cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Tourist Trophy  > Les Pilotes du Tourist Trophy

Dean Harrison

Envoyer l'article par mail
Publié le

On pourrait dire que pour Dean Harrison, que le Tourist trophy est une affaire de famille. En effet il est le seul pilote à remporter une victoire en 2014, quelques jours après son père : Conrad en side-car ! Mais c’est aussi une jeune pousse qui grandit très très vite. En cinq saisons à peine, il pointe déjà dans le Top 5 avec 6 podiums et une victoire !

Après avoir fait ses débuts en 2011, Dean Harrison semble tout à fait capable de venir bousculer la hiérarchie bien établie au sein des courses du Tourist Trophy.
La preuve, il commence à engranger ses premiers podiums au TT à partir de 2013.
De cette date à 2016, il compte déjà 6 podiums à son actif et une victoire !

En fait Dean Harrison a fait ses débuts « officiels » aux courses du Tourist Trophy en 2011. mais c’est très jeune qu’il a baigné dans l’ambiance du TT. En effet il est le fils de Conrad Harrison, un pilote de side-car qui s’aligne sur l’Ile de Man depuis 20 ans !

En 2014, Conrad Harrison associé à Mike Aylott remporte la course de side car 1, le samedi 31 mai 2014. Quelques jours plus tard, c’est au tour du fiston de remporter sa première victoire lors de la course du lightweight sur une Kawasaki Ninja. Agé de 26 ans, à l’époque, il se permet de devancer le vainqueur de la catégorie de l’année précédente : James Hillier de 14 secondes et six dixièmes !
C’est pas une belle histoire de famille ça ?

Mais on peut dire que la carrière de Dean Harrison a démarré sur les chapeaux de roue, et ce dès 2011. En effet pointé 25e lors de la première course supersport, sur une 600 Yamaha, il pointe à la porte du Top ten au cours de la même semaine en supersport 2 ( 12e).

En fait Dean Harrison remporte sa première victoire au Tourist Trophy en 2013 en « Formula Classic » sur une BSA ! ( Contrairement à la France, les pilotes anglais ne rechignent pas à rouler en anciennes ! C’est comme si un pilote de FSBK s’alignerait aussi en Pro-Classic). La même année il pointe largement dans le Top Ten du supersport 2 ( 7e) et au senior (8e) . Et il engrange son premier podium en Lightweight sur une kawasaki Ninja (2e).

En 2014 il continue sur sa brillante lancée et pointe à chaque fois dans le TOP 5 en superbike ( 4e), superstock (2e sur une Kawasaki ZX10-R) et en supersport 2 (4e sur une Yamaha).

Visiblement 2015 est une année « creuse » puisqu’il ne pointe que 31e en superbike. Il reprend du poil de la bête en supertock (13e ) et au Senior ( 11e) sur une Yamaha.

Mais en 2016, changement de décor : il pointe A CHAQUE FOIS dans le top 5 sans aucune exception. On l’a déjà remarqué lors des essais du supersport. En superbike (5e) et en Senior ( 4e). Il monte trois fois sur le podium en supersport1 (2e), supersport2 (3e) et superstock (3e). Visiblement le fait d’avoir signé pour deux saisons au sein du team Silicone Engineering Racing de Paul Iddon ( Lien en anglais) l’a véritablement « boosté ».


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



37 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook