cybermotard
La compétition moto
par la photo
Actualites  > 2020  > Actualités sportives

Nos jeunes pilotes de side car en vedette à Carole

Publié le 29 août 2020

Le week-end des 22 et 23 août 2020 avait lieu sur le circuit Carole la deuxième manche de notre championnat side-car FSBK.
Le monde de la moto , malgré le Covid peut continuer à vibrer pour sa passion car le public était admis à Carole.
On retiendra de ce rendez-vous la révélation Ted Peugeot, le chrono de Paul Léglise, les podiums de César Chanal, les victoires de Sébastien Delannoy, et plus encore....
Un absent de marque : Philippe Lebail.

Ted Peugeot, tout d’un grand

C’est la bonne surprise de Carole 2020 : la venue de Ted Peugeot, dont on disait le plus grand bien, pour son premier FSBK. Peugeot, ça parle, car il est le fils de Vincent, bien connu passager d’ Olivier Dichamp. Ted, sans doute le plus jeune pilote de l’histoire du side au monde (avec Estelle Leblond), a commencé en 2019 en roulant au Vigeant en RSCM, à 16 ans. De plus, et c’est unique, Ted a commencé directement en châssis long 600. Il a baigné tout petit dans les sports mécaniques et a débuté en compétition moto en côte.
Chose rare, c’est son père qui est passager. Il est très bien entouré, dispose d’un très bon matériel, bénéficiant de l’assistance du préparateur Simon Périllat (Perillat Motosport &Classic). A Carole, pour la quatrième course de sa vie, Ted et son passager de père ont réalisé d’excellents chronos, dont le 2e temps des essais du dimanche en 1’06"860, avec un LCR Yamaha F1 600. Quand on tourne à moins d’une seconde de Paul Léglise, en devançant notre référence Sébastien Delannoy, c’est un signe qui ne trompe pas. Ted et Vincent terminent chaque course à la 3e place.
En France, on a des jeunes très doués (n’oublions pas Jonathan Huet), malheureusement la niche du side-car est tellement marginale. Autrement dit, il est très difficile de trouver des budgets, donc.....on croise les doigts pour la suite.
Dommage, on ne devrait pas les revoir dans notre FSBK 2020.

Départ course du dimanche

Un peu de grogne chez les sides car le départ a eu lieu à 18h20...Comme le samedi, excellent départ de Paul Léglise et Sébastien Lavorel (33) qui mènent pendant plusieurs tours avant d’être dépassés par Delannoy/Bidault (1). La deuxième course est plus palpitante que la première. Vingt et un tours (encore qu’il y eut drapeau rouge avec la sortie de Lamargue/Chaigneau) c’est long à Carole et ennuyeux. Sûrement que 3 courses de 10 tours, comme feraient les britishs, seraient plus palpitantes. Mais c’est un autre problème....

Podium F1 course du dimanche

Nous avons le tiercé dans l’ordre, Delannoy/Bidault, Chapillon/Lafon et la famille Luneau.
On s’y perd avec tous les podiums de la catégorie side. Il serait beaucoup plus logique d’avoir un podium scratch qu’un podium F1 1000. Car il faut mettre en évidence l’équipage qui gagne la course. Ainsi Manuel Moreau et Sébastien Arifon qui avaient gagné en 2019 avec leur F1 600 n’auraient droit qu’au podium F600 en 2020, alors qu’ils avaient battu le multiple champion de France. De fait, le public ne comprendrait pas que les vainqueurs ne soient pas sur la plus haute marche du podium, dans ce cas, devant Sébastien Delannoy.

Podium F1 course du samedi

Tout en haut, nos références, Sébastien Delannoy et Nicolas Bidault, sur la seconde Laurent Chapillon et Pascal Lafon et sur la troisième, Daniel Lamargue et Christian Chaigneau. La seconde course est moins favorable à Christian qui est tombé dans le virage à "Hôtel", c’est à dire au bout de la longue ligne droite du retour. Le classement au championnat est Delannoy/Bidault, Chapillon/Lafon et Lamargue/Chaigneau.

Podium F(1) 600 course du samedi

Sur la première marche, Paul Léglise et Sébastien Lavorel, sur la seconde, pour leur seule course 2020 FSBK, en principe, le prodige Ted, 17 ans, avec son père Vincent et sur la troisième, Claude Vinet avec son passager belge Loris Seret qui remplace le titulaire Cyril Vinet. Le podium du dimanche est identique. Léglise/S.Lavorel mènent le championnat devant les Vinet et Gallerne/Druel

Podium F2 dimanche

Pour la première place, le champion sortant, César Chanal et son passager du jour, Valentin Pirat, la seconde marche pour Pierre Leguen et Sarah Cescutti et sur la troisième, l’expérimenté Jean-Bernard Michon et Florian Colombin. Le podium du samedi est identique. Au championnat, nous avons Chanal/O.Lavorel, Leguen/Cescutti et Crochemore/Carré.

Paul Léglise dans la cour des grands

Avec son excellent passager Sébastien Lavorel, Paul Léglise a établi le nouveau et remarquable record officieux de la piste en 600cm3 avec son LCR Yamaha F1 en 1’05"889 lors des essais du dimanche. Hormis le super temps de Paul Léglise, et le meilleur tour de Sébastien Delannoy en 1’05" 581 (en 1000), on n’a pas atteint des sommets en matière de chronos. Jadis plus d’un pilote avait roulé en 1’05" et même 1’04".

Noir, c’est noir pour Moreau

Comme dit la chanson. Encore un week-end sans résultats, plutôt décourageant pour Manuel Moreau et Mélanie Farnier. Le team a été confronté à des problèmes récurrents de surchauffe. Le 600 est un moteur pas si "stock" qu’il y paraît car le fiabiliser a un coût certain. On rappelle qu’à ce jour, Manuel Moreau et Sébastien Arifon avec leur F1 600, sont les seuls à avoir battu Sébastien Delannoy/Kévin Rousseau en F1 1000, ici même en 2019. Sans oublier Tim Reeves à Magny-Cours cette année.

César Chanal/Valentin Pirat et Laurent Chapillon/Pascal Laffon font le spectacle

Disons le tout net, la course du samedi fut très monotone, hormis les premiers tours. Heureusement, derrière, le spectacle offert par César Chanal/Valentin Pirat et Laurent Chapillon/Pascal Laffon a tenu le (rare) public en haleine. Laurent Chapillon/Pascal Laffon l’emporte sur leur F1 1000 face au F2 600 de César. Un César qu’on aimerait bien voir sur un F1.

Sarah Cescutti au guidon

Mais seulement pour la photo car elle est la passagère de Pierre Leguen. Un équipage qui assure, pas de problèmes particuliers et la deuxième place au classement F2. Un Pierre Leguen qui assimile de plus en plus son nouveau châssis 2020 DDM. Equipage à suivre à Lédenon.

Le team Luneau (3) découvre Carole

Autre équipage à Carole, où le père est le passager, les Luneau, des nouveaux venus en FSBK avec un LCR F1 1000 Suzuki . Aux commandes, Benjamin et, dans le panier, Gilles. C’était leur première course à Carole. Un petit circuit, mais très physique , sans temps de repos. Benjamin s’en souviendra. La récompense sera le dimanche car ils monteront sur la 3e marche du podium en F1 1000.

Philippe Gallerne en phase d’apprentissage

Il est passé au 600 Kawasaki cette année sur un des rares châssis RCN du plateau. Donc après des saisons en 1000 , il faut s’adapter. La régularité paie car Philippe Gallerne et son passager Yann Druel pointent à la 3e place du classement F1 même s’ils n’ont pas fait de podium.

Hugo Fretay soigne son look

Le plus beau side du paddock (avec celui de Gallerne), un design parfait, un modèle. Une bonne façon d’attirer les regards et de renvoyer la balle aux sponsors. Hugo a monté un 600 Yam sur son LCR F1 cette année. Pour une première participation à Carole, Hugo et son passager espagnol Joaquin Fenoy Casas terminent chaque course à la 8e place.

Claude Vinet et Loris Seret font 2 podiums

Encore un pilote qui est passé au 600 sur son châssis long LCR. A Carole, Claude et son passager belge Loris Seret terminent chaque course en quatrième position et de fait montent à chaque fois sur la troisième marche du podium F1 600.

Sébastien Arifon met le coude

On retrouvait à Carole Sébastien Arifon, fameux passager auparavant de Philippe Lebail, Jonathan Huet et de Manuel Moreau, tant en F1 ou F2, 1000 ou 600. A Carole, il officiait dans le panier du F2 600 de Jacques Chalançon. Comme on le voit au virage de Golf, le coude nettoie la piste....

Un Jean-Bernard Michon toujours aussi déterminé

On a vu un Jean Bernard Michon très incisif ce week-end, surtout en course 2 quand il a dépassé le groupe Gallerne/Luneau/Lamargue à la suite d’un freinage d’enfer à Golf. Sur notre photo, Jean-Bernard et son passager précèdent Dureau/Pouillot dans la ligne droite des stands

Le week-end s’est arrêté le samedi pour David Raffier/Joachim Ferreira

Très en verve (12) aux essais du samedi, avec le 5e chrono, leur week-end s’est arrêté le samedi soir lors de la course quand le passager est descendu en marche, le side étant déséquilibré au freinage, sans doute à cause des pneus pas tout neufs au virage "Hôtel" au bout de la longue droite de retour . Joachim, touché à la cheville, a déclaré forfait pour la suite.

Match franco-britannique

Petit baston au virage "Alpha", juste après les stands quand Goulven Crochemore et Bruno Picquoin font l’intérieur à Stephen Hicks et Vincent Capdeville. Si Vincent est bien français, son pilote Stephen est un fort sympathique pilote britannique qui vit en France.

Les Peugeot dérapent

Une photo d’un travers aux essais du team Peugeot, parfaitement maîtrisé . En un mot : la classe.


Albert Grison

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

7 août 2020
Les pilotes étrangers illuminent la manche side car de Magny-Cours

16 mars 2020
Saison side-car 2020 : Un nouveau châssis pour le team Leguen

18 janvier 2020
Philippe Gallerne : 20 ans de side au compteur !

11 octobre 2013
Delannoy/Lavorel (F1) et Leguen/Cacciolatto (F2) sacrés champions de France de (...)

 

Visiteurs connectés : 18

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook