cybermotard
La compétition moto
par la photo

Publié le 19 mars 2019

Podium F1 d’Oulton Park

Sur la plus haute marche, les frères Reeves, intouchables ce week-end, Tim le pilote, à gauche, et Tristan, le passager, de retour à la compétition, deux fois champions du monde ensemble. Sur la seconde, Ricky Stevens et Ryan Charlwood et sur la troisième également un revenant, Steve Kershaw et Stuart Clark. Ces 3 équipages pourraient être les champions du monde 2017, sauf qu’ils ne participent pas au championnat du monde...Cherchez l’erreur.

Podium F2

Car il y a deux podiums distincts, pas de podium général comme en France. On retrouve sur la plus haute marche les frères Birchall, eux-aussi des extra-terrestres, champions du monde en F11000 en 2009. Sur la seconde, Peter Founds et Jevan Walmsey, et pour finir, un autre Founds, Alan avec Tom Peters. Seuls les seconds utilisent un châssis court. Toutefois les Birchall leur collent plus de 5 secondes sur un tour aux qualifs.

Maria Costello, le flop

Annoncée à grand renfort de pub, Maria Costello, à gauche, était connue pour avoir roulé au TT en moto, en fait sans grand résultat. Elle devait faire le "buzz" car elle et sa passagère se présentaient comme le premier équipage chic et choc féminin de ce championnat. Sauf qu’elles n’étaient pas au niveau. De plus sa passagère, Kirsty Hauxwell, est tombée en marche aux qualifs. De toute façon, leur chrono, à 24 secondes des Reeves (!), ne leur permettait pas de se qualifier.

Ricky Stevens et Ryan Charlwood : de tout bons

Ils sont jeunes, sympas et vont très vite. deux fois champions de Grande-Bretagne, en 2015 et 2016. Soyons francs. Si on n’avait pas fait une embrouille, en 2016, en refusant Reeves et Cluze à Mallory, c’étaient ces derniers qui auraient été champions. Mais, c’est certain, ils sont la plus grande menace pour les frères Reeves. Le pilote, Ricky Stevens est à gauche de son passager, Ryan Charlwood. Un équipage qui aurait largement sa place en Mondial...

Philippe Gallerne aime le british championship

Notre seul représentant français dans ce championnat qu’il connaît bien pour y avoir couru de nombreuses fois. Avant il participait au Mondial, mais avec ce règlement qui impose le 600cm3, il n’a pas du tout envie d’investir dans un nouveau moteur pour 5 épreuves , donc il préfère disputer le championnat anglais et le français qui eux restent en 1000. Sur notre photo incontournable d’Oulton Park , il passe devant la mythique Oulton Park Gate. Son passager est le belge Flavien Burton.

Steve Kershaw et Stuart Clark, il faudra compter avec eux

Steve Kershaw est un jeune et excellent pilote qui revient dans ce championnat qu’il avait quitté pour cause de graves blessures à la suite d’un crash. Il pointe actuellement à la 3è place du classement. Il est à droite sur la photo avec son passager Stuart Clack . A Oulton Park, aux qualifs, ils signent un 1’44"735, juste derrière Stevens/Charlwood en 1’44"311 et les Reeves en 1’44"070. Donc, des clients !

Tim et Tristan Reeves réunifiés

Puisque Grégory Cluze ne souhaitait repartir qu’en Mondial et non pas en RKB-F1, il a fallu à Tim Reeves retrouver un passager de grande classe, ce qui ne court pas les paddocks. Finalement quoi de mieux que de repartir avec son frère Tristan, à droite, avec lequel il fut champion du monde. Pour la petite histoire, les Reeves n’ont pas la dernière évolution du Kawasaki comme leurs concurrents, donc respect.

Départ de la course, premier virage

Dernière course de la réunion, le départ des sides est toujours un moment intense. Au petit jeu du holeshot, Tim Reeves, à l’attaque légendaire, est sûrement le meilleur, d’autant plus qu’il n’admet pas quelqu’un devant ! On reconnaît donc les Reeves (77) sur leur LCR Kawasaki Carl Cox Motosport lesquels cachent Stevens/Charlwood, Kershaw/Clark (29) etc

Les Birchall et leur attelage

Découvrons le side des frères Birchall, Ben le pilote étant à gauche, Tom le passager à droite, un LCR ( Louis Christen Racing) conçu pour le moteur 600, en l’occurence le Yamaha R6 dernier cri. Contrairement aux LCR 1000, ils sont en 13 " à l’arrière au lieu du 14". Ils sont un peu l’arbre qui cache la forêt, car extrêmement doués, les meilleurs au monde avec les Reeves, ils signent des temps fabuleux avec leur motorisation 600 et devancent nombre de 1000. Sauf que derrière eux, en 600, c’est un peu le désert.

A la découverte de la structure Quatro Kawasaki Somrow

C’est à dire celle de Ricky Stevens et Ryan Charlwood et accessoirement de Maria Costello/Kirsty Hauxwell.
Comme on le voit, il y a des moyens et du beau matériel. Les structures de Santander, qui fait courir 3 équipages et Hannafin, deux équipages, sont tout aussi top. Il n’y a qu’en Grande-Bretagne, malheureusement, qu’on peut voir de telles organisations.

Oulton Park : un circuit superbe, un peu cross

0n découvre la ligne droite (enfin presque) qui précède le virage de Lodge Corrner peu avant l’arrivée. Comme on le distingue, c’est une succession de whoops, avec un revêtement cabossé. C’est dans cette partie que le pilote solo Haslam est tombé, sans mal, sa moto désintégrée passant de l’autre côté des rails ! Voir plus bas. Le side 70 qui crache le feu est celui de Acher/Thomas.

Tim Reeves, le regard

L’équipage est dans la montée de Deer Leap (en français "le saut du cerf") suivie d’un droit à l’aveugle, une spécialité d’Oulton Park qui mène à la ligne droite des stands. Ici les motos sont en wheeling. Il convient d’être hyper-concentré, d’autant plus les rails sont fort près. Notez le regard de Tim Reeves.

L’attaque de Founds/Walmsey

Dans cette portion gros-coeur d’Oulton Park, en fait tout est gros-coeur à Oulton Park, un circuit pour "hommes", où les Reeves ont le record du tour à 152, 93 km/h, nous découvrons Peter Founds et Jevan Walmsey, sur leur LCR Suzuki, un 600 court. Peter Founds est connu pour son attaque, et pas seulement dans cet endroit.

Ricky Stevens et Ryan Charlwood et leur LCR Kawasaki

Sur leur LCR Kawasaki 1000, un moteur très en vogue en Grande-Bretagne, ils sont (100) dans le virage de Old Hall Corner. Ils sont suivis de Steve Kershaw/Stuart Clark (29) et Chris Walker/Aslhey Hawes (9). Chris Walker a été un très bon pilote solo en Superbike mondial et GP avant de passer au side. Après des débuts compliqués il pointe parmi les tout meilleurs. Au warm-up, sur une piste très piégeuse, il signe le second temps.

Petit tour à la campagne

Un aspect très bucolique du superbe circuit d’Oulton Park où nous découvrons les Birchall (16) durant le warm-up, dans la chicane d’Hislops, laquelle suit la grande descente de Hill Top. Oulton Park a la particularité d’être situé dans une campagne vallonnée et de comporter de nombreux virages à "l’aveugle". Notez aussi le point de vue des spectateurs au plus près de la piste.


Albert Grison

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

30 novembre 2016
Dans le paddock du BSB à Brands Hatch

29 octobre 2018
L’album photo de la finale du championnat britannique side-car 2018 à Brands (...)

26 octobre 2015
Galerie photos de la Finale du championnat britannique side-cars F1 à Brands (...)

5 septembre 2018
Truxton : Steve Kershaw/Stuart Clark et Todds Ellis/Charlie Richardson du team (...)

 

Visiteurs connectés : 37

Rechercher
Articles dans la même rubrique
 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook