cybermotard
La compétition moto
par la photo
Actualites  > 2023  > Actualités sportives

Domination outrancière de Harry Payne et Kévin Rousseau lors de la reprise du championnat side-car au Mans.

Publié le 2 avril 2023

Le week-end des 25 et 26 mars 2023 a vu la reprise de notre championnat FSBK au Mans. En catégorie side-car, ce sont les équipages franco-britanniques qui ont dominé, à savoir Harry Payne/Kévin Rousseau en F1 (les châssis longs) et John Holden/Maxime Vasseur en F2 (les châssis courts).
Des absents de marque pour cette reprise, Jean Périllat et Thibaut Kotchan, les champions de France 2022, en attente de leur nouveau side.
Au départ, un beau plateau, 26 sides (les Estoniens ! engagés n’étaient pas là) On a noté aussi la présence de nouveaux pilotes et passagers, donc du positif. On rappelle que cette année, il y a 3 courses side-car par week-end

Harry Payne et Kévin Rousseau sans rivaux

Payne/Rousseau étaient au Mans pour préparer le championnat du Monde 2023, dont ils comptent parmi les favoris pour le titre. Au Mans, ils n’ont pas fait dans le détail : la pole, 2 courses gagnées, en tête 12 tours dans la première mais ont connu des problèmes électriques qui les ont relégués à la 2e place. Ils disposent d’un châssis allemand, le Adolf RS, très proche du LCR . Ils sont sponsorisés par l’allemand Rolf Steinhausen, ancien champion du monde 1975 et 1976. Celui-ci avait mis fin à la domination des 4 temps BMW en utilisant le moteur (de hors-bord !) König 4 cylindres à plat 2 temps 500. Il est possible qu’on revoit Payne/Rousseau en FSBK. Meilleur et excellent chrono en 1’44"031, le record appartenant à Markus Schlosser, 1’43"504 en 2022. Sur notre Photo, Harry précède John Holden.

Pas de lutte entre les quatre favoris

On attendait un match à quatre entre les grands pilotes que sont Harry Payne, Ted Peugeot, Lukas Wyssen et Paul Léglise, malheureusement ce sera pour une autre fois. Dans chaque course, Payne/Rousseau ont roulé devant, même si Léglise/Druel remportent la première course à la suite des problèmes des leaders Payne/Rousseau . Ce fut encore plus vrai sous la pluie. On reconnaît Payne/Rousseau (45), Léglise/Druel (33), Wyssen/Salmon (41) et les Peugeot (74).

Podium FSBK général historique !

Car, sur les deux plus hautes marches, nous avons des britanniques ! A l’issue de la seconde course le dimanche matin sur la 1ère marche, Harry Payne associé au français Kevin Rousseau et, plutôt rare sur un podium scratch, sur la deuxième marche, un équipage F2, composé d’un autre britannique,John Holden associé aussi à un français, Max Vasseur. Les français Paul Léglise et Yann Druel complètent ce podium.

Une deuxième course sprint retardée par la pluie et l’obscurité

On rappelle que la nouveauté, cette saison, est qu’il y a 3 courses side-car. La première, le samedi soir, la deuxième le dimanche matin et la troisième en début d’après-midi. Si une course "sprint" de7 tours en lieu et place d’essais est une bonne idée, la courir à 8h du matin, est plus discutable, car aucun public. Elle perd son sens. On la verrait mieux en fin de matinée.
De plus, pour cause de changement d’horaire, il faisait bien sombre. Puis il y a eu le déluge, d’où interruption de la course. Donc nouveau départ pour 5 tours qui a vu Payne/Rousseau l’emporter en F1 et Holden/Vasseur en F2.

Pascal Le Grand et Joaquim Fenoy Casas : un duo franco espagnol

Engagés sur un LCR F1 Yamaha, nous avons à gauche le pilote, Pascal Le Grand qui vient du Side Promosport, et au milieu son passager ibérique, Joaquim Fenoy Casas. Si Pascal Le Grand découvrait le FSBK, Joaquim, lui connaît, car il fut passager de plusieurs pilotes dont Jean François Azzopardi et Hugo Frettay.
Il a été aussi pilote side en Promosport avant de momentanément stopper à la suite d’un accident.
Ajoutons que les espagnols sont une rareté en side-car, c’est étonnant car l’Espagne adore les sports mécaniques..
A leur droite, un passionné de side, pilote en catégorie"Classique" Pascal Verhaege. Ce dernier prend en main les destinées de France Side-car Compétition - FSCC en remplacement de Odile Piétu.
Parmi ses missions, on rappelle que FSCC assure la promotion du side-car de course, est l’interlocuteur side-car auprès de la FFM et est aussi Moto-club, donc délivre des licences. Sur notre photo, Pascal Verhaege leur remet les chèques d’un montant de 700 euros comme à tous les licenciés FSCC s’engageant pour la totalité du championnat.

La très jeune Ema Salmon nouvelle passagère de Lukas Wyssen

Ema Salmon, tout juste 17 ans, sera la passagère 2023 de Lukas Wyssen, bien connu pilote suisse alémanique, une pointure du Mondial, quatrième en 2022 avec Thomas Hofer. Ce n’est pas une nouveauté, Ema était déjà avec Lukas, l’an passé, sur 2 manches, à Carole et au Paul Ricard. Cette année, ils se consacreront au FSBK, Ema étant trop jeune pour courir en Mondial !

Les Vinet, un équipage familial fidèle au poste

Tout comme les Peugeot. Claude, le père, est le pilote, Cyril, le fils, dans le panier. On ne compte plus leurs années de présence dans notre championnat, ils font partie du top 5. On les a aussi vus en Championnat du Monde. Ils ont un matériel impeccable, normal, ils sont carrossiers ! Pas vraiment en réussite au Mans, leur meilleure place : neuvièmes dans la course 3.

Hugo Fretay de retour

Après plusieurs saisons en championnat FSBK, Hugo Fretay (à gauche) avait pris du recul pour des raisons professionnelles. Il est de retour, toujours avec du très beau matériel. Son passager est Clément Richeux. Ils disputerons toutes les courses. Leur meilleure place au Mans : 10e le samedi.

La photo du week-end

Dans la longue ligne droite des stands, sur une piste détrempée, Valentin Pirat charge la roue arrière du side n° 15 piloté par Tristan Gadet pour gagner en motricité. Tristan n’est autre que le fils de Stéphane Gadet, autant pilote que jadis passager de Manuel Moreau. Le Mans était la première course FSBK de Tristan, l’équipage s’en est plutôt bien sorti, terminant les courses 1 et 3 à la douzième place et la course 2 à la dixième.

Départ de la course 3 sous un déluge

Programmé à 14h, c’est parfait, c’est très porteur comme horaire. Manque de chance, une nouvelle fois la pluie s’est invitée. Même si elle s’est arrêtée avant le départ, la course s’est déroulée sur une piste détrempée, la photo en témoigne. Autant dire que pour les pilotes de fond de grille, la vision de la piste était des plus aléatoires. On reconnaît Payne/Rousseau (45) qui vont une nouvelle fois faire la course en tête, Léglise/Druel (33), Ted et Vincent Peugeot (74) etc.

Ted et Vincent Peugeot pensaient mieux faire

Week-end en demi-teinte pour nos vice champions de France 2022 qui n’avaient pas fait une saison complète. Ils avaient terminé sixième en championnat du Monde, mais n’avaient pas couru à Donington. Handicapés par des soucis de shifter, Ted et Vincent n’ont pas fait mieux que 1’45"734, alors qu’en 2022, ils ont roulé en 1’44"137, un temps le record du tour sur le Bugatti. Ajoutons que Ted ne maîtrise pas encore totalement les courses sous la pluie. Nul doute que ça ira nettement mieux à Nogaro, prochaine étape du FSBK auquel ils se consacreront cette année.

Nouveau passager pour Paul Léglise

Pour notre champion Paul Léglise, après une saison compliquée en 2022, il a renoué avec le succès au Mans. Victoire le samedi, seconde place le dimanche matin et troisième l’après-midi. Et la seconde place au général devant Wyssen et Ted Peugeot. Il emmène maintenant Yann Druel (à droite) dans le panier que l’on a connu passager de Philippe Gallerne. Paul et Yann se consacreront à notre championnat FSBK

Un serpent peut encacher un autre

Il y a bien deux sides au célèbre design de serpent sur la photo. Le premier, 59 est maintenant la propriété de Quentin Beauger et Hélène Chaumette, quant au 99, ce sont les indestructibles bretons Philippe Lebail et Serge Leveau qui sont dedans. Plutôt un bon week-end pour nos bretons, dont une cinquième place dans la course 3 tandis que Beauger/Chaumette obtiennent une très méritoire huitième place dans la course 2. Maintenant Beauger/Chaumette vont se diriger vers le Promosport.

Franck Barbier dans son jardin (arrosé)

Car Franck Barbier est sarthois, donc il joue à domicile tandis que son passager, l’acrobate Mickaël Rigondeau est plutôt du côté de Lyon. On les voit dans le Dunlop. A noter le public, qui serait sûrement venu en plus grand nombre si le temps avait été plus clément. Nous sommes dans la course 3, Ils sont derrière Palacoeur/Cescutti et vont finir respectivement 6 et 7.

Un autre sarthois : Jimmy Quilbaul

Il s’agit de Jimmy Quilbault, associé à Alexandrine Lassia (172). Ils précèdent Pascal Le Grand/Joaquim Fenoy Casas (51) et... Harry Payne/Kevin Rousseau (encore un sarthois). On notera en bas de carène, le numéro 588, en hommage à César Chanal et Olivier Lavorel.

Podium F2 de la première course du samedi 25 mars 2023

Sur la plus haute marche, ce n’est pas une surprise, la star anglaise John Holden associé au français Max Vasseur. On sait qu’ils vont faire ensemble le TT 2023, sur la seconde Steveens Palacoeur et Marjorie Cescutti et sur la troisième, Pierre Leguen et Léopold Rouby pour lesquels le soleil réussit mieux que la pluie.

Podium F2 troisième course du dimanche 26 mars 2023

Podium inédit , car si on retrouve sur la plus haute marche nos champions de France 2022 F2 Steveens Palacoeur et Marjorie Cescutti, nous avons Maxime Jacquemmoz et Sylvain Enjalbert sur la seconde marche, et Louka Bergeon avec Florian Colombin sur la troisième. Pour ces 2 derniers équipages, c’est une première car c’est la première course F2 pour Jacquemmoz/Enjalbert, qui roulaient en F1 l’an passé et c’est la toute première course FSBK pour Bergeon/Colombin.

Les champions prennent la pose

Que du beau monde ! A gauche, le français Max Vasseur et son pilote anglais John Holden, tout à droite. Max et John, une légende du side britannique, dont 2 victoires au TT sont venus valider au Mans leur ticket d’entrée au TT 2023 (il faut 2 courses terminées en 2023). On reconnaît bien sûr Steveens à gauche de Holden et, Marjorie, on ne peut pas se tromper !

le side N°122 de Steevens Palacoeur et Marjorie Cescutti, sur la piste

Steveens Palacoeur et Marjorie Cescutti ( N°122) ont été, au Mans, comme l’an passé, une fois de plus excellents sur leur LCR Suzuki en F2, avec 1 victoire et 2 secondes places. Dans la course du samedi, sur le sec, Steveens signe un 1’50"035 et John 1’50"045. C’est tout dire. Ici ils sont dans le sillage de Holden Vasseur N°4

Nouvelle saison pour Jérémy et Jonathan Boucher

Un équipage (21) déjà vu en 2022, qui venait du Promosport. Ils sont de retour pour une nouvelle saison. Au Mans, ils n’ont pas eu beaucoup de réussite, seulement une huitième place le samedi. Ici, aux essais libres, dans les "S" bleus, ils sont aux côtés de Pierre Leguen et Léopold Rouby lesquels sont repartis pour une saison F2. Ils ambitionnaient de refaire quelques épreuves du Mondial en F1, mais ce championnat est tellement dans l’incertitude (sauf le prix des engagements !) que rien n’est acté.

Jacquemmoz/Enjalbert, du F1 au F2

On reconnaît le design qu’ils avaient déjà l’an dernier, mais en châssis long. Cette saison, ils ont fait le pari de rouler en châssis court (ex-Estelle). Pour l’instant , cela leur réussit : 2 podiums en F2 au Mans ! Dans l’avenir, sans doute le Tourist Trophy.

Week-end écourté pour Yoann Gilard et Laura Ecorchard

On les avait découverts l’an passé à Pau, lors d’un court week-end car leur moteur avait cassé. Ils reviennent pour une saison complète en F2, mais ils n’iront pas plus loin que les essais libres, pour cause de faisceau électrique détruit. Ils viennent du Promosport.

Week-end compliqué pour Yoann Nodelfer et Delphine Bonnot

Que l’on voit ici dans le Dunlop (158) aux côtés de Arnaud Crochet et Jennifer Pachoud (26). Seulement 13 tours en essais libres, ils n’auront participé qu’à la course 3 qu’ils termineront en 17e position. Parmi les autres sides qui auront connu des fortunes diverses et n’auront pas couru , Dureau/Pouillot ( problèmes électriques), Gallerne/Quentin (passager) et Drault/Dupuis non qualifiés


Albert Grison

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

4 avril 2021
Première manche Side-car 2021 au Mans : Qui pour succéder à Sébastien Delannoy ?

2 juillet 2015
Résumé en vidéo du FSBK de Magny Cours 2015

30 juin 2021
Pau : Premier doublé de Steevens Palacoeur et Marjorie Cescutti en side car F2

26 janvier 2021
Le side-cariste Manuel Moreau est entré dans l’histoire !

 

Visiteurs connectés : 24

Rechercher
Articles dans la même rubrique

26 novembre 2023
Peter Hickman fait, de nouveau, briller les couleurs de BMW au GP de Macao

23 novembre 2023
WSBK : un marché des transferts complétement fou pour la saison 2024

5 novembre 2023
Mondial side-car d’Oschersleben : Domination des britanniques Kershaw/Charlwood !

1er novembre 2023
A Jerez de la Frontera Alvaro Bautista conserve son titre de champion du monde Superbike

29 octobre 2023
Mondial supersport : Bulega termine en beauté à Jerez

28 octobre 2023
Jerez de la Frontera : Et de quinze pour Bulega
26 octobre 2023
Ted et Vincent Peugeot, champions de France et d’Allemagne side-car !
20 octobre 2023
La galerie photos de la finale FSBK side-car F2 au Paul Ricard
13 octobre 2023
La finale FSBK side-car au Paul Ricard en photos
1er octobre 2023
Estoril : Manzi remporte sa 4e victoire de la saison supsersport
30 septembre 2023
Mondial supersport d’Estoril : Bulega sacré champion 2023 avant terme
28 septembre 2023
Wsbk Aragon : Bautista sauve les meubles
15 septembre 2023
Johan Gimbert : sur les traces du père ?
13 septembre 2023
Palacoeur/Cescutti sacrés champions de France F2 2023 à Carole
11 septembre 2023
Mondial supersport : Quatrième doublé de Bulega à Magny Cours
2 septembre 2023
Assen :Todd Ellis et Emmanuelle Clément prennent la tête du championnat du monde side car !
14 août 2023
Les side-caristes français monopolisent les podiums au Red Bull
7 août 2023
A MOST, Alvaro Bautista entre dans la légende du WSBK en remportant 18 courses en une saison
4 août 2023
Les sides à Pau. Les Peugeot et Palacoeur /Cescutti vers le titre 2023
31 juillet 2023
Coup de théâtre à Most : La victoire de la 2e manche supersport revient à une Honda !
30 juillet 2023
Wssport de Most : Bulega reprend des couleurs
24 juillet 2023
WSBK : Toprak Razgatlioglu renoue enfin avec la victoire à Imola
17 juillet 2023
Premier doublé de Manzi en Mondial supersport d’Imola
16 juillet 2023
Mondial supersport d’Imola : Manzi met fin à la spirale gagnante de Bulega
7 juillet 2023
Magny Cours : Ted et Vincent Peugeot prennent la tête du championnat side-car
5 juillet 2023
WSBK : la victoire sourit enfin à Ducati sur la piste de Donington
2 juillet 2023
Mondial supsersport de Donington : Bulega creuse systématiquement l’écart
30 juin 2023
WSBK : Alvaro Bautista teste la Ducati MotoGP
9 juin 2023
Wsbk Misano : Alvaro Bautista brille…en jaune
7 juin 2023
Mondial supersport de Misano : Bulega confirme son avance
3 juin 2023
Side-car : Ted et Vincent Peugeot s’imposent à Lédenon
19 mai 2023
Yoann Gilard/Laura Ecorchard montent pour la 1ère fois sur le podium des sides F2 à Nogaro.
14 mai 2023
Barcelone :Emiliano Ercolani prend le large au classement de la Coupe R3 Yamaha.
13 mai 2023
Side car de Nogaro : les Peugeot résistent à Payne/Rousseau
11 mai 2023
WSSP : Bahattin Sofuoglu sur les traces de son illustre oncle lors de l’épreuve de Barcelone.
29 avril 2023
Un début de saison 2023 compliqué pour BMW….et Loris Baz en WSBK
25 avril 2023
Mondial supersport : Nicolo Bulega prend le large dans « le temple » de la vitesse d’Assen (...)
24 avril 2023
Bulega apporte sa pierre en Mondial supersport à Assen
23 avril 2023
Bautista emmène Ducati à son firmament à Assen
5 mars 2023
Mondial supersports de Mandalika : la montée en puissance des challengers !
3 mars 2023
WSBK Phillip Island : Alvaro Bautista prend « déjà » le large
26 février 2023
Premier doublé de Ducati en Mondial supersport à Phillip Island
 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook