sont en tête du championnat de France side-car, avec une petite avance de 16 points !

Podium side car F2 samedi 24 avril

Sur la plus haute marche, les champions sortants, César Chanal /Olivier Lavorel, sur la seconde, Goulven Crochemore /Bruno Picquoin et sur la troisième, François Leblond/Cyril Douane Chazelle. Le dimanche, les mêmes, sauf que les places de deux et trois sont inversées. César Chanal /Olivier Lavorel s’envolent au classement F2.

Les mêmes démasqués

De gauche à droite, Vincent Peugeot, Ted Peugeot, Tim Reeves et Kévin Rousseau. La photo souvenir que gardera Ted Peugeot, où il pose en compagnie de la star mondiale du side, le britannique Tim Reeves, 6 titres mondiaux en F1, champion d’Allemagne, champion de Grande-Bretagne, vainqueur du TT ! Un Ted Peugeot, quasiment inconnu il y a peu sauf par le petit monde du Side Promosport où il a commencé et brillé.

Tim Reeves : le nez dans le guidon

Photo étonnante de Tim Reeves, qui ne semble pas vraiment intéressé par la piste ! On est quand même dans la longue ligne droite de l’aéroport, à fond de 6 ! A moins qu’il ne consulte ses chronos !

César Chanal et Olivier Lavorel en forme

Actuellement intouchables (588) en F2 sur leur side français SGR (Sam Gache Racing), ils signent d’excellents chronos. Ils sont cinquièmes en qualifs 1, septièmes de la course 1, sixièmes en qualifs 2 et neuvièmes dans la course 2, à chaque fois devant bien des sides F1 . Donc du talent. On aimerait les voir en châssis long !

Rosa Orta Villaro à terre

Pas de chance pour notre très sympathique et passionnée passagère espagnole, elle est tombée dans la course 1, ce qui a provoqué l’apparition du drapeau rouge. Elle s’est cassée la clavicule gauche et abimée 2 doigts. C’est Gwedal Delaunay qui l’a remplacée dans la course du dimanche dans le side 55 ex-Léglise.

Le spectacle était aussi pour la quatrième place

Le dimanche, ils ne se sont pas quittés, à savoir Luneau/Bidault (3), Guignard /Poux (135), Barbier/Rigondeau (72) et Lebail/Leveau (99) . Pour rappel Rémy Guignard et Benjamin Luneau découvrent cette saison le F1 600. C’est parmi eux qu’il faudra chercher le troisième du championnat. Finalement, c’est Guignard/Poux qui terminent en tête du peloton.

Christian Chaigneau intérimaire

Notre toujours jeune et fringant Christian Chaigneau, à droite sur la photo, a repris du service en montant dans le side F2 LCR Kawasaki de Nicolas Morel en lieu et place de Caroline Morel, la passagère attitrée. Plutôt un bon week-end car ils terminent les courses respectivement à la 17e et 18e places .

Leçon de souplesse de Vincent Peugeot

A grand pilote, grand passager. On admirera la classe de Vincent Peugeot dans le LCR Yamaha 74, parfaitement effacé en pleine ligne droite. Pourtant, Vincent est un beau gabarit. Vincent, c’est aussi l’expérience, il a roulé jadis avec Olivier Dichamp et Mickaël Ouger.

Départ de la course side car du samedi 24 avril

Toujours un moment fort. Plus qu’ailleurs, à Nogaro, il est important de bien partir car on arrive vite dans un enchaînement de virages et on risque de se retrouver bloqué dans le peloton jusqu’à l’entrée de la longue ligne droite. Les curieux auront remarqué l’absence de Reeves/Rousseau qui sont partis des stands.

Grand moment de solitude pour Reeves/Rousseau

Lorsque le side ARS Yamaha Bonovo de Reeves/Rousseau a refusé de démarrer au tour de chauffe. Du coup, l’équipage est parti à la poussette depuis les stands. L’occasion pour Reeves d’entamer une spectaculaire remontée dont il a le secret. Il valait mieux que l’incident arrive à Nogaro plutôt qu’au Mans lors du Mondial le 12 juin ...


Albert Grison

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

4 avril 2021
Première manche Side-car 2021 au Mans : Qui pour succéder à Sébastien Delannoy (...)

12 avril 2021
2e volet du reportage side car du Mans des 27 et 28 mars 2021

10 mars 2021
Quel championnat de France FSBK side-car en 2021 ?

27 avril 2021
Nogaro : Ted et Vincent Peugeot sur la plus haute marche du podium side car, devant (...)

 

Visiteurs connectés : 28

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook