cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Bol d’Or  > 2007  > Journal avant la course

Bol d’Or premiers essais : Suzuki en tête

Envoyer l'article par mail
Publié le

La première séance d’essais qualificatifs du jeudi 13 septembre 2007 s’est conclu par un avantage de la Suzuki N°1 face à la machine officielle de Kawasaki France. Cette dernière devance la Kawasaki N°11 de 76 centièmes. La 3e place de la grille de départ provisoire est occupé par la Suzuki N°2, vainqueur de l’épreuve du Mans.La deuxième Kawasaki officielle, engagée sous les couleurs de Maccio Racing occupe elle la 4e place.

A noter que la Yamaha N°7, devance une autre Yamaha celle du GMT 94, ceci grâce à la superbe prestation de Steve Martin qui signe le 2e meilleur temps de tous les pilotes engagés !

La Yamaha de Christophe Guyot n’apparaît qu’à la 6e place, talonnée par la très surprenante Suzuki N°72, engagée elle en superstock !

Suzuki N°1 sur la bonne voie

Suzuki N°1 sur la bonne voie

Suzuki est imbattu au Bol depuis….2001. Les machines de Domnique Méliand se sont même permis le luxe de remporter le doublé en 2004 et 2005, c’est dire si le SERT place la barre bien haut face à ses challengers. Jeudi 13 septembre Vincent Philippe, pilote bleu, signe le meilleur chrono en 1’41’’898.

Kawasaki une concurrence qui s’affûte

Kawasaki une concurrence qui s'affûte

Kawasaki aligne deux équipages, avec la N°11 aux mains de Steve Plater Gwen Giabbani et Julian Mazuecos. La 2e machine est confiée aux mains d’Erwan Nigon, Hugo Marchand et Damian Cudlin, encore un autre transfuge de la Yart N°7.

Chute de Marchand

Chute de Marchand

Malgré une chute aux essais libres du jeudi matin, Hugo Marchand, la toute dernière recrue des « Verts » signe le meilleur temps de l’équipage N°111 en 1’41’’896. Problème cet équipage sera-t-il vraiment homogène, puisque Damian Cudlin, le transfuge de la Yart est à trois secondes de deux français. Ici on voit Hugo expliquer les raisons de sa chute face à Christian Bourgeois, le big boss de Kawa France.

Belle prestation du Junior Team N°72

Belle prestation du Junior Team N°72

Le Junior team LMS N°72, réalise une jolie performance en immiscant sa Suzuki N°72 stocksport dans le Top ten qui ne comporte que des machines de superbike. Cette équipage talonne la Yamaha GMT 94 à 5 dixièmes. Cela va-t-il durer ? On sait que la Yamaha N°94 devrait passer des pneus de qualifs lors de la deuxième séance d’essais. A suivre donc.

Mertens is back

Mertens is back

Stefan Mertens est de retour. Le pilote belge au palmarès international, plus qu’impressionnant est pilote de réserve chez BMW. Lors des essais du jeudi, il reposait pour la première fois ses roues sur un circuit (après un terrible accident lors d’essais privés) et les sensations sont de nouveau au rendez vous. Même si « On ne pilote pas une BM, comme on pilote un quatre cylindres en ligne, il faut rester sur l’élan tout le temps ! »

Endurance Moto 38 dans le Top 15

Endurance Moto 38 dans le Top 15

Endurance Moto 38, place sa Yamaha en 14e position est la meilleure moto de la catégorie superproduction. Pour l’instant les 4 pilotes qui se partagent son guidon : Julien Millet, Cyril Brivet Fabrice Auger et Joao Contente Fernandes ne savent toujours pas qui sera sélectionné par le team manager.

Fin du team Power Bike ?

Fin du team Power Bike ?

Est ce la dernière apparition du Team Power Bike en endurance ? On sait en tout cas que la question se pose puisque David Barrot, ne souhaite pas continuer dans de telles conditions. « On a prouvé depuis longtemps que l’on faisait partie des teams capables de jouer dans le Top Ten. Mais si on veut gagner au Bol, il nous faut plus de moyens. Si on ne les a pas, je ne vois pas de raisons de continuer ». C’est un appel du pied on ne peut plus clair à Yamaha Motor France.

Dur, dur pour les pilotes de la Metiss N°45

Dur, dur pour les pilotes de la Metiss N°45

Les pilotes de la Metiss N°45 JLC , vont-ils tenir le coup ? Lors des essais de nuit du Jeudi 13 septembre, Michael Weynand ( à gauche) et Amaury Baratin semblent déjà bien exténués. Remarquez quand même comment des pilotes peuvent être mignons quand ils dorment.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



18 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook