cybermotard
La compétition moto
par la photo

Publié le 18 mars 2019

Olivier Dichamp et Vincent Peugeot, prennent la pose

On les voit rarement dans notre FSBK, dommage car Olivier sait tourner la poignée. L’équipage est de taille à se bagarrer pour les premières places. Ils nous viennent du Doubs, avec l’accent qui va avec. A gauche, Vincent Peugeot, le passager et à droite son pilote Olivier Dichamp.

Olivier Dichamp et Vincent Peugeot sur la piste d’Assen

Une piste qu’ils ne connaissaient pas, mais cet équipage, habitué des courses de côte, assimile rapidement les tracés. Ils se sont vite qualifiés, en 15e position,. En course, ils font 11e au classement général (F1/F2) donc plutôt mention très bien .

A l’Est du nouveau avec Mickaël Ouger et Félix Charlot

Cet équipage nous vient de l’Est de la France, mais ne participe pas à notre championnat. Ils préfèrent le championnat belge/hollandais et le fameux championnat allemand IDM, beaucoup plus près de chez eux. Félix le passager est à gauche et Mickaël le pilote à droite, en grande conversation avec Frédérique Poux.

Photo de groupe

Au premier tour, en bout de ligne droite des stands, nous retrouvons, pour la photo de groupe, nos français, Ouger/Charlot (N°55), Dichamp/Peugeot (N°50) et Brunazzi/Rigondeau (N°61). Le 107, c’est Kees Endeveld, le fils de notre fournisseur de pneus en FSBK,Harald.

Court week-end pour les Vinet

Ils voulaient se faire plaisir en venant pour la première fois sur le magnifique circuit d’Assen Mais ils n’en conserveront pas un grand souvenir car ils n’ont pas eu le temps de se qualifier dans la première séance. Ce fut mission impossible dans la seconde car il a plu juste avant. Il est aberrant qu’à Assen, en Mondial, il n’y ait pas eu d’essais libres. Ca fait cher le week-end !

Jean Philippe Brunazzi et Mickaël Rigondeau satisfaits

Ici, ils sont presque des habitués. On les découvre juste avant le départ, avec leur hôtesse. Devant un tel public, on a le cœur qui bat un peu plus vite. Qualifiés 14e, ils terminent la course à la 18e place, ayant connu quelques émotions. En effet, ils sont partis 2 fois en tête à queue.

Un équipage Franco-anglais : Philippe Gallerne et Helen Deeley

Notre seul pilote permanent du Mondial side depuis des années, qui fait équipe cette année avec la britannique Helen Deeley. Sur leur rare châssis RCN (comme Racing Collins Nicholson) /Suzuki, à l’issue d’une course sage, ils terminent à la 24e place.

Sébastien Delannoy et Kévin Rousseau toujours troisièmes du championnat

Ils ont été moins percutants que par le passé, car ils avaient connu ici le podium en 2014 et 2015. On rappelle que l’an dernier, ils auraient dû gagner, mais la course fut interrompue, très à propos, par le drapeau rouge, faisant l’affaire de Bennie Streuer/Geert Koerts., les locaux de l’étape, déclarés vainqueurs !
Cinquièmes aux essais, cinquièmes en course, seulement un court instant quatrièmes.

Public considérable à Assen

Participer au Gamma Racing Day d’Assen, ça laisse des souvenirs. Un public considérable comme on le voit sur notre photo quand Brunazi/Rigondeau déboulent dans la ligne droite des stands. On remarquera que tous les spectateurs portent une casquette aux couleurs "Gamma", généreusement offerte par ce sponsor.


Albert Grison

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

7 novembre 2011
Side Car : podium historique des Français à Mallory Park

23 février 2019
Paul Léglise en championnat mondial side F1 600

25 janvier 2019
Klaus Enders, une légende allemande du side-car mondial nous a quittés

12 janvier 2019
Rolf Biland, une des légendes hélvétiques du side-car

 

Visiteurs connectés : 43

Rechercher
Articles dans la même rubrique
 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook