cybermotard
La compétition moto
par la photo

Publié le 19 mars 2019

Départ toujours impressionnants des side car

Toujours aussi impressionnant le départ des sides, et chaud, car on sait que les courses de side-cars en France regroupent des sides F1propulsés par des moteurs 1000 cc et les F2 avec leurs moteurs 600 cc. Par conséquent, chacun veut assurer le meilleur départ possible pour ne pas avoir ensuite à faire du gymkhana entre des sides aux performances différentes.
Sur notre photo, Lebail/Chaigneau ( N°99), font le holeshot, des spécialistes du genre mais ils se feront rapidement doubler par Barbier/Debroise ( N°72), nos champions de France 2010 F1 depuis Le Mans.

Dernier podium de l’année

Sur l’ultime podium F1 et F2 de l’année, Barbier/Debroise, les vainqueurs de la course d’Albi (rappelons qu’en side il n’y a qu’un podium par addition des points acquis dans les 2 courses), déjà sacrés champions de France 2010 depuis Le Mans, sont sur la plus haute marche. Lebail/Chaigneau, (à gauche sur la photo), les indestructibles vétérans de la catégorie side. montent sur la deuxième marche. Dichamp/Pourcelot tout heureux de leur troisième place complètent ce podium F1.
En bas, devant Barbier/Debroise, Leguen/Dury vainqueurs à Albi et nouveaux champions de France F2. A gauche on retrouve Estelle Leblond et Thomas Quintré, une deuxième place et un nouveau podium pour notre femme pilote après Le Mans et à droite, le troisième de la course et second du championnat F2, ex-pilote en GP sides, Raphaël Clerc avec son quatrième passager (!)de l’année, Nicolas Duhamel.

Un écart plus que minime

Un millième de seconde sépare Leguen/Dury ( N° 256) et Clerc/Duhamel (N° 173) à l’issue des essais. C’est dire combien la lutte promet d’être serrée entre ces deux équipages en bagarre pour le titre F2. Mais le miracle n’a pas eu lieu. Dans la première course, à cause d’une sortie de route et le tonneau évité de justesse Clerc/Duhamel finissent derrière Leguen/Dury. Ensuite l’équipage N°256 remporte la seconde manche et devient ainsi les nouveaux champions de France F2.

Jean Marie Malleval lâche les poignées

Les passagers des sides redoutent les esses qui suivent la ligne droite des stands. En effet, s’il faut charger la roue arrière dans le premier droite, il faut se jeter vite fait dans le panier dans le gauche qui suit et recharger encore la roue arrière dans le re-droite suivant. Exercice très physique et laborieux. A ce petit jeu, Jean Marie Malleval est descendu bien involontairement en marche accroché aux poignées qu’il a sagement (!) préféré lâcher avant que son pilote Christian Patenne ne prenne trop de vitesse plutôt que de tenter de remonter dans le panier. Même si Jean Marie a fini dans les air-fences, cela ne l’a pas empêché de disputer les deux courses le dimanche.

Bérêt pour Brunazzi/Rigondeau

Autre figure spectaculaire, lorsque le side de Brunazzi/Rigondeau s’est retourné pendant la première course dans le gauche du Parc à la suite d’une perte d’adhérence de l’arrière lors d’un freinage musclé. Plus de peur que de mal pour l’équipage, les plus impressionnés étant sûrement les spectateurs ! On le sait, les side-caristes sont durs au mal, la preuve, c’est qu’après avoir enlevé des kilos de gravier, nettoyé et vérifié le side, Brunazzi/Rigondeau étaient présents au départ de la deuxième course, un peu calmés quand même. Ils avaient signé le troisième temps des essais et pouvaient logiquement faire leur meilleur résultat de la saison. On les reverra la saison prochaine.


Albert Grison

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



Visiteurs connectés : 31

Rechercher
Articles dans la même rubrique
 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook