cybermotard
La compétition moto
par la photo

Publié le 19 mars 2019

La tactique du chasseur à l’affut

Depuis quelques courses, Nicolas Salchaud (N°15) a développé la tactique du « chasseur à l’affût ». Même s’il prend le meilleur départ, comme au Mans, il laisse ses adversaires s’essouffler en tête, avant de porter son estocade dans les derniers tours. Dans la Sarthe, Nicolas remporte sa 4e finale avec 1’’18 d’avance sur Xavier Deletrez (N°24). On l’a vu, notamment à Croix en Ternois.

Peter Polesso joue sa carte avec sa MV Agusta

Peter Polesso (N° 155) prend la tête de la finale du 1000 promosport durant deux tours en début de course avec sa belle italienne. Il est suivi dans son élan par Xavier Deletrez (Kawasaki N°24). Hélas, le pilote du Var se fait déborder par le Nordiste assez rapidement.

Xavier Deletrez dans le rôle du sparring partner

Comme en boxe, Xavier Deletrez (Kawasaki N°24) ne peut jouer que le rôle de « sparring partner ». A chaque fois qu’il prend la tête d’une course, il se fait remettre à sa place par Nicolas Salchaud (N°15). Et pourtant Xavier Deletrez a mené la course durant 9 tours sur les 15 de la course. Peter Polesso (MV Agusta N°155) doit se contenter de la 3e place sur le podium !

Les petits poucets de la catégorie 1000 cm3

Sur un circuit comme le Mans, avec de grandes lignes droites, des motos comme l’Aprilia RSV4, de Julien Pilot (N°61) qui accuse 15 cv de moins que les Kawa, ne peut qu’observer la course de loin. Idem pour Mathieu Charpin (Yamaha N° 55) qui termine dans le Top Ten. Mais on sait que Mathieu Charpin est capable de donner la réplique à Nicolas Salchaud sur des circuits sinueux comme à Pau-Arnos, par exemple.

Coup de force de Kevin Longearet en 600 promosport

Déjà vainqueur de sa demi-finale en 600 promosport, samedi 21 juillet, Kevin Longearet (N°54) prend le meilleur départ de la finale de sa catégorie dimanche 22 juillet 2012 . Très vite le pilote originaire de Nancy, oublie la concurrence en étant le seul à tourner en dessous des 1’45’’. Au final, Kevin passe la ligne d’arrivée avec plus de 6 secondes d’avance sur son poursuivant immédiat.

Romain Maître limite la casse

Romain Maître (N°70) , actuel leader aux points au classement 600 promosports, limite la casse en terminant deuxième, loin derrière Kevin Longearet. Il ne possède plus que 13 points d’avance sur le pilote originaire de Nancy. Dans son sillage on distingue Samuel Camier ( N°6) qui termine 5e .

Bataille à couteaux tirés pour la place d’honneur en 600 promosport

Alors que les deux premières places du podium 600 promosport étaient assurés par Kevin Longearet et Romain Maitre, tout restait à faire pour la 3e place du podium. Longtemps Maxime Cudeville - N°109- ( qui fait une apparition en wild card) est opposé à Maxime Gucciardi (N°11). Hélas dans le dernier tour, Maxime se loupe au virage du raccordement et offre le podium à son adversaire. C’est bien dommage car Maxime Cudeville montre un potentiel surprenant, lui qui roule en Trophée Pirelli.

Domination certaine de Julien Gillet en 500 promo

Julien Gillet ( N°88) remporte les deux manches du 500 promo sur sa Honda. A chaque fois il domine son concurrent le plus dangereux : Patrice Di Gregorio (N° 24). Hélas ce dernier, même s’il monte sur le podium des deux manches, est déclassé pour « non-conformité technique ». Le leadership de la catégorie reste donc aux mains de Jérôme Hazart ( N°19). Même si le compte rendu officiel de la FFM prétend le contraire : ça s’appelle un pataquès….

Wang Chang : un pilote à surveiller

Johan Wang Chang est un pilote à surveiller. En première manche du 500 promo, il termine sur le podium. Dans la 2e manche, relégué en fond de grille, il parvient à terminer dans le Top 5. Il faut dire aussi que ce pilote bénéficie de l’appui technique d’Eric Delcamp. Au classement provisoire, il est 4e aux points.

Doublé de Corentin Brenon en PGP

Corentin Brenon (N°55) réalise un joli doublé sur le circuit du Mans, avec deux victoires en catégorie PGP. Résultat des courses, il mène avec 68 points d’avance sur Martin Renaudin (N°76). En 2e manche Laurent Chabal (N°57) a bien résisté et termine 2e à 19 centièmes seulement de Corentin.

Avantage Leo Meunier en 125 promosport

Pas facile de s’y retrouver dans ce mix 125 et préGP 125, puisqu’il aurait fallu (au moins) distinguer les deux catégories par des couleurs de plaques différentes. Si bien que le spectateur moyen a bien du mal à distinguer qui est qui…Les journalistes aussi d’ailleurs !
Toujours est-il que Leo Meunier (N°76) garde l’avantage en 125 promosport, même s’il concède la victoire en première manche à Felix Peron ( N°23) et à Bastien Chevallerau (N°15) en 2e manche.

Axel Maurin coache !

Titulaire d’un Brevet d’Etat d’Educateur sportif motocycliste, Axel Maurin se lance dans le coaching. Sa méthode ? Un débriefing avec camera embarquée. Ici il est avec Alexandre Santo Dominguez en 600 promo. Si vous voulez bénéficier de ses conseils, vous pouvez le contacter par mail

Promo = découverte

La formule promo découverte est une bonne solution pour ceux qui veulent tâter de la piste. Visiblement ces concurrents ont appliqué les termes à la lettre ! Ca s’empile au virage du Dunlop !


Thierry Leconte

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

22 juin 2018
Billy Cornut, l’autre favori au titre en Coupes 1000 promosport.

14 juin 2018
Johan Wang-Chang, pilote et enseignant...moto

18 mai 2012
L’armada Kawasaki domine la 2e manche des Coupes promosport de Croix en Ternois (...)

9 mai 2018
Antoine Thouzet, la force tranquille du haut de ses 18 ans

 

Visiteurs connectés : 31

Rechercher
Articles dans la même rubrique
 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook