cybermotard
La compétition moto
par la photo

Publié le 18 mars 2019

Huet/Le gourrierec s’envolent au championnat F2

Huet/Le Gourrierec ont une nouvelle fois fait la totale sur le circuit nivernais : la pole, deux courses, deux victoires et le nouveau record de la piste en F2. En fait, à part leur faux-pas du Mans, ils ont tout gagné. Avec 50 points d’avance sur Estelle Leblond/Quintre malchanceux dans la première course (abandon), ils peuvent aborder sereinement les deux dernières épreuves du championnat 2011 : Lédenon et Albi.
Dans la première course, montent sur le podium respectivement Guignard/Poux (de retour de leur premier TT) et les Suisses Clerc/Demierre et dans la seconde, encore Guignard/Poux devant Estelle Leblond/Quintre

Delannoy/Lavorel conservent la tête du championnat de side-cars F1

C’est un Sébastien Delannoy songeur qu’on retrouve sur la deuxième marche du podium de la deuxième course. Certes il a gagné la première, bien aidé par l’abandon de Lebail/Chaigneau, victime d’un clip de sélecteur baladeur (le truc qui n’arrive jamais !). Mais dans cette deuxième course, il n’y a pas eu photo, Lebail/Chaigneau l’emportent avec 10 secondes d’avance. Toutefois, et sauf incident, avec 39 points d’avance sur le couple Lebail/Chaigneau, le titre 2011 ne devrait pas échapper à Sébastien Delannoy.
Hergott/Moisé, au guidon de leur châssis Rudi Schmied mû par l’unique moteur BMW du plateau side, après une seconde place dans la première course, montent sur la troisième marche dans la seconde.
Delannoy reste le détenteur du record du tour avec un fabuleux chrono de quelque 1’45’’ alors que cette année, il a fait la pole en 1’50"498. De quoi se poser des questions.

Ils ont fait le spectacle dans la deuxième course.

Ils, ce sont Poret, père et fils (N° 91), Dichamp/Pourcelot (N° 50), Brunazzi/Rigondeau (N° 61), et Bénéteau/Naboulet (N° 33). De cette bagarre est sorti vainqueur l’équipage Poret lequel avait signé le troisième temps des essais. Une revanche pour cet équipage qui avait dû abandonner le championnat sur ce même circuit l’an dernier à la suite d’un sérieux problème de santé du pilote.
Par contre pas de chance pour le passager Olivier Dichamp (N°50) qui est tombé dans le dernier tour dans la chicane précédant l’arrivée. Comme il faut être deux sur le side pour être classé : zéro point pour l’équipage.

Départ des sides

Toujours aussi impressionnant le départ des sides. A Magny-Cours, les courses des sides se disputant seulement sur 9 tours, on comprend qu’un bon départ est primordial et à ce petit jeu, Lebail/Chaigneau sont souvent les rois du holeshot. L’expérience de Philippe Lebail en course de côte, plusieurs fois champion de France, y étant sûrement pour beaucoup. On reconnaît sur notre photo Delannoy/Lavorel (N°11, 5 fois champions de France F1 ) Lebail/Chaigneau (N° 99, champions de France F1 2007), Barbier/Debroise (N° 72, champions de France F1 2010) et Hergott/Moisé (N° 17, champions de France F2 2009), bref que du beau monde.

Fin de saison pour Le Dantec/Bourges

Acteurs incontournables du plateau side-car depuis plusieurs années, le sympathique équipage breton Patrick Le Dantec et Linda Bourges au guidon de leur Shelbourne Honda 600 ont été victimes d’un impressionnant accident au départ de la première course. Fin de saison pour eux qui avaient connu la joie du podium F2 au Mans. Tout le petit monde du side-car était bien content de les revoir le dimanche soir de retour de l’hôpital, finalement plus de (grosse) peur que de mal.

Crash au départ de la première course

Si les départs des sides sont très spectaculaires, ils peuvent aussi être très "délicats". On en a eu la preuve ce week-end quand les Marzelle père et fils (N° 39), en panne d’embrayage, se sont fait percuter très violemment par Le Dantec/Bourges (N° 121) qui les ont vus trop tard. L’accident a impliqué également un autre équipage, Olliger père et fils (N°696) dont c’était la deuxième course de leur vie (!). Florian Marzelle, fils et passager de Jean Marie a été le plus touché. Il est actuellement entre de bonnes mains et son état de santé est rassurant. On lui souhaite de se rétablir le plus vite possible.


Albert Grison

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

11 mars 2019
A la découverte de la discipline du side-car de compétition

3 février 2019
Un record d’engagés pour l’ouverture du championnat de France side-car au (...)

1er octobre 2014
L’album photo de la famille side car 2014

28 mars 2018
Les side-cars au Carlos Training 2018

 

Visiteurs connectés : 37

Rechercher
Articles dans la même rubrique
 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook