cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Actualites  > 2004  > Championnat open de vitesse

La première épreuve de l’Open du Mans

Envoyer l'article par mail
Publié le

La première épreuve du Mans a été marquée par des évènements forts : la victoire époustouflante de Gimbert en superproductions sur Yamaha et l’accident grave, dans cette même catégorie, qui a touché 3 pilotes , et plus particulièrement Jean François Leglatin.

Sébastien Gimbert, nouveau pilote officiel Yamaha et dernière recrue du GMT 94 a été impérial lors de la première course des superproductions. Il attribue sa victoire aux pneus Pirelli, « On a travaillé de manière fantastique avec eux et on dispose de pneus au top, que ce soit en slicks, intermédiaires ou pluie ! »

1000 supersport

La course des superproductions a été remportée de manière magistrale par Sébastien Gimbert sur Yamaha (N°2). Pourtant le meilleur départ est à mettre à l’actif de Julien Da Costa (N°86). Le pilote officiel Kawasaki colle rapidement un écart conséquent ( 2’290 au premier tour) à son poursuivant immédiat, Jérôme Tangre (N°121) sur Suzuki. Mais c’est sans compter sur la détermination de Sébastien Gimbert. Ce dernier, après un très mauvais départ, possède plus de 10 secondes de retard sur le leader. Au cap de la mi course, le nouveau pilote officiel Yamaha est déjà revenu au contact de la machine verte !

Deux tours plus tard, il s’empare de la tête de course et s’envole vers une victoire bien méritée. Il laisse le pilote de la Kawasaki à 6 secondes derrière lui ! Julien Da Costa, un peu secoué, avouera après la course « Sébastien Gimbert était absolument intouchable ! ». La troisième place du podium revient à Jérôme Tangre, avec un écart de plus de 20 secondes !

La course des superproductions s’est déroulée en deux temps, la première ayant été arrêtée après une chute collective, à la fin du 1er tour, impliquant Nicolas Jaulneau ( N°72), Emmanuel Parisse (N°65) et Jean François Leglatin (N°76). Ayant des problèmes moteur, Jean François Leglatin est passé dans la ligne droite des stands au ralenti, avec la main levée, pour signaler ses ennuis. Mais le pilote de la Kawasaki n’a pas suffisamment serré la bordure de la piste : deux pilotes ont réussit à l’éviter, mais pas Nicolas Jaulneau qui l’a percuté de plein fouet. Si Nicolas Jaulneau a été relevé avec un traumatisme crânien, le sort de Leglatin est plus préoccupant, puisqu’il a été plongé dans un coma artificiel et a passé un scanner. C’était les seules informations disponibles données par les officiels du circuit dimanche soir. La deuxième partie de la course a été réduite à 12 tours au lieu des 17 prévus.

600 supersports : Digne fils de son père. La victoire est revenue à Yann Lussiana (N°93), au bout d’une course qui n’est pas allé à son terme. C’est Yoan Tibério (N°132) qui boucle le premier tour en tête devant David Muscat, la seule Ducati (N°4)engagée dans cette catégorie. Très rapidement c’est le pilote d’Armagnac Bigorre qui prend l’ascendant sur le jeune Yoan. Mais au 6ème tour, Yann Lussiana, complètement déchaîné qui prend les rennes de l’opération. Il est suivi comme son ombre par Julien Enjolras (N°69) qui remonte au fil des tours. Hélas la pluie vient interrompre cette course poursuite. Yann Lussiana monte sur la plus haute marche du podium devant Julien Enjolras à 22 millièmes. Sébastien Diss (N°5) prend la troisième place à 2’510.

125 Open : Baptiste Perdriat sur la plus haute marche Le pilote originaire de Yerres est monté sur la plus haute marche du podium après une course fertile en rebondissements. C’est tout d’abord Mathieu Gines (N°165) qui mène les opérations avant de chuter au virage Dunlop sur une piste encore détrempée. Cela profite à Baptiste Perdriat qui mène la course à son terme. Il creuse, au fil des tours, un véritable gouffre face à ses adversaires qui se monte à plus de 8 secondes à l’arrivée. La bataille pour la deuxième place met aux prises Mike Lougassi (N°57) à Yannick Deschamps (N°33). Hélas au dernier tour, Mike Lougassi se loupe à la Chapelle et laisse le bénéfice de la deuxième place à Yannick Deschamps. La troisième place du podium revient à William Gautier, la nouvelle recrue du team OJ


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



35 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook