cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
24h Moto  > 2003  > La course

Bilan de la nuit après 17H de course : Pas de changement.

Envoyer l'article par mail
Publié le

La nuit s’est montré peu cruelle vis à vis des concurrents de cette 26ème édition des 24H du Mans. Peu d’abandons ont été constatés.

La Suzuki N°2 n’a connu qu’un petit problème de fixations de collecteur d’échappement à 2H30 du matin, malgré le temps perdu, la machine du SERT conserve le bénéfice de la deuxième place.

Rien n’est venu troubler le duel fratricide que se livrent les deux machines du SERT en tête de course. La Suzuki N°1 est toujours en tête de la course et ce depuis 17H00 samedi 12 avril. Le seul incident notable est à mettre à l’actif de la Suzuki N°2 qui connaît des problèmes de collecteur à 2H30. Dominique Méliand, le team manager, n’hésite pas à faire rentrer la moto au stand pour changer les ressorts qui supportent la ligne d’échappement. Malgré les cinq tours perdus dans l’opération, la machine reste à la deuxième place avec deux tours d’avance sur la Yamaha n°12. La machine de Free Bike occupe toujours la troisième place. A l’affût de celle-ci, la Kawasaki n°11 n’a qu’un tour de retard

La plus belle remontée de cette nuit est à mettre à l’actif de la Yamaha N°94. Après avoir touché le fond avec une cosse de batterie dessoudée, la parole a été donnée aux pilotes. Igor Jerman et Ludovic Holon ont alignés des temps en 1’43’’, résultat la Yamaha pointe à la 12ème place à 4H du matin. Dans sa lancée elle passe une autre Yamaha, celle d’Endurance moto 38 qui n’a pas été épargnée par le sort non plus. Alors qu’elle occupait la 5ème place en début de course, cette machine qui a remporté les 24H d’Oschersleben en 2002, a connu des problèmes au niveau de l’échangeur sanitaire. "Le temps de remplacer la pièce, on a perdu plus de 20 minutes" explique Jean Claude Claperon son team manager. Tombée à la 40ème place, elle a réussi à pointer en 12e position quatre heures seulement après son arrêt fortuit.

En catégorie stocksports la machine N°41 des magasins JMD mène toujours le bal et occupe la 11ème place du scratch. La deuxième place de cette catégorie revient à la surprenante machine des polonais du Poland position N°40 qui se trouve à quatre tours. Malgré un problème d’embrayage, ces derniers ont fait le pari que cela allait tenir et les pilotes de l’Est sont en train de forcer la main au destin.

Le bilan de la nuit ne serait pas complet sans un tour d’horizon des abandons, et ils sont relativement peu nombreux. En effet seulement 8 sont à comptabiliser. Parmi ceux ci le plus notable est celui de la machine N°93 du MS Courneuvien : alors qu’elle occupe la 10ème place son pilote Emmanuel Parisse est victime d’un éclatement d’un pneu à la courbe Dunlop à 5H15 du matin. Après que la machine ait rallié son stand par les voies de sécurité, les mécanos constatent que le moteur ne tourne plus rond. Son team manager, André Lussiana prend la dure décision d’abandonner " Il est inutile d’aller casser un moteur sur la piste et faire courir des risques aux autres pilotes".


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



15 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook