cybermotard
La compétition moto
par la photo

Publié le 18 mars 2019

La galerie des motos d’endurance

Parmi les différents catégories de moto, celle de l’endurance fait la part belle aux français. Ici on peut voir la Honda de National Motos, qui a remporté les 24H du Mans moto 2006, avec Fréderic Protat, Olivier Four et Dany Ribalta. Derrière on distingue la Honda qui a remporté le Bol d’Or 1976 avec Jean Claude Chemarin et Alex Georges.

les débuts de Honda en endurance

A partir de 1976, la discipline de l’endurance va devenir la chasse gardée de Honda avec son modèle la 1000 RCB. Ce sont des « proto » développées par le servive course de Honda, qui n’ont rien à voir avec les motos de tourisme.
Les français Jean-Claude Chemarin et Christian Léon trustent toutes les victoires de 1976 à 1979, remportant quatre titres de champion d’Europe (Il n’y avait pas à l’époque de championnat mondial) et quatre éditions du Bol d’Or, l’épreuve-phare de la formule.
Cette moto donnera naissance à la CB900F « Bol d’Or »

350 modèles exposés

Le musée Honda sur le circuit de Motegi, expose environ 350 modèles de voitures, moto et autres artefacts sur trois niveaux et deux ailes (Nord et Sud). Tous en état de marche, bien entendu. Ce musée a ouvert ses portes en 1998.

Les machines d’endurance des 8H de Suzuka

Dans la partie sportive sont aussi exposées les motos qui ont remportées les 8H de Suzuka. Là encore c’est une nette domination de Honda, même si cette domination a été mise à mal deux fois par Suzuki en 2009 et 2007. Notez que la loi Evin n’a pas fait de ravages au pays du Soleil Levant, puisque toutes ces machines sont signées aux couleurs de manufacturiers de tabac ( Cabin, Lucky Strike)

Encore des motos d’exception

Au premier plan on distingue la Honda NS trois cylindres, deux temps de Freddy Spencer,à cadre Maxthon. Ce dernier a été l’un des plus jeunes pilotes a remporter un titre de champion du monde GP 500 à 21 ans. La machine au 2e plan est une ELF d’endurance avec un moteur Honda. Cette moto a été pilotée par Walter Villa en 1980. A noter la disparition de la fourche avant, remplacée par 2 triangles de sustentation et des biellettes.

Double champion du Monde la même année

La Honda RC 174 avec laquelle Mike hailwood a été sacré champion du monde en catégorie 350 cm3 en 1967. Cette année là, Mike « The Bike » a aussi décroché un titre en 250 cm3, sur Honda of course.

trente deux ans séparent ces deux modèles de Honda

A gauche la Honda RC 143, 125 cm3 : la toute première moto que Honda a aligné pour une saison complète en Grand Prix en 1960. A droite, la fameuse Honda NR 750 a pistons ovales de 1992. A part son prix : 57.000 euros, cette machine n’a jamais été un foudre de guerre, même si elle développait à l’époque, la terrible puissance de 130 cv !

Un moteur à pistons ovales

Quand Honda a décidé de revenir à la compétition à la fin des années 70, le manufacturier a choisi la voie du quatre temps, alors que le deux temps régnait en maître sur les circuits. Comme le rendement des moteurs quatre temps, était plus faible. Il a fallu augmenter le nombre de soupapes. Dans ce moteur il y en avait 8 par soupape, et donc Honda a choisi de retenir des pistons ovales. Mais cette moto n’a jamais été compétitive !


Thierry Leconte

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

30 décembre 2013
Les Honda de GP des années 80/90 au Musée de Motegi

21 juin 2018
Retour dans le passé motocycliste de la République Tchèque en vidéo

 

Visiteurs connectés : 33

Rechercher
Articles dans la même rubrique
 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook