cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
24h Moto  > 2003  > La course

Juan Eric Gomez le retour

Envoyer l'article par mail
Publié le

Sur la 3ème marche du podium de cette 26ème édition des 24H se tient un personnage qui signe son retour au plus haut niveau de l’endurance, il s’agit de Juan Eric Gomez.

Juan Eric Gomez connaît à nouveau les joies du podium et le goût de la victoire. Au Mans il effectue son retour sur la Yamaha de Free Bike qui monte sur la 3ème marche du podium. Ce pilote âgé de 32 ans a été officiel Suzuki pendant six années !

Après avoir été 6 ans pilote officiel au SERT, Juan Eric Gomez effectue son retour sur le podium de l’endurance grâce à Free Bike. une sensation qu’il n’ a pas connu depuis longtemps. Néanmoins, ce pilote dans la force de l’âge, corrige aussitôt "Ce n’est pas vraiment un retour aux sources, puisque je n’ai arrêté l’endurance qu’un an, l’année dernière. Effectivement j’ai arrêté un an, par ce que j’en avais un peu marre de ne pas trouver une bonne équipe. Faire de l’endurance, pour simplement participer cela ne m’intéresse pas plus que ça. C’est vrai que ce n’est pas facile après avoir été officiel chez Suzuki, et avoir connu le meilleur, de se retrouver simple pilote. "

La décision de rouler au Mans a été prise très rapidement " Free Bike m’a appelé la semaine dernière, et le challenge m’a semblé intéressant. Surtout qu’il s’agissait pour ce pilote, de 32 ans, de rouler sur une des dernières superbike en endurance. "C’est une vraie bête de course avec un cadre très rigide, un moteur peu coupleux. C’est une machine très physique qui demande beaucoup d’efforts pour doubler les concurrents. A tel point qu’on a connu des problèmes de freins en course".

Mais le challenge lui a semblé intéressant à relever " C’est sans doute la dernière fois que l’on voit ce type de machine en endurance. Car Yamaha a promis une autre moto capable de rivaliser avec les Suzuki l’an prochain". Cela ne semble pas déranger Juan Eric Gomez, "Mon père tient une concession Suzuki et moi je ne connaissais pas la Yamaha. En tant que pilote je suis ouvert à toutes les propositions".


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



37 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook