cybermotard
La compétition moto
par la photo
Actualites  > 2024  > Actualités sportives

La galerie photos des side-cars F2 à Nogaro

Publié le 27 juin 2024

Nous revenons sur la manche FSBK de Nogaro, disputée les 1er et 2 juin 2024 et concernant les F2, c’est à dire les châssis courts. On rappelle que les châssis longs F1 et les châssis courts F2 courent ensemble dans le championnat superbike. Il y a 2 classements : le scratch et le F2. Ils n’étaient pas très nombreux, mais tous de qualité avec du beau matériel. Les abandons de Quentin Blervaque/Ewen Guilbaud et Steveens Palacoeur/Yann Druel ont fait les affaires de Yoann Gilard et Laura Ecorchard.

Podium F2 samedi

Sur la plus haute marche du podium F2 Yoann Gilard et Laura Ecorchard, sur la seconde Louka Bergeon et Florian Colombin et sur la troisième, Loïc Eragne et Sarah Cescutti.
Certes, ils ont bénéficié des problèmes de Steveens Palacoeur/Yann Druel et Blervaque/Guilbaud, mais en sports mécaniques, il faut compter avec la chance .

Podium F2 dimanche 2 juin 2024

Première victoire FSBK en F2 ! donc la plus haute marche pour Loïc Eragne et Sarah Cescutti, un moment qui compte, nos bretons Yoann Gilard et Laura Ecorchard sur la seconde,Quentin Mercier et Alec Moguet sur la troisième.
Au classement F2, Yoann Gilard et Laura Ecorchard passent en tête avec 110 points devant Steveens Palacoeur/Yann Druel 92 points et Quentin Blervaque/Ewen Guilbaud 87 points.

Quentin Blervaque/Ewen Guilbaud, grosse attaque

Séance d’essais libres du vendredi soir. Comme notre photo en témoigne à la sortie du virage modifié Claude Storez. Un gros travers parfaitement maîtrisé, à noter la trace du pneu arrière. Ils ont connu la galère avec une chaîne cassée qui brise le carter moteur et leur font manquer la première course. Puis dans le second départ le dimanche, ils n’ont pas eu le droit de repartir des stands. Le talent est là, leurs chronos du week-end en témoignent : troisième temps qualifs 2 !

Bergeon/colombin devant les F1 en 2e manche !

Donc plus de réussite pour Louka Bergeon ( N°609) ce week-end à Nogaro plutôt qu’à Lédenon où à la suite d’une casse moteur, lui et son passager Florian Colombin, n’avaient terminé aucune course. A Nogaro, Louka et Florian sont montés sur la 2e marche du podium F2 le samedi, en finissant devant des sides F1, lesquels, en théorie sont plus vite que les F2 ! Avec son passager de dépannage, Cédric Chevallier, ils sont passés sous le drapeau à damier en 13e position le dimanche.

Deux passagers pour Louka Bergeon

Plutôt un bon week-end pour Louka Bergeon puisqu’ il est monté samedi sur le podium F2 , avec son passager habituel, Florian Colombin. Ce dernier, souffrant, a laissé sa place à Cédric Chevallier (à gauche) le dimanche. Le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres puisque Cédric se retrouvait disponible, son pilote, Claude Bay n’ayant pu rouler pour cause mécanique.

La photo de famille

Nous sommes dans la première partie de la course du dimanche, nous découvrons Blervaque et Guilbaud en 3e position avec un F2 devant un groupe de furieux en F1. Malheureusement leur exploit s’arrêtera là car la course a été arrêtée au drapeau rouge à la suite de la sortie de piste de Palacoeur/Druel. Pas de chance, leur moteur ne repartira pas au 2è départ.

Noir week-end pour Steveens Palacoeur/Yann Druel

Nos deux champions (122) se rappelleront de Nogaro 2024. Dans la première course, le coupe-circuit s’est manifesté alors qu’on ne lui demandait rien. Donc le temps de le replacer, nos champions ne font pas mieux que quatorzièmes. Dans la seconde, il y a eu tassement dans le virage à gauche de La Ferme (après les stands) le plus rapide du circuit, avec pour conséquence une sérieuse sortie de piste dans laquelle nos champions ont été blessés, surtout Yann. Dommage, ils étaient en grande forme et partis pour l’exploit.

Essais de pneu pour Steveens Palacoeur/Yann Druel

Ils ont essayé, avec succès, un pneu Avon aux dimensions d’un 14 pouces, monté sur une jante de 13, à l’arrière sur leur excellent side Vanneste. Comme ils ont les yeux tournés vers l’île de Man, l’avantage procuré par ce pneu est certain, ses hauts flancs lui procure une souplesse appréciable sur les circuits routiers. Malheureusement, à cause de leur accident, leur fin de saison s’annonce incertaine.

Bien né

Il s’agit de Quentin Mercier, fils de side-caristes, associé à Alec Moguet. On avait découvert ce magnifique équipage au Castellet en 2023, déjà remarqué en montant sur la 2e marche du podium F2 dans la course 3 ! Dommage qu’ils ne soient pas de tout le championnat.

Loïc Eragne et Sarah Cescutti pas dans l’axe

Grosse attaque de Loïc Eragne et Sarah Cescutti, un peu trop, d’où ce gros travers dans le virage de La Ferme après les stands durant la course 1. Conséquence, beaucoup de temps perdu, ils finiront néanmoins huitièmes et monteront sur la 3e marche podium F2.

Quand la foule découvre la formule du side-car

Les gens qui découvrent le side en piste sont toujours surpris par son côté spectaculaire, et tout autant quand il le découvre dans le paddock, étonnés par la position à genoux du pilote ainsi que par la place dédiée au passager ou la garde au sol. C’est sûr que le side, marginal, n’a pas la place qu’il mérite. Sans aucun doute de les avoir retirés des GP Moto après 1996, donc moins de visibilité, lui a été néfaste.

Succès populaire

Comme en témoigne notre photo, prise dans l’ancien paddock, il y avait du monde (11000 spectateurs) et des motos à Nogaro, c’est tant mieux pour le FSBK. Ajoutons que la météo était de la partie. De plus, comme on est dans le Gers, il y avait du" bon manger" !

Piste modifiée

Au niveau de la double courbe Claude Storez, plus familièrement appelée la parabolique, laquelle jadis donnait accès à la ligne droite des anciens stands. La piste fait maintenant 3, 483 km au lieu de 3, 636, donc 153m de moins. La modification est censée apporter plus de sécurité pour les solos, c’est moins évident pour les sides ou les voitures. Le tracé est maintenant plus intérieur. Il se dit que dans l’avenir, les sides et les voitures continueraient d’emprunter l’ancien tracé, le nouveau n’ayant pas fait l’unanimité.

L’objet de la contestation : un sonomètre dynamique !

C’est le petit truc en forme de poire, c’est à dire un sonomètre dynamique qui mesure le bruit sur la piste et non plus dans le paddock. Source de contestation , car le bruit, 109 dB max est bon la veille et pas le lendemain, enfin bref ...


Albert grison

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

29 septembre 2023
FSBK F2 : La 1ère saison de side car de Laura Ecorchard comme passagère

30 juin 2021
Pau : Premier doublé de Steevens Palacoeur et Marjorie Cescutti en side car F2

29 janvier 2010
Jean-louis Hergott sacré champion de side car F2 2009 est tenté par la catégorie F1

1er juin 2012
Side-car du Vigeant : domination de Guignard/Poux en side F2

 

Visiteurs connectés : 22

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook