cybermotard
La compétition moto
par la photo
Actualites  > 2022  > Actualités sportives

Une superbe première manche du championnat du Monde side-car 2022 au Mans !

Publié le 23 avril 2022

Les 15 et 16 avril 2022 avait lieu au Mans la première manche du championnat du Monde side-car. Cette manche avait comme épreuve support les 24 h du Mans moto. Avec le nombreux public, plus de 70 000 spectateurs, c’était tout bon pour la catégorie, en plus il faisait superbe, il y eut du beau spectacle, bref que du bonheur.
On retiendra de cette première manche, la pole de Payne/Wilkes (et son accident), les podiums de Todd Ellis et sa passagère française Emmanuelle Clément, de Schlosser/Marcel Fries ainsi que la superbe prestation de Ted et Vincent Peugeot.

Petit plateau mais grande qualité

On ne comptait que 16 sides dont 6 français, mais la qualité était là ! Parmi les pilotes extra-terrestres, les anciens d’abord : Tim Reeves (77, 6 titres mondiaux), Markus Schlosser (1, champion du monde2021), Bennie Streuer (champion du Monde 2015), la relève avec Todd Ellis (6), Stephen Kershaw, Harry Payne, Ted Peugeot (74), Paul Léglise, Lukas Wyssen ainsi que les français Claude Vinet, Stéphane Gadet, Philippe Gallerne, Philippe Lebail (99), le belge Cédric Pierard, le britannique Kevin Cable ainsi que le slovène Janez Remse. Parmi les stars, il ne manquait que Ben Birchall qui vise le TT et le quintuple champion du Monde, Pekka Päivärinta, récemment opéré de l’épaule.

Coup de théâtre dans la première course !

Problème de coupe-circuit pour Markus Schlosser et Marcel Fries au moment se d’élancer, heureusement, ils ont eu le temps de lever les bras pour alerter la direction de course car la situation était chaude. En fait, ils sont partis des stands et ce fut l’occasion d’assister à une fantastique remontée qui les verra finir troisièmes ! Du coup, il n’y avait plus qu’un side en première ligne puisque Harry Payne/Mark Wilkes étaient forfaits : Todd Ellis/ Emmanuelle Clément !

Todd Ellis/Emmanuelle Clément, team franco-britannique

Déjà, en 2018, Cybermotard avait vu juste quand il annonçait, le 29 octobre, à la suite de la finale du championnat britannique side à Brands Hatch, au sujet de Todd Ellis et Charlie Richardson, qui venaient de gagner devant Tim Reeves et les Birchall (!) : "assurément un équipage d’avenir". On connaît la suite. Si Charlie est maintenant avec Kevin Cable, c’est la française Emmanuelle Clément qui est dans le panier depuis l’an dernier (et un peu plus dans la vie).

Les Peugeot au top

Les Peugeot, père et fils, ont été formidables tout le week-end et ont fait jeu égal avec les stars mondiales. Dans la première course, ils étaient sur les talons de Tim Reeves/Kévin Rousseau qu’ils pensaient bien doubler pour leur ravir la 2e place, comme on le voit sur la photo, où l’on reconnaît les futurs vainqueurs, Ellis/Clément (6), puis Reeves/Rousseau (77) qui cachent Streuer/Kolsch , les Peugeot (74) et plus loin, Kershaw/Charlwood (29). Du très beau monde.

Les Peugeot loupent le podium

Malheureusement les Peugeot ont fait un travers tout à la fin au raccordement , puis ont été percutés et poussés dans le gravier par le toujours souriant Bennie Streuer. Du coup, Vincent est allé au tapis. Ils n’ont pu repartir, donc fin du suspense et adieu le podium. Dans la deuxième course, bien partis, mais un moment "enfermés", ils n’ont pu raccrocher le peloton des premiers, ça allait très très vite ! et finissent à la 5e place. Donc un week-end des plus positifs. Il leur faudrait néanmoins quelques km/h de plus !

Les Peugeot font le plein d’Energy

Un nouveau partenaire, la boisson énergétique MM9 Energy Drink. Donc une bonne nouvelle . Ca explique, sans doute, leur mordant au Mans ! On espère les retrouver pour tout le championnat. En attendant, le repos sera bref car ils seront dans "The cathedral of speed" autrement dit, Assen, en Hollande les 24 et 25 avril 2022. Ce sera la 2è manche de Mondial, en ouverture du World SBK ! L’assurance d’avoir du public sur un top circuit !

Podium course 1 (vendredi)

Sur la plus haute marche, Todd Ellis et Emmanuelle Clément, sur la seconde Tim Reeves et Kévin Rousseau, et sur la troisième, Markus Schlosser et Marcel Fries (les champions 2021).
Le samedi, on avait dans l’ordre : Markus Schlosser / Marcel Fries, Todd Ellis/ Emmanuelle Clément et Tim Reeves / Kévin Rousseau. Ellis/Clément prennent la tête du championnat avec 45 points devant Schlosser / Fries 41 points et Reeves/Rousseau 36 points.

Markus Schlosser et Marcel Fries favoris 2022 ?

On peut le penser vu leurs performances du week-end. Certes Ellis/Clément sont plus que doués mais Markus Schlosser, outre un super pilotage tout en finesse et un indéniable talent de metteur au point, a un avion de chasse. On l’a vu dans la course 2. Quand il s’est emparé de la tête, au 8e tour/18, on ne l’a plus revu. D’ailleurs, ce sont nos suisses qui repartent avec le nouveau record du Bugatti, que détenait Ted Peugeot, en 1’43"504

Paul Léglise et Mélanie Farnier toujours en phase de réglages

Paul Léglise et Mélanie Farnier sont nos plus sûrs espoirs nationaux avec les Peugeot, ils ont surtout cherché à peaufiner leur nouveau châssis LCR Yamaha 600. Ils sont partis comme des balles dans la course 2, mais ont été quelque peu freinés par un accrochage avec les suisses Lukas Wyssen et Thomas Hofer, la carène du panier en témoigne ! Ils terminent 2 fois sixièmes. Comme d’autres compétiteurs, ils seront absents de Spa en Mondial car ils privilégieront le TT qui tombe en même temps.

Harry Payne et Mark Wilkes reprennent du service le samedi

Harry Payne et Mark Wilkes sont auteurs de la pole position en 1’43"668 (seuls Schlosser/Fries feront mieux en course avec 1’43"504) on les découvre (les casques sont neufs) dans la grande courbe Dunlop, là où ils se sont retournés le vendredi.... Un départ prudent sur un châssis pas forcément au top, l’essentiel était de rouler et de valider leur ticket d’entrée au TT car on rappelle que pour y participer, en plus de 2021, il faut avoir terminé 2 courses en 2022.

Lukas Wyssen et Thomas Hofer, autres suisses,alémaniques

Ils sont suisses alémaniques, tout comme Schlosser et Fries. Lukas porte un nom célèbre, celui de son père Tony qui a connu la grande époque des sides en Grands Prix Moto et le Swissauto 500 ! Thomas fut le passager de Markus Schlosser avant de rejoindre Lukas. Ce dernier a participé pendant plusieurs saisons à notre FSBK et a battu 2 fois Sébastien Delannoy, en 2017, à Lédenon (avec Thomas) et Carole (avec Sébastien Lavorel). Donc, un tout bon !

Tristan Gadet, jeunesse et talent

Il se prénomme Tristan, fils de son père Stéphane Gadet à droite sur notre photo. Si on connaît bien Stéphane, on connaît moins son passager de fils qui n’avait qu’une course promosport comme expérience et n’a que 17 ans. Une première mondiale réussie. Avec Ted Peugeot qui vient d’avoir ses 19 ans, c’est plutôt positif pour le side d’avoir de jeunes coureurs. De plus, leur moteur -Kawasaki - a tenu, donc tout va bien.

Un bon week-end pour la famille Vinet

Très réguliers, Claude, père et pilote, avec son fils Cyril passager ont la 10è place sur la grille de départ, troisièmes français après les Peugeot et Léglise/Farnier. Ils réalisent une bonne première course avec au bout une très correcte 7e place, font un peu moins bien dans la deuxième, neuvièmes. A final ils repartent avec 13 points et pointent à la 7e place. Que du bonheur.

Gallerne renoue avec le Mondial

Philippe Galerne est un de nos pilotes les plus éclectiques. En effet, il roule ou a roulé en championnat de France, d’Allemagne, de Grande-Bretagne ainsi qu’en Mondial. Même s’il ne joue plus les premiers rôles, il prend toujours de plaisir à rouler avec les stars comme ici où il précède, avec Jean-Philippe Bouchard dans le panier, Tim Reeves et Todd Ellis !

Lavorel prend son mal en patience

Notre sympathique et très talentueux passager Sébastien Lavorel qui aurait dû monter avec Paul Léglise cette saison en Mondial doit patienter, sûrement encore un moment car il a de la ferraille dans un genou à la suite d’un accident (du travail !) et doit attendre qu’il en soit libéré pour rêver d’un retour en side.


Albert grison

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

12 janvier 2019
Rolf Biland, une des légendes hélvétiques du side-car

3 novembre 2015
S.Delannoy commente l’évolution du championnat Mondial side car de 2017

18 avril 2022
Harry Payne et Mark Wilkes, héros de la première manche du Mondial side (...)

14 avril 2021
Mondial side car : Bennie Streuer accidenté

 

Visiteurs connectés : 23

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook