cybermotard
La compétition moto
par la photo

Publié le 19 mars 2019

Erwan Nigon réduit l’écart au classement superbike

Dans la 2e manche du superbike du dimanche après midi, Erwan Nigon (BMW N°1) reprend la tête de course à Julien Da Costa (Kawasaki N°86) après 3 tours seulement. Les deux hommes vont rester roue dans roue durant le reste de l’épreuve. Au final, Julien Da Costa arrache la 2e place du podium à seulement 72 centièmes du pilote officiel BMW. Sébastien Gimbert, pointé 16e en début de course réussit une splendide remontée et termine sur le podium !

Et de 5 pour Gimbert !

Lors de la première manche du superbike du dimanche matin, c’est une fois de plus Gimbert (BMW N°7) qui fait le show. Pointé 4e en début de course, il remonte tous ses adversaires et prend l’avantage alors qu’il reste un peu plus de 6 tours de course. Erwan Nigon ne lâche pas prise et reste 2e à 88 centièmes du leader aux points ! L’écart qui sépare les deux co-équipiers n’est que de 25 points : aucune erreur ne sera de mise pour les deux manches à venir.

Freddy Foray sauve l’honneur des Suzuki

Sur la seule Suzuki officielle engagée en superbike, Freddy Foray (N°78) sauve l’honneur du constructeur d’Hamamatsu. Dans les deux manches il entre dans le Top 5. Dans la deuxième manche il arrive même à prendre l’avantage sur Gregory Leblanc (N°38) avec 39 centièmes de seconde.

David Muscat fait de son mieux

David Muscat (Ducati N°3) pointé 8e de la superpole, réussit un excellent départ. Alors qu’il occupe la 5e place en course il est attaqué au 5e tour par Freddy Foray (Suzuki N°78). Puis au tour suivant par Guillaume Dietrich (BMW N°45). Au final il termine 7e à 22 secondes du vainqueur.

Bonne prestation d’Anthony Loiseau en superbike

5e aux essais qualificatifs, puis 4e en superpole ( il s’intercale entre les deux Kawasaki officielles) , Anthony Loiseau (N°19) le pilote d’Up Racing récemment passé chez Kawasaki, pointe à chaque fois dans le Top 10.

Pas de bol pour Loïc Napoleone

L’électronique des BMW privée est loin d’être infaillible. Loïc Napoleone (BMW N° 77) en a fait les frais lors de la première manche. Alors qu’il ne restait que deux tours, la machine s’est mise en code « panne » ! Cela rappelle que Charles Geers a été frappé par les mêmes symptômes au promosport de Croix en Ternois.
En 2e manche, Loïc se fait remonter par Sébastien Gimbert et dit-il « Il m’a tué ! ». Le pilote de Marseille termine largement dans le Top Ten.

Lutte fratricide pour intégrer le Top ten en superbike

Les frères Tangre, se livrent à une rude bataille pour intégrer le Top Ten. Cette lutte fratricide se double d’une lutte de marque, puisque Jérôme (N°83) est sur Suzuki, tandis que Cédric (N°23) est passé sur Kawasaki. Au final Jérôme Tangre et Fredéric Chabosseau (Kawasaki N°9) passeront devant Jérôme.


Thierry Leconte

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

3 décembre 2014
Jean Baptiste Nonet, tourne la page du championnat de France

19 décembre 2012
Quel sera le 3e pilote du Junior team LMS en championnat de France superbike 2013 (...)

26 décembre 2015
La promotion 2016 du Junior Team Suzuki est arrivée !

21 décembre 2013
Damien Saulnier dévoile la composition du Junior team Suzuki pour la saison (...)

 

Visiteurs connectés : 34

Rechercher
Articles dans la même rubrique
 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook