cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Actualites  > 2004  > Championnat open de vitesse

600 supersports : Muscat sacré à Dijon

Envoyer l'article par mail
Publié le

Dimanche 25 juillet 2004 : c’est au terme d’une course haletante et pleine de rebondissements que David Muscat a remporté la course des 600 supersports de Dijon. Il est sacré par la même occasion champion de France de la catégorie une nouvelle fois.

David Muscat (N°4) s’est battu comme un beau diable pour décrocher la couronne des supersports sur sa Ducati 749 face à Yoan Tibério. Il faut dire aussi qu’il a bien été secondé par Fred Protat (N°149) présent lors de cette finale.

600 supersport

L’enjeu était simple puisque Yoan Tibério (Yamaha N°132) arrivait à la finale de l’open avec un léger avantage de 8 points sur son adversaire direct : David Muscat (Ducati N°4). Le titre va donc se jouer sur les terres du circuit de Côte d’Or entre les deux protagonistes.

Aux essais le pilote de la Yamaha se montre le plus rapide et réussit un superbe chrono de 1’23’’256 qui lui permet de partir en pole. Le jeune Yoan doit donc absolument finir en première position, pour être sacré champion de France. Mais Ducati a décidé d’une autre tactique, qui va se réaliser payante. En effet Thierry Fornerod, le team manager du team, a « embauché » Frédéric Protat pour s’intercaler, avec une 749, entre les deux pilotes de tête et contenir le pilote officiel de la Yamaha.

A la surprise générale, ce dernier réalise le deuxième temps 1’23’’387 devant son co-équipier David Muscat. « Il dispose d’une machine qui dispose des derniers développements et qui réclame un pilotage beaucoup plus coulé qui correspond davantage à son style » explique encore Thierry Fornerod.

En course, Bertrand Stey (Honda N°111) réalise le holeshot avant de céder très rapidement la tête des opérations à David Muscat. Ce dernier va ensuite mener durant quasiment toute la durée de la course.

C’est un duel à couteaux tirés qui oppose le pilote officiel Yamaha et le vieux pistard sur sa Ducati. Les deux hommes roulent roue dans roue et ne sont séparés que de quelques dixièmes. Fred Protat, (Ducati N°149) joue magnifiquement son rôle de porteur d’eau et « chasse » Tibério. Ils forment un trio qui s’échappe vite et laisse leurs adversaires à plus de 3 secondes au 10ème tour.

« Ce circuit est très physique, car il possède beaucoup de ligne droites et les motos sont quasiment toutes homogènes. Il ne faut surtout pas se bousiller dans les changements d’angles rapides, qui mettent les pneus énormément à contribution » analyse David après la course.

Au 7ème tour Yoan arrive à se porter en tête de course, mais le vieux briscard toulousain n’est pas plus inquiet que ça « J’ai vu que je pouvais suivre son rythme sans trop de difficultés. Mais il n’est pas facile de faire la différence ici à cause de l’aspi ».

Hélas au 13ème tour la bataille cesse faute de combattant puisque Yoan Tibério explose son moteur avant la grande ligne des stands et doit s’arrêter sur le bas côté de la piste. Bien lui en a pris puisque quelques instants plus tard, la moto s’enflamme et brûle quasiment complètement.

Débarrassé de leur adversaire le plus menaçant, les deux Ducati s’adjugent les deux premières places devant un invité surprise, qui n’est autre que Mathieu Lagrive. Le pilote du Mondial supersports, est présent avec sa Suzuki pour effectuer des réglages de châssis sur sa machine. « C’est une machine qui marche bien, mais j’ai de gros, gros soucis de réglages de châssis, que je n’arrive pas à mettre au point, car je n’ai pas beaucoup de moyens ».

125 : Joli finish de Masbou pour la der.

Déjà titré champion de France Open 125 après l’épreuve de Lédenon, il s’impose de justesse à Dijon au terme d’une course disputée en 2 manches. En effet le jeune Masbou comptait déjà 30 points d’avance sur son rival direct, William Gauthier Alexis Masbou,(N°81) auteur de la pole position en 1’27’’798 part en tête et tente de s’échapper. Il se fait cependant remonter par Mathieu Ginès (N°165) et William Gautier (N°21) juste avant que la course ne soit interrompue sur drapeau rouge à la suite d’une double chute impliquant 5 pilotes. Au 2ème départ, Alexis Masbou prend le meilleur de suite, il est suivi de Baptiste Perdriat (N°83) et Mathieu Ginès. A 4 tours de la fin le trio de tête est rejoint par Alexandre Leleu et William Gautier.

La lutte est intense entre tous les prétendants à la finale et les dépassements se succèdent sans discontinuer. « J’étais le plus rapide dans le sinueux, mais je me faisais reprendre dans la ligne droite. J’ai dû faire le forcing dans le dernier tour pour assurer la victoire » commente Alexis Masbou. En finale c’est Mathieu Ginès qui s’impose de 3 centièmes devant William Gautier . Alexis Masbou prend la troisième place à 7 centièmes. L’intensité de la course est telle qu’ils se sont présentés devant le drapeau à damiers à trois de front ! Mais au cumul des 2 courses, c’est le jeune Nîmois qui devance Ginès. William Gautier pointe à la troisième place du podium et confirme sa bonne saison : « Je voulais bien finir pour conforter ma deuxième place au classement général ».

Superproductions : Da Costa en toute logique.

La finale de l’Open superproductions a été remporté en toute logique par Julien Da Costa.

Julien Da Costa n’a besoin de marquer qu’un point pour être titré champion de France des superproductions à Dijon. En effet il arrive à égalité de points avec Sébastien Gimbert. Mais le pilote officiel Yamaha est parti à Suzuka pour disputer la 5ème épreuve comptant pour le championnat mondial d’endurance et il n’est donc pas présent.

Sans doute un peu trop confiant, Julien commet une erreur dans la première séance d’essais et chute dans le « S » des sablières à 170 km/h. Lors de la deuxième séance il doit faire face à quelques soucis mécaniques (casse du sélecteur) et ne peut réaliser que le deuxième temps des essais. La pole est signée par Stéphane Duterne, un des pilotes d’Endurance moto 38, avec 14 petits centièmes d’avance sur Da Costa.

En course le pilote officiel de la Kawasaki N°86 boucle le premier tour en tête en devanceant Thierry Mulot de O’936. Dès lors Julien s’échappe et n’est plus rejoint. Il franchit la ligne d’arrivée avec plus de 15 secondes d’avance sur son adversaire le plus proche. Mais il regrette néanmoins les conditions de cette victoire « Gagner trop facilement ce n’est jamais bien. Je regrette que Sébastien ne soit pas là, mais je pense que nous allons nous retrouver au Bol"

Derrière lui, la riposte s’organise comme elle peut puisque Stéphane Duterne, qui a complètement loupé son départ, est revenu deuxième dès le quatrième tour. Il devance Guillaume Dietrich, du Junior team . « Mon but était de prendre la tête du championnat stocksports, je n’ai pas voulu prendre de risque, car je savais que Julien était intouchable ». La tâche lui est d’autant facilité, par la chute de Frédéric Moreira au 4ème tour.

L’ordre des pilotes du trio de tête demeure inchangé durant les 18 tours restant. La seule bagarre vraiment palpitante à suivre oppose Renaud Moisan (Kawasaki N°109) à Anthony Delhalle (Kawasaki N°55). En finale, c’est le Nantais qui s’impose et remporte la 3ème place du classement stock.

« Malgré ma 9ème place sur la grille de départ, je finit 4ème au scratch. Je suis satisfait de mon w .e. car j’ai couru ici à Dijon avec ma moto de promosports » commente sobrement Renaud.

Le plus malchanceux a été Yoan Tibério, qui a vu sa machine prendre feu au 13ème tour. Dommage, car le jeune pilote de 17 ans était loin de démériter face aux deux Ducati.

A Dijon, Alexis Masbou (N°81) remporte le titre de champion de France 125 à 17 ans. Néanmoins il lui reste à faire ses preuves en championnat d’Europe.

Après le titre de la catégorie supersports, Julien Da Costa aligne cette année le titre de champion de France des superproductions. Son prochain rendez vous est fixé au Bol d’Or où sa confrontation avec la Yamaha officielle ne devrait pas manquer de piquant.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



36 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook