cybermotard
La compétition moto
par la photo
Pilotes et Teams  > Les teams motos

Après une saison délicate en motoGP, KTM peut elle franchir un cap en 2019 ?

Publié le 31 décembre 2018

Le seul podium décroché par KTM en motoGP en 2018, ne suffit pas à masquer le manque de compétitivité de la marque Autrichienne. D’autant que les essais hivernaux de Valencia et de Jerez ont vu les deux pilotes officiels de la marque terminer bien loin du Top ten.

Pour l’instant johann Zarco est loin de convaincre sur KTM

Après 2 saisons sur une Yamaha tech3 a cadre aluminium, Johann Zarco entreprend une aventure chez KTM avec un cadre tubulaire en acier. Pour l’instant les résultats, après les essais hivernaux de Valencia et de Jerez, sont loin d’être au rendez vous !

Visiblement KTM a décidé de prendre le taureau par les cornes, et de mettre tous les moyens à sa disposition pour faire de 2019 une année pivot.
En effet, le bilan de KTM après deux saisons en motoGP est des plus légers...Pol Espargaro a semble-t-il crée un espoir en engrangeant un podium lors de la finale de Valencia

Mais si Pol Espargaro monte sur le podium, il le doit à la chute de Valentino Rossi après le 9e tour. Enfin le pilote espagnol n’a pas franchement brillé par ses performances puisque durant trois tours ( 9e au 11e tour) il accuse un retard de plus de 12 secondes sur l’homme de tête : Andréa Dovizioso !

La KTM n’est pas dans le coup ! La preuve, lors des essais hivernaux de Valencia, puis de Jerez les deux pilotes officiels de la marque, se retrouvent bien au-delà du Top Ten. Johann Zarco, 6e au classement scratch 2018, avec 3 podiums, se retrouve relégué en 19e position, avec presque 2 secondes d’écart sur le meilleur temps !

Des essais hivernaux catastrophiques pour KTM

On a assisté alors à une débauche d’explications à la sauce langue de bois « Pol Espargaró accélère pour résoudre ses problèmes, moi, je ralentis ! » (Itw donnée à Speedweek).
Puis on a eu l’épisode « Il va falloir que je change ma façon de piloter » Après Valencia, sans réellement convaincre.
Mais les chronos sont là, et ils ne mentent pas ! Lors de sa première prise en mains à Valencia, Johann Zarco pointe à la 21e place des essais ( avec deux chutes). Son co-équipier qui a déjà trois saisons dans les jambes ne possède que 88 centièmes d’avance sur le français...pas de quoi en faire un exploit !

Mais les faits parlent ! KTM a mis en vente ses KTM RC16 version 2018 au début du mois de décembre 2018. En général, un constructeur ne se sépare de ses modèles qu’après 2/3 saisons. D’autant que le prix de vente de ses machines est très modeste, puisque chaque modèle sera cédé pour la modique somme de 250.000 euros ! Une somme qui est bien de couvrir le développement d’une machine de motoGP, ni le fonctionnement d’une saison au plus haut niveau ( un million d’euros- minimum)

Dani Pedrosa au secours de KTM

Cela a été possible, car Dani Pedrosa a retrouvé chez KTM, son ancien chef mécano : Mike Leitner. Ce dernier a été aux côtés du pilote espagnol de 2004 à 2013. Depuis il officie chez KTM.

Or selon lui, Dani Pedrosa est l’homme pour mettre au point les KTM , lui qui ne mesure qu’un 1,55 m pour 51 kilos !

En effet les usines ne peuvent pas rouler en dehors des essais hivernaux officiels. Le fait que KTM fasse appel à Dani Pedrosa, prouve à quel point ils sont pris à la gorge !

Même si Dani Pedrosa a roulé les 18 et 19 décembre pour KTM, sur lequel on a eu aucun retour, puisque le pilote espagnol est toujours lié par contrat chez Honda. On peut se demander quelle est la marge de manœuvre de Johann Zarco. Même si le français peut se targuer de 2 titres de champion du monde Moto2 (2015-2016) rien ne dit qu’il sera un metteur au point hors normes pour la KTM.

Par ailleurs on sait que le torchon brûle entre Johann Zarco et son mentor Laurent Félon, depuis le milieu de l’année 2018. Même si ce dernier n’est pas officiellement remplacé, on sait que que le frère aîné de Johann sera de plus en plus présent en 2019, comme coach « spirituel ».

Or tout le monde sait que les champions, quel que soit leur discipline ont besoin d’une arrière cour psychologique stable pour donner leur maximum. Là encore en 2019, on devrait découvrir des nouveautés, concernant Johann Zarco.

De toutes façons un premier verdict se fera jour lors des premiers essais à Sepang du 6 au 8 février 2019. A suivre donc !

Les résultats des essais hivernaux de Jerez


Thierry Leconte

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

4 décembre 2018
2019 : Quand Petronas investit massivement dans le motoGP

7 mai 2018
MotoGP : C’est quoi ce bordel ? (part 2)

21 novembre 2018
Finale motoGP de Valencia : Dovizioso sur le fil du rasoir !

26 novembre 2018
L’Album photos - 1 - des essais hivernaux MotoGP de Valencia

 

Visiteurs connectés : 49

Rechercher
Articles dans la même rubrique

23 octobre 2018
Renouvellement du Junior Team suzuki pour la saison 2019

23 août 2018
Quel avenir pour la catégorie 600 en championnat de France ?

3 mai 2018
Découverte du Track Normandy team en Coupes Promosport

5 avril 2018
Découverte du challenge sherco sur le circuit du Mans

15 mars 2018
Une nouvelle Suzuki pour le Junior team en 2018

5 février 2018
2018 : Le nouveau défi de la Métiss
18 janvier 2017
TCP Racing : nouveau support officiel Yamaha au sein du championnat de France sbk en (...)
16 novembre 2016
A La découverte de la structure « Bruno Performance » installée en Espagne
29 juillet 2016
Benjamin Michel-Dansac : jusqu’au bout de la passion
20 juillet 2016
Nadine Gatschet : itinéraire d’une technicienne suisse en compétition moto
18 juin 2016
CEV : Quand Paolo fait revivre la mémoire de Marco Simoncelli
11 mai 2016
A la découverte du team Kawasaki satellite en Mondial superbike : Pedercini
21 février 2016
Rencontre avec Laurent Pradon, préparateur de motos de compétition
4 février 2016
Nouveau défi pour BMW en Mondial superbike
 

18 janvier 2019
FSBK 2019 : Johan Nigon passe avec armes et bagages chez (...)

5 octobre 2018
Jules Cluzel : le titre 2018 est encore à portée de guidon (...)

8 septembre 2018
Honda 500 CBR 500 cup : Thomas Furlan succède à Matthieu (...)

 

12 janvier 2019
Rolf Biland, une des légendes hélvétiques du side-car

2 octobre 2017
Samuel Trueb : un pilote Helvétique – éclectique en championnat de (...)

16 mai 2016
Les premiers pas de Jayson Uribe en CEV FIM Repsol

 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook