cybermotard
La compétition moto
par la photo

Publié le 19 mars 2019

Paul Léglise et Max Olliger découvrent Brands Hatch

Comme à Assen, la paire Léglise/Olliger découvre un nouveau circuit, et pas le plus facile. Un circuit gros-coeur avec son mythique virage, Paddock Hill Bend, en plongée , à l’aveugle, qui suit la longue ligne droite des stands. Puis c’est une montée et au bout une épingle tout aussi à l’aveugle, en priant que les freins répondent ..Et ainsi de suite. Ici, une seule séance d’essais libres et une seule séance d’essais chronométrés. En seulement 23 tours, sur un circuit que les britanniques connaissent par coeur, ils obtiennent le 10e temps !

Arrêt prématuré à Druids

Malheureusement, l’équipage français n’ira pas plus loin que "Druids", l’épingle à droite qui suit la grande montée. Ils sont arrivés très fort (trop ?) et en voulant faire l’intérieur à Lovelock/Lawrence, ils ont percuté ces derniers. La roue de leur side a touché la roue arrière du side des anglais. Il s’est ensuivi une belle cabriole des deux sides qui ont terminé dans les pneus de l’autre côté de la piste, le LCR Yamaha de Léglise se retrouvant à l’envers. Dans cette aventure , si tout le monde s’est relevé, Max Olliger, toutefois, est blessé au scaphoïde droit.
Voir la vidéo - impressionnante - au pied de l’article.

Il faudra compter avec Leglise/Olliger en 2018

Rencontre avec nos deux français dans le paddock le samedi soir et il commençait à faire bien sombre. . Car les 2 courses sides ont eu lieu le samedi, ce qu’on peut regretter On eut aimé une course le dimanche. Non seulement il faisait un temps superbe, mais surtout il y avait une foule record. Ce qui évidemment, en terme d’image, est beaucoup plus "porteur". Bien sûr, Paul Léglise et Max Olliger sont dépités, regrettant que leur week-end- britannique s’arrête là, surtout que Bell/Sharp que nos champions avaient dominés à Brands Hatch ont terminé 3e de la seconde course et sont montés sur le podium !

Découverte du BSB pour Estelle Leblond et Mélanie Farnier

Elles ont traversé la France pour venir dans la lointaine Angleterre et découvrir le BSB. Tout le monde en général et les britanniques en particulier savent que c’est le seul équipage féminin, au monde, de haut niveau, leurs prestations au Tourist Trophy en témoignent. Ici, elles étaient là pour le fun, et rouler avec les plus grands. Sur un circuit aussi difficile, il fallait d’abord se qualifier. Pas évident car , tout comme Léglise/Olliger, elles ont dû apprendre très vite un circuit qu’elles ne connaissaient pas.

Plateau de rêve

Estelle Leblond et Mélanie Farnier étaient avec leur F2 600 SGR Suzuki ( N°103) les seules "en court" avec Founds/Walmsey et Crowe/Crowe. Beaucoup plus compliqué de faire un chrono face aux "châssis longs 1000 ou 600. Mission réussie, elles se sont qualifiées et ont terminé les 2 courses. C’est sûr que lorsque vous côtoyez des extra-terrestres comme les Reeves (77) ou Kershaw/Clark (29) , vous avez des anecdotes à raconter par la suite.

Nouvelle sortie pour Grégory Cluze

Notre passager star du side-car mondial était présent à Brands Hatch pour préparer 2018, toujours avec le quintuple champion du monde, le finlandais Pekka Päivärinta. Grégory était un peu chez lui ici, car il habite en Angleterre. On se souvient de leur excellente prestation à Assen, toujours en championnat britannique side-car. A Brands Hatch, ils avaient encore les Birchall pour "s’étalonner" et aussi Holden/Cain, respectivement 1er et 3e du Mondial, qui, on le rappelle, est en 600cm3, alors que le RKB-F1 est en 1000cm3.

Des courses dans la course...

Durant la séance qualif, Pekka Päivärinta /Grégory Cluze ( N°144) ont roulé avec Holden/Cain (N°3) qu’ils ont finalement distancés de 83 centièmes. Dans la première course, longtemps devant les Birchall, que Pekka Päivärinta n’a jamais battu en Mondial 2017, on y a cru. Mais les Birchall étaient les plus rapides, avec manifestement un moteur plus puissant, et ont gagné en catégorie 600. Ils signent , dans leur catégorie, le meilleur chrono du week-end en 1’32"055 contre 1’33"387 pour le finlandais. Dans la seconde course, avec cette fameuse grille de départ inversée, englués dans le peloton, trop attardés, Päivärinta / Cluze ont abandonné. Pekka, c’est pas le genre à faire de la figuration.

Philippe Gallerne en touriste

Notre seul side-cariste français à disputer le championnat britannique dans sa quasi totalité était présent, en touriste, à Brands Hatch. Tout comme à Assen, il ne courait pas, connaissant quelques problèmes. Il prend la pose avec les très sympathiques belges wallons Hugues Bertrand et Wolfgang Faisst. On espère le revoir très bientôt au guidon de son RCN Suzuki.


Albert Grison

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

29 octobre 2018
L’album photo de la finale du championnat britannique side-car 2018 à Brands (...)

8 juillet 2017
Plongée dans l’ambiance du BSB britannique à Oulton Park

30 novembre 2016
Dans le paddock du BSB à Brands Hatch

31 août 2017
Cadwell Park 2017 : l’album photo de l’épreuve side-car

 

Visiteurs connectés : 25

Rechercher
Articles dans la même rubrique
 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook