cybermotard
La compétition moto
par la photo
Pilotes et Teams  > Les pilotes moto français

2021 : Le retour de Gil Motor Sport en championnat mondial superbike

Publié le 10 septembre 2021
Documents audio

Le "Gil Motor Sport" de Jean-Christophe Ponsson fait son grand retour en WSBK en 2021, en s’associant avec la structure de Francis Batta Alstare Racing. Pour cela ils peuvent compter sur le pilote Christophe Ponsson, au guidon d’une Yamaha.

Mais l’autre mérite, moins connu, de Jean-Christophe est d’avoir sponsorisé nombre de pilotes français, au plus haut niveau.

A l’occasion de la manche Française de Magny-Cours, cybermotard a rencontré Jean-Christophe Ponsson et Christophe Ponsson pour mieux connaitre leur équipe.

Jean-Christophe Ponsson

En 2021, Jean Christophe Ponsson, fait revivre sa structure " Gil Motor Sport" en Mondial superbike . Il s’est engagé avec Yamaha et aussi avec Francis Batta, avant le retrait de celui-ci pour raisons médicales. Mais Jean Christophe est connu dans le paddock depuis des dizaines d’années pou avoir soutenu des pilotes français au niveau mondial.

L’aventure de Jean-Christophe Ponsson en compétition moto ne date pas d’hier. Elle commence dans les années 2000 en sponsorisant des pilotes Français tel que Christian Lavieille (en endurance) ou Stéphane Chambon (au travers d’un partenariat avec le team Alstare).

En 2005, toujours animé par la volonté de faire rouler des pilotes Français, Jean-Christophe lance sa propre équipe le "Gil Motor Sport" (Gil en clin d’œil au nom de jeune de fille de sa femme et maman de Christophe Ponsson, leur fils). Il va permettre à Stéphane Chambon qui avait perdu son guidon chez Suzuki de continuer à rouler en mondial supersport et de lancer Maxime Berger. Pour cela il va s’associer avec une figure de la compétition moto Francis Batta. Comme nous le rappelle Jean-Christophe : « je me souviens qu’en janvier 2005 je n’avais même pas une clé à molette, je n’avais rien  ».

Les résultats parlant pour lui, il va devenir en 2007 team officiel Kawasaki. Il va jouer les premiers rôles et permettre à des pilotes tricolores, comme Fabien Foret de passer tout près d’un titre mondial pilote. Preuve de sa volonté de vouloir supporter des pilotes Français il va créer en 2008 une structure « bis » le "Gil Motor Sport-Solution F" pour permettre à Arnaud Vincent de rouler en mondial Supersport. Avant que l’aventure ne tourne court.

Mais lâché par Kawasaki, cette belle aventure aussi bien humaine que sportive s’arrête en 2009.

2021 : Le renouveau avec Yamaha et Francis Batta en WSBK

En 2021, il fait revivre le "Gil Motor Sport" en s’associant avec Francis Batta. La structure Alstare Racing Yamaha est née, les contrats Dorna et Yamaha sont passés avec le Gil Motor Sport. Francis à la charge de la gestion sportive et Jean-Christophe de la partie financière. Au guidon, on retrouve Christophe Ponsson sur une Yamaha (après avoir étudié des pistes avec BMW et Aprilia, c’est finalement le constructeur Japonais qui sera choisi).

Jean-Christophe, avec l’aide de ses sponsors finance l’intégralité de la saison. L’aide de Yamaha n’est que technique. Les évolutions sont données au coup par coup (toutes les trois courses en principe). Ce matériel moins performant n’empêche pas Christophe Ponsson de finir régulièrement depuis MOST dans la roue de Kotha Nazane (pilote officiel Yamaha) .

Ce regain de forme, est simple. Après Donington 60 % de l’équipe va être modifiée (le chef mécanicien, un mécanicien et le gommiste - le préposé aux pneus - ne continuent pas l’aventure). Cette restructuration s’impose d’elle-même, en raison du retrait de l’équipe de Francis Batta pour raisons médicales.

L’équipe ne sera pas présente à Assen. Par manque de temps - pour trouver du personnel - surtout un chef mécanicien compétent : « en milieu de saison, trouver des gens disponibles et compétents, c’est compliqué ». Lance Jean-Christophe.

Un coach de renom : Randy de Puniet

Le retrait de Francis Batta a aussi permis à Christophe Ponsson de faire entrer dans la danse son ami Randy De Puniet depuis Navarra pour le coacher (lorsque son agenda le permet).

Depuis MOST tout semble être sur de bons rails. Christophe reprend du plaisir à piloter, ce qui présage des jours heureux pour cette fin d’année et pour 2022. Compte tenu de l’investissement conséquent que représente ce retour à la compétition, l’objectif du team est de s’inscrire dans la continuité, avec comme objectif de jouer régulièrement le top 10 et finir pourquoi pas, devant les officiels Yamaha. Comme nous le glisse Jean-Christophe : "Quand on achète ce matériel c’est pour faire 2 saisons, voire 3. »

On ne peut que rêver que Christophe suive les traces de ces illustres prédécesseurs : Sylvain Guintoli ( 2014) et Raymond Roche (1990).

Christophe Ponsson en plein débriefing avec ses ingénieurs et son coach Randy De Pugnet

Malgré un appui technique au coup par coup de Yamaha, Christophe Ponsson arrive à pointer sa yamaha privée dans le sillage de Kotha Nazane, pilote officiel Yamaha, depuis MOST. Ici il est en plein débriefing, avec Randy de Puniet.


Stephane Emsellem

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

1er août 2009
Gil motor Sport souhaite se lancer dans l’aventure du motoGP en 2010

6 mars 2007
Mondial supersport : splendide performance de Fabien Foret

7 septembre 2006
Assen : w.e . mitigé pour le Gil’ Motor Sport

27 février 2007
Gil Motor Sport Kawasaki : Mission accomplie

 

Visiteurs connectés : 46

Rechercher
Articles dans la même rubrique

2 septembre 2021
Saison de tous les challenges pour Valentin Debise

16 mai 2021
Alexandre Leleu : Un début de marche triomphale en European Bike sur (...)

11 février 2021
2021 : Clement Stoll à la conquête du titre de challenger avec Kawasaki

19 janvier 2021
Enzo Boulom devrait franchir un nouveau cap en 2021.

16 mars 2020
Saison side-car 2020 : Un nouveau châssis pour le team Leguen

22 février 2020
Mondial side-car 2020 : Nouveau départ pour Franck Barbier en châssis long 600cm3.
31 janvier 2020
Mélanie Farnier associée à Manuel Moreau pour 2020
18 janvier 2020
Philippe Gallerne : 20 ans de side au compteur !
29 août 2019
Vincent Falcone sacré champion de France Pré Moto3 à Carole
3 août 2019
Loris Baz : le retour du fils prodigue chez Yamaha
18 janvier 2019
FSBK 2019 : Johan Nigon passe avec armes et bagages chez Suzuki
5 octobre 2018
Jules Cluzel : le titre 2018 est encore à portée de guidon !
8 septembre 2018
Honda 500 CBR 500 cup : Thomas Furlan succède à Matthieu F.
16 août 2018
Hommage en photos à Fabrice Miguet
9 juillet 2018
Tanguy Zaepfel, une révélation de la « filière » Millet ?
22 juin 2018
Billy Cornut, l’autre favori au titre en Coupes 1000 promosport.
19 juin 2018
Cédric Veron, un Français au service de Tom Sykes en Mondial superbike
14 juin 2018
Johan Wang-Chang, pilote et enseignant...moto
13 juin 2018
Portrait de Benjamin Fontanelle, vainqueur surprise à Croix-en-Ternois en Promosport (...)
27 mai 2018
Thibaut Nagorski un pilote profondément...humaniste
11 mai 2018
Lucas Meunier, roule sur circuit : la route c’est trop dangereux !
9 mai 2018
Antoine Thouzet, la force tranquille du haut de ses 18 ans
17 avril 2018
Hugo De Cancellis propulsé dans la cour des grands en Mondial SSP300
17 avril 2018
Joseph Foray du 500 cup au supersport 300
14 mars 2018
Le parcours de Gregory Cluze depuis 2010
11 mars 2018
Retour sur la carrière de Grégory Cluze, passager side-car
12 février 2018
Side-car : Paul Léglise et Max Olliger dans la cour des grands
 

16 juin 2021
Les multiples casquettes de Roger Body : LE promoteur (...)

22 janvier 2019
Motors Events : un team qui repart de zéro en endurance en 2019 (...)

31 décembre 2018
Après une saison délicate en motoGP, KTM peut elle franchir un cap (...)

 

9 février 2020
Les Frères Birchall à ANGERS !

12 janvier 2019
Rolf Biland, une des légendes hélvétiques du side-car

2 octobre 2017
Samuel Trueb : un pilote Helvétique – éclectique en championnat de (...)

 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook