cybermotard
La compétition moto
par la photo
Bol d’Or  > 2010  > Le journal avant la course

Quelle stratégie pour le SERT au Bol d’Or 2010 ?

Publié le

Quel sera le 3e pilote du SERT au Bol ?

Le choix du 3e pilote se fera clairement entre Guillaume Dietrich ( à droite) et Daisaku Sakai. Le français revient de blessure et a fait ses premiers tours de roue sur le circuit de Nevers le 21 août. Le pilote japonais a lui remporté les 300 miles de Suzuka au mois de juillet.

Après son échec spectaculaire aux 24H du Mans 2010, le SERT se doit absolument remporter la course du Bol d’or des 11 et 12 septembre. Mais la stratégie que doit mettre en place Dominique Méliand n’est pas complètement arrêtée.

Les essais d’avant le Bol d’or, les 23 et 24 août à Magny Cours, se sont déroulés sous des conditions météo très capricieuses. Résultat « Nous n’avons pas pu mener à terme tout le travail de développement de nos pneus, et en particulier les slicks » précise le big boss du team Suzuki en endurance.

De plus la composition de son équipe n’est pas définitivement arrêtée non plus. En effet Guillaume Dietrich revient après 4 mois d’arrêt. Et il est clair qu’il est en concurrence directe avec Daisaku Sakai, le pilote de réserve du SERT.

Mais les débats ne sont pas tranchés, car « Guillaume revient de blessure, on verra ce qu’il fera à la manche du superbike du Mans ( le 5 septembre) ». Mais tous les aficionados présents lors de ces deux journées, ont bien vu que le pilote japonais ne se contentait pas du rôle traditionnel de pilote de réserve, qui consiste bien souvent à rôder les pneus….soit 3 à 4 tours maxi.

Bien sûr, Dominique pourrait favoriser le pilote japonais, sachant que derrière lui il y a le constructeur d’Hamamatsu. Mais « je ne veux pas me priver d’un pilote quel qu’il soit. Ce qui est important c’est que le 3e pilote puisse faire ses 8H de relais sans problème »

C’est aussi pour cela que la recherche de la superpole ne sera pas l’objectif premier du SERT. « Il nous reste encore beaucoup de travail sur les pneumatiques à faire ». Et les séances d’essais précédant la course seront cruciales pour l’équipe.

D’autant que ce Bol d’or est parmi l’un des plus ouverts depuis longtemps. « Je crains beaucoup les « Verts », car ils ont dans leur équipe de très bons éléments. En particulier Julien Da Costa qui est remonté comme une pendule. Ils seront une des équipes à battre absolument ! ». D’autant que les "Verts" sont team de développement de Pirelli.

Bien sûr il y a aussi l’arrivée de BMW, (officiel Michelin) qui possède des pilotes très rapides et homogènes « Que je connais bien, puisque deux d’entre eux sont passés par le SERT . Mais leur équipe d’assistance est encore un petit peu jeune, et cela peut faire la différence ».

Enfin il y a aussi le Yart, le champion sortant, qui "aura à coeur de reconduire son titre"

Alors qui sera le co-équipier de Vincent Philippe et de Freddy Foray au Bol d’Or ? Réponse samedi 11 septembre 2010 à midi.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



Visiteurs connectés : 31

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook