cybermotard
La compétition moto
par la photo

Publié le 19 mars 2019

Départ réussi pour les 4 prétendants au titre

Départ réussi pour les quatre prétendants au titre de champion du monde, avec dans l’ordre Reeves/Hawes, les frères Birchall, Paivarinta/Hanni et Steinhausen/Cluze. Départ réussi sauf que dès le premier tour, les frères Birchall partent en tonneau au garage vert tandis que Adolf Hanni est éjecté dans les esses bleus… Bon départ également pour nos frenchies Delannoy/Lavorel en 7e position et les surprenants Huet/Arifon en 8e place, cela sous les yeux d’un nombreux public, même si on comptait cette année moins de spectateurs qu’en 2011.

Chaud le Dunlop au premier tour en side car

C’est un moment toujours aussi impressionnant que l’arrivée des sides dans le Dunlop, virage gros cœur et rapide. Le pilote en tête est Tim Reeves, futur vainqueur, dont on se méfie pour son pilotage parfois musclé "à l’anglaise", suivi de Ben et Tom Birchall ( N°16). On reconnaît aussi Hock /Becker ( N°12), et Steinhausen/Cluze (N° 39).

Jörg Steinhausen /Grégory Cluze devant Reeves/Hawes

L’équipage Steinhausen/Cluze ( N°39) a pris deux fois le commandement au Mans, malheureusement des ratés mécaniques les font rétrograder à la 2e place alors qu’ils roulaient plus vite que Reeves/Hawe. Ils ont le meilleur tour en course, en 1’42"847 contre 1’43"224 pour Reeves/Hawes. Pour la petite histoire, Steinhausen/Cluze avaient roulé lors de l’épreuve du FSBK au Mans en mars en 1’44"203.soit une fulgurante amélioration pour un pilote qui avait complètement abandonné le side depuis plusieurs années. Bref, la grande classe !

Pekka Paivarinta, roi de la glisse

L’ équipage Paivarinta/Hanni, durant les essais devant les français Brunazzi/Rigondeau, visait aussi le titre mondial. Le pilote finlandais, associé au passager suisse alémanique Hanni, est le roi de la glisse, qu’il maîtrise parfaitement, un régal à voir. Et, comme tout bon finlandais en sports mécaniques, auto F1, rallye ou side, il va naturellement vite, très vite même.

No stress pour Tim Reeves

Tim Reeves (2e à droite sur notre photo) peu de temps avant le départ . On notera son allure très décontractée. D’ailleurs chez les trois autres challengers pour le titre mondial, on affiche la même sérénité : la marque des grands champions. Enfin, quand on dit sérénité, faut voir, car dès le premier tour les frères Birchall et Paivarinta/Hanni se sont accrochés…Tim Reeves a monté cette année un moteur Suzuki sur son LCR à la place du peu probant Honda qu’il a utilisé les deux années passées.

Pekka Paivarinta en grande discussion

Le Finlandais Pekka Paivarinta, à droite sur notre photo, en grande discussion avec un autre pilote, l’allemand Mike Roscher. Comme la plupart des side-caristes du Mondial, il utilise un LCR (comme Louis Christen Racing, un fabricant suisse) équipé d’un Suzuki. Au passage, notons que Mike Roscher qui utilisait un BMW est revenu au Suzuki. Certainement que Paivarinta/Hanni aurait pris une grande option pour le titre mondial s’ils n’avaient été rétrogradés à Oschersleben pour avoir doublé sous drapeau jaune.

Famille de champions

Sur notre photo, Jörg Steinhausen en compagnie de son père Rolf, légendaire pilote germanique des années 70. Ce dernier a été deux fois champion du monde, en 1975 et 1976, sur un Busch à moteur Konïg, à l’origine un moteur de hors-bord, 4 cylindres à plat, ouvrant ainsi l’ère du 2 temps à la place du twin…BMW 4 temps (déjà). On souhaite à Jörg, deux fois vice champion du monde, 2002 et 2012, d’acquérir le titre suprême. Steinhausen, père et fils champions du monde, ce serait une première dans la discipline du side.

Podium du classement final du Mondial side-cars

Bien sûr, sur la plus haute marche on retrouve les britanniques Tim Reeves, un habitué (!) son quatrième titre après 2005, 2006 et 2007 mais le premier pour son passager Ashley Hawes, sur la deuxième marche, l’air songeur l’allemand Jörg Steinhausen et notre national Grégory Cluze qui doit se dire "damned encore raté", lui qui a été les deux ans passés passager d’un certain… Tim Reeves et sur la troisième, les frères Birchall,Ben et Tom champions du monde 2009 déjà en tenue "civile" vu qu’ils sont rentrés directement au paddock après leur tonneau !

Le side des frères Birchall

Admirez cette superbe carène très profilée du LCR des frères Birchall, utilisée également par leurs compagnons de team Remse/Biggs (au passage, Biggs, a été champion du monde avec Steve Abbott en 2002).
Le side des frères Birchall est propulsé par un Yamaha R8, l’un des deux Yamaha du paddock, le second, un R1 équipe le side de Rutz/Holer.
A propos de moteur, le BMW est monté sur les sides de Steinhausen/Cluze et Hergott/Josse. On trouve également un moteur Kawasaki sur le side de Grabmuller/Ueli, le reste du plateau side.étant monopolisé par le moteur Suzuki


Albert Grison

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

23 février 2019
Paul Léglise en championnat mondial side F1 600

7 novembre 2011
Side Car : podium historique des Français à Mallory Park

25 janvier 2019
Klaus Enders, une légende allemande du side-car mondial nous a quittés

12 janvier 2019
Rolf Biland, une des légendes hélvétiques du side-car

 

Visiteurs connectés : 29

Rechercher
Articles dans la même rubrique
 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook