cybermotard
La compétition moto
par la photo
Actualites  > 2020  > Actualités sportives

Les pilotes étrangers illuminent la manche side car de Magny-Cours

Publié le 7 août 2020

La première manche de notre championnat FSBK s’est déroulé le week-end des 1er et 2 août 2020, sur le superbe circuit de Magny-Cours, à huis clos pour cause de Covid 19. Atmosphère pour le moins étrange que de voir les immenses tribunes de Magny-Cours désertes.
Il y avait 28 engagés dont 3 extra-terrestres, les champions du Monde Tim Reeves, Pekka Päivärinta et Bennie Streuer ainsi que le tout bon pilote germanique Josef Sattler. C’était un peu comme une manche de Mondial, laquelle n’aura pas lieu cette année en France, car aux 24h Moto où celle-ci avait lieu, il n’y aura pas d’épreuves annexes. Autant dire qu’ils ont fait le spectacle, seul notre multiple champion de France Sébastien Delannoy s’est mêlé à la bagarre.

Podium scratch de la première course, le samedi

Un podium qui n’aurait pas dû exister car dans notre championnat side, il y a un classement F1 1000, F600 (en fait F1 600) et F2 (donc 600), mais pas de scratch ....A Magny-Cours cela eut été infiniment dommage car ce podium a mis en valeur Tim Reeves qui s’est imposé avec un F1 600 devant Sébastien Delannoy et son F1 1000. La logique, que tout le monde ne partage pas, voudrait qu’il n’y ait que 2 classements : un scratch et un 600.
Dans les temps anciens, il n’y avait qu’un classement, châssis longs et courts mélangés. Par la suite, il n’ y avait que des châssis longs, les courts avaient carrément disparus ! Pas sûr que le public (quand il y en aura) s’y retrouve.
Bref, sur la plus haute marche Tim Reeves/Kévin Rousseau, ensuite , Sébastien Delannoy/Nicolas Bidault et Bennie Streuer/Ilse De Haas

Les tops teams en piste

Ce qui se fait de mieux en side . On retrouve Tim Reeves (77), et son passager 2020 français Kévin Rousseau qui ont gagné les 2 courses, Sébastien Delannoy/Nicolas Bidault (1) qui font la pole pour la course du samedi et 2 seconde place et Pekka Päivärinta/Emmanuelle Clément (44) auteurs de la pole du dimanche. Pekka signe le meilleur chrono du week-end en 1’48’’049, lequel devient le record du circuit en side 600cm3 !

Le record de la piste appartient toujours à Sébastien Delannoy !

Un record fabuleux en 1’45"669 de la grande époque, qu’il sera difficile à aller chercher. Certes on pourra toujours objecter que Sébastien Delannoy a terminé 2 fois à la seconde place derrière Tim Reeves à Magny-Cours avec un F1 1000, mais les 600 sont plus faciles à piloter, freinent d’enfer et entrent plus fort dans les virages et, de fait, la différence s’est considérablement réduite entre ces 2 cylindrées.

Pekka Päivärinta a eu chaud

Pas seulement à cause de la météo. La preuve quand on découvre la carène du panier lors de la course du dimanche. En fait , entre les 2 supers freineurs Tim Reves et Pekka Päivärinta, il y a eu "contact" au virage d’Adélaïde. C’est le genre d’accident dont il faut se méfier car c’est ainsi que Pekka a perdu son aile au Mans en 2012 et que son passager Adolf Hanni est parti dans les airs, se blessant gravement

Podium F1 1000 samedi

Une remise des prix qui a eu lieu le dimanche ! pour la raison ci-dessus invoquée.
Sur la première marche, Sébastien Delannoy/Nicolas Bidault, sur la seconde, Laurent Chapillon/Pascal Lafon et sur la troisième, Alexandre Bénigno/Jean-Philippe Bouchard. Seuls Delannoy/Bidault feront tout le championnat....

Podium F600 samedi

Là, il n’y a pas photo. Tout en haut, Tim Reeves/Kévin Rousseau, suivis de Bennie Streuer/Ilse De Haas et Pekka Päivärinta/Emmanuelle Clément.. Un podium de championnat du monde. Bennie Streuer a été très rapide ce week-end , dans cette course , il a fait un meilleur temps que Pekka, une référence.

Paul Léglise (33) meilleur français en F1 600.

Paul roulait à Magny-Cours avec l’excellent et très expérimenté Sébastien Lavorel dans le panier. Ils ont terminé chaque course à la 6e place. Il était difficile de faire mieux. On en a la preuve sur la photo quand il se fait doubler par Bennie Streuer/Ilse De Haas. Impossible de suivre. Les moteurs sont stocks, mais manifestement, ils ne sortent pas de la même caisse. La bonne nouvelle, Paul améliore son chrono de 2019.

Week-end à oublier pour Manuel Moreau et Mélanie Farnier

Avec Paul Léglise/ Sébastien Lavorel, ils apparaissaient comme les favoris pour le titre F600, mais c’est bien mal parti. Deux moteurs cassés, aucune course terminée. La FIM a voulu passer en 600 à la place des 1000 pour emmener le même poids, presque 400 kg, sauf qu’à haut niveau, si on veut aller vite, ça coûte très cher et la maintenance est diabolique. Bennie Streuer (aux essais) et Philippe Lebail ont également cassé.

Podium F1 1000 dimanche

Au sommet, bien sûr Sébastien Delannoy/Nicolas Bidault, suivis et, c’est une surprise de David Raffier/Joachim Ferreira et une nouvelle fois de Alexandre Bénigno/Jean-Philippe Bouchard.

Podium F600 dimanche

Comme d’hab, Tim Reeves/Kévin Rousseau, suivis de Pekka Päivärinta/Emmanuelle Clément et Josef Sattler/Luca Schmidt. En théorie, on aurait dû avoir Bennie Streuer/Ilse De Haas, sauf que Bennie ayant cassé dès le début des essais le matin est parti en dernière ligne.

Podium F2 dimanche

En premiers, César Chanal/Olivier Lavorel suivis de Estelle Leblond/Frank Claeys et encore Pierre Leguen /Sarah Cescutti. Pierre et Sarah pointent à la 3è place du classement F2 mais pourront viser la 1ère place à Carole puisque César et Estelle en seront absents.

Rey Ramirez et Orta Vilaro à l’envers

Ils nous ont fait peur en finissant à l’envers au virage du lycée dans la course du samedi. Un endroit où on arrive vite et alors le dégagement apparaît bien court à cet endroit en cas de problème. Fort heureusement, notre sympathique équipage espagnol va bien même si la passagère a été quelque peu contusionnée.

Leçon de volonté par Nicolas Bidault

La main gauche de Nicolas après la séance chrono du dimanche ! Nicolas retrouvait son pilote Sébastien Delannoy, avec lequel il fut 2 fois champion de France, après 13 ans d’absence. Donc, un peu de temps pour se réhabituer au plus haut niveau. Il fera, bien sûr la course du dimanche !

Mécanique pour Estelle Leblond

La seconde séance d’essai a été interrompue pour cause d’huile sur la piste (comme la course 2 d’ailleurs...). Quelque chose d’inespérée pour Estelle qui n’avait pas fait un tour chrono ; problème de frein. Donc le temps de réparer, et de se qualifier pour l’après-midi.

Lebail/Leveau et Benigno/Bouchard cherchent leur route

Petite sortie de route pour Philippe Lebail et Serge Leveau (déco peau de serpent) entraînant Alexandre Bénigno et Jean-Philippe Bouchard (déco façon Soulage). Le temps de se remettre dans l’axe, les autres concurrents étaient loin.

Deux passagers pour Franck Barbier

Le sarthois Franck roule cette année en F1 600 après avoir piloté en F1 1000 et F2 600. Un pilote éclectique donc. A Magny-Cours, il emmenait dans le panier Freddy Lelubez le dimanche car le titulaire, Mickaël Rigondeau s’est mis l’épaule en vrac lors de la course du samedi.

Photo de famille

Ils contribuent à animer le championnat. On reconnaît Raffier/Ferreira (12), Estelle Leblond/Claeys (103), les Vinet (29), Chanal/Lavorel (588), Lebail/Leveau (99), Moreau/Farnier (13) et Rey Ramirez/Orta Vilaro (55)


Albert Grison

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

11 mars 2019
A la découverte de la discipline du side-car de compétition

18 janvier 2020
Philippe Gallerne : 20 ans de side au compteur !

16 mars 2020
Saison side-car 2020 : Un nouveau châssis pour le team Leguen

26 juillet 2020
Ouverture du championnat side-car à Magny Cours les 1er et 2 août 2020.

 

Visiteurs connectés : 16

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook