cybermotard
La compétition moto
par la photo
Bol d’Or  > 2009  > Le journal avant la course

Des pilotes du Protwin au Bol d’Or 2009

Publié le

Le vainqueur Protwin 2009, Fred Bottoglieri (au milieu) se lance dans la nouvelle aventure de l’endurance 24h au Bol d’Or sur le circuit de Nevers Magny-Cours. Pour faire face aux difficultés rencontrées, il étudie les meilleurs options avec son équipe.

Grand habitué du challenge Protwin et vainqueur de l’édition 2009 (malgré ses déboires à Spa-Francorchamps), Frédéric Bottoglieri (n°52 Suzuki) est présent pour la première fois au Bol d’Or en catégorie d’endurance. La motivation animée par l’ampleur de l’événement et un entourage de confiance semble dépasser les difficultés annoncées pour ces 24h de course.

Une expérience inédite pour une solide motivation

Si ce n’est pas sa première expérience en endurance (vice-champion CFE 2008 en 600cm3), c’est une durée de course inédite pour Fred. En effet, les 5 étapes du CFE durent au maximum 8h. Les 2 autres pilotes, Joël Poisot et Cyrille Schertenleib, évoluent exclusivement en Protwin. Ce projet a pu être mené à bien grâce à l’implication de Xavier Milon, ancien chef mécano en CFE avec Fred et devenu par la force des choses team manager au Bol.

Des objectifs modestes…

Suite à la première séance d’essais qualificatifs, Fred Bottoglieri signe un temps au tour de 1:49:837, à un peu moins de 8 secondes du meilleur chrono. En effet « les ambitions de notre team sont axées sur 2 principes simples : terminer la course sans aucune prétention de chronos et se forger une expérience d’équipe en vue des prochains événements d’endurance ». Il avoue d’ailleurs franchement qu’une participation aux 24h du Mans est un rêve qu’il commence à façonner ce week-end.

…qui s’expliquent par des réalités !

Bien entendu, les budgets permettant de préparer de manière compétitive une moto pour un tel événement sont inaccessibles pour un team comme le n°52.
La seconde difficulté est liée au poids de la moto :195kg sans l’essence contre 148kg pour le RSV utilisé en Protwin. Combiné à la longue durée de la course, cet élément pourrait être une contrainte physique décisive, pour laquelle le mot « endurance » prend tout son sens !
Enfin, l’événement marquant de ces actualités pré-course est la chute de Joël au tout début des essais de jeudi. Son indisponibilité (fêlure du radius) a pour conséquence un nouvel obstacle de taille : la recherche d’un 3ème pilote. Le team emmené par Fred Bottoglieri conserve cependant tous les espoirs pour prendre le départ et aller au bout des 24h du Bol d’Or.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



Visiteurs connectés : 35

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook