cybermotard
La compétition moto
par la photo
Pilotes et Teams  > Les teams motos

A La découverte de la structure « Bruno Performance » installée en Espagne

Publié le 16 novembre 2016

La société Bruno Performance, d’origine Belge, est basé non loin de Barcelone depuis une vingtaine d’années. Les japonais de NTS T Pro et les Indonésiens d’ Astra Honda racing team ont fait confiance à cette structure en championnat d’Espagne de vitesse. Sans oublier l’endurance avec Honda FCC TSR.

Bruno Performance, une petite structure belge en Espagne

Bruno Boggiano d’origine espagnole par sa mère, Italienne par son père, né en Belgique et marié à une catalane se sent avant tout Européen. D’où son implantation en Espagne. Il est le fondateur de l’entreprise qui porte son prénom et en est le Général Président (à droite). A ses côtés ses associés : son fils Laurent, Général Manager (à gauche) et Guillaume Perdrieu ,chef mécanicien, (au centre). Arnaud Prida, Racing manager, était absent au moment du reportage. Arnaud que les afficionados de cybermotard, ont pu découvrir dans notre vidéo.

Bruno Performance sert d’infrastructure pour le team d’Alan Techer

Bruno Performance sert d’infrastructure pour le team japonais NTS T Pro qui engage Alan Techer en CEV, catégorie Moto2. Il travaille avec « Geo Technology », fournisseur de moteurs haute performance pour l’auto et la moto( moto2 et moto3) . Dont Osamu Goto est le PDG. ( Appuyé au carénage). Cette entreprise est basée en Suisse. Le grand personnage situé juste derrière lui est monsieur Namatame Sam le patron de NTS T.Pro project.
Enfin aux côtés de Bruno Boggiano, on reconnaît Cecile Bombled, Martial Garcia le team manager, et Laurent Pradon le préparateur.
Alan Techer est 2e au classement Moto2 du championnat Espagnol de vitesse (CEV) 2016.

Bruno Performance engagé sur deux fronts

Bruno Performance est engagé sur deux fronts : celui de l’endurance avec Honda FCC TSR et en Moto2 CEV. La machine N°89 est celle d’Alan Techer et la N°20, celle du pilote indonésien Ekky Pratama Dimas (Astra Honda Racing Team).
Les châssis moto2 NTS conçus en 2012 ont été modifiés en 2015 afin d’y adapter le moteur Honda. Ces motos roulent depuis en championnat All Japan GP2, Asia road racing championship et participent en wild-card sur le grand prix du Japon.
Ca n’est rien de dire que les Japonais ont compris que le CEV était l’antichambre du GP, et qu’ils investissent dans ce championnat !


Jean 2mata

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

22 juin 2016
CEV Moto2 : Les Japonais de NTS T Pro accordent leur confiance à Cecile (...)

23 novembre 2013
Valentin Debise sur la Transfiormers poursuit l’aventure à Jerez pour la finale du (...)

27 avril 2016
Chris Cotton Russel, un canadien en CEV

25 avril 2016
Un nouveau rôle pour Juan Eric Gomez en CEV

 

Visiteurs connectés : 26

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook