cybermotard
La compétition moto
par la photo
Sportwin  > 2011  > La parole est aux Pilotes

Les impressions de Fabrice Merlin au Sportwin de Bresse

Publié le

Fabrice Merlin N°84 sur une Ducati 900 SSie, vous raconte ses objectifs et ses résultats pour la première épreuve SporTwin en Bresse le 30 avril et 1er Mai 2011. Fabrice marque 11 points en seconde manche qui le place 10e au classement général, dommage qu’il chute à la première !

Objectif saison 2011 (900ssie) : dans les 10 premiers.
Objectif saison 2012 (900sie) : dans les 5 premiers.
J’ai appris qu’on était 20 inscrits et je m’étais donné comme objectif de finir dans les 10 au scratch de chaque course.
Pour rappel : je suis venu rouler en SPORTWIN, sur ce circuit, l’année dernière pour la dernière course de la saison afin de jauger l’ambiance, connaitre mon niveau, et faire de la vitesse (départ en grille existant)

Ma moto : DUCATI 900 SSIE
- Moteur 82 CV et 8,5 Nm de couple
- Poids environ 180 Kg

Vendredi : 29/04/2011
matin, météo convenable avec soleil et nuage.
Moto déjà prête : -Pneus neufs MICHELIN POWER ONE
- Moteur réglé par Vince Preparation Coigneres. -Démultiplication 14/39.
- Suspensions pré-réglées pour ce circuit (n’oublions pas que j’avais déjà roulé l’année dernière sur ce circuit).
- Pot d’origine car 95 db oblige (on perd un peu de couple).
 Essais libres :
- 1ere séance 10H30 : je me lance pour 15 tours. Je retrouve mes repères de freinage petit à petit. Les trajectoires sont à peu prêt mémorisées de l’année dernière. Je n’ai pas fais les temps de l’année dernière en course (1’36’923), juste 1’38’’72. Au retour de cette séance, je mesure la consommation d’essence car mon moteur a été bien réglé chez VINCE PREPARATION et je veux partir sur une bonne base . Coté démultiplication, je suis embêté sur certains virages (les épingles) entre la 2e et la 3e. La 2e trop courte en sortie de virage, je suis en rupture et avec la 3e je suis en bas régime en sortie de courbe !

2e séance 15H30 : démultiplication changée en 14/40 (en 10 minutes chrono) . Je suis parti pour 13 tours, la 2e et la 3e posent moins de problèmes et je tombe à 1’38’52.
Je discute avec mon mécano, et lui expose mes problèmes de trajectoire sur le virage gauche en bout de ligne des stands. On décide donc de regarder les 1000cc et 600cc de la Power Cup pour regarder les zones de freinage sans prendre les petites bosses du bitume qui déstabilisent un peu la moto. La journée s’arrête là pour la moto !

Samedi 30/04/2011 :
Passage en pot REMUS Carbone.
1ère Séance de qualification 13h30 : mon but est de faire mieux que les essais libres et de descendre en dessous de 1’38’00. Je me lance pour 12 tours avec le nombre de litre d’essence suffisant. Je pars dans un groupe qui me gêne (sans prétention) et qui ne me permet pas de rouler sereinement. Je décide de sortir et de passer par la voie des stands. J’attends d’être tout seul pour repartir. Au bout du 2e tour, je remonte sur un ER6 (qui ?). Je le passe et je remonte très fort sur un groupe, je comprends très vite que je vais encore être gêné et décide donc de ressortir pour refaire un passage par la voie des stands. Il me reste très peu temps pour les qualifs, je roule seul quelques tours sans me faire doubler et sans doubler. et je descends à 1’37’5.

2e séance de qualificaton 18H00 : le temps est plutôt orageux, je me relance pour 12 tours. Je pars dans les premiers et j’enchaine les tours sans m’arrêter pour simuler la course. Les premiers tours sont chauds car je roule derrière l’hyper motard qui part de l’arrière en permanence et qui lève l’avant à chaque bout de ligne droite, pas facile d’y voir clair. j’essaye de le suivre mais je n’y arrive pas, il a trop de watts !
J’essaye de travailler le freinage en bout de ligne droite des stands et je tombe à 1’37’1
je débriefe avec MANU et je lui pose des questions sur le S gauche/droite car j’ai l’impression d’être à l’arrêt. Sa réponse est : "c’est bon, touches à rien, tu passes " bon ok !
Fin de la journée : je suis 4 sur la grille de départ. je suis content de Moi. je suis en 1’37’1, celui de devant est à 1’36’00, celui de derrière est à 1sec de mon temps. Les 2 premiers sont en 1’35’00 (environ)

 Dimanche 01/05 : journée des 2 courses. Soleil.
Mon objectif : garder ma position sur les 2 courses car les 2 de DEVANT on des Watts de Malade et je ne peux pas rivaliser. Au mieux 3e mais !!!
Mon train de pneus a déjà subi le roulage du vendredi + 2 séances qualifs (en tout 53 tours)
1 ère course : 13H30
Le stress est à son comble. En pré-grille THIERRY DUC vérifie les pneus et leurs températures. Il me fait une remarque comme quoi je n’ai pas mis de couverture chauffante. Normal, je n’en ai pas !
Pendant ce temps, Manu joue les ombrella girl en short, un marcel et en tong, sexe quoi !!!
Je pars pour la prégrille, j’accélère à max pour chauffer le pneus arrière et j’appuie mes freinages pour chauffer l’avant. 1 er départ pour un tour de chauffe. je claque un démarrage type course pour entrainement.

De retour en grille. Je me place sur la 4e place coté mur. Les feux rouges sont allumés. Je me cale à 5000 tr/min. 1ère engagée, main sur la poignée d’embrayage.......les feux passent au vert. Je fais cirer la première , la bête se cabre (je ne suis pas le seul, Zinzin #44, est en wheeling aussi mais il maitrise). Je passe la 2, la 3, la 4. sortie du 1er virage je me retrouve 4e. Maintenant il s’agit de la tenir. Le 3e se sort au 3e virage. Je continue sur un rythme non élevé mais à distance derrière le N°2. J’arrive à l’entame du premier tour, le virage droit avant la ligne droite des stands. Je freine bien en ligne droite. Je plonge dedans. Le genou frotte. Je commence à redresser la moto. Le bruit augmente. Je me rends compte que je suis couché par terre. Je retiens la moto au maximum, elle finit dans le bac à gravier et moi je suis sur les fesses. Je me relève (tout va bien) et je cours pour reprendre la moto pour repartir mais pas possible : bracelet droit cassé. Je passe derrière les barrières de sécurité et je remonte les stands pour rassurer la population. Manu est rassuré et je lui passe la consigne de rassurer les autres. Je reviens près de ma moto pour attendre la fin de course afin de la monter dans le camion pour retour paddock.
 De retour au stand : MANU, moi et des membres du SporTwin nous lançons dans une course de réparation. Les gens affluent et nous proposent des coups de main. On limite les personnes quelques mécanos du SporTwin.
Un groupe sur l’arrière (Thierry Blasco et son équipe #65)) pour les pots car un pot carbone est plié. Les pots d’origine sont de retour.
Un groupe sur l’avant : Manu, moi et Renald #26, le voisin pilote. Changement du bracelet, purge des freins car vis banjo dévissée dans la chute.
Manu demande l’autorisation de changement des pneus à l’organisateur SPORTWIN car le règlement ne l’autorise pas : OK, Manu s’occupe du pneu avant car plein de liquide de frein,
Coté embrayage : on termine avec MANU
Des milliers de cailloux ont rempli la machine : pas d’aspirateur donc avec Manu, on se tape tout à la mano
Essai : pour voir si tout va bien. vitesse, freinage, embrayage. Tout va bien. On remonte les carénages.
OUF il est 17H00. MERCI à tout ceux qui nous ont aidé pour la mécanique. je n’ai pas eu le temps de remercier tout le monde. MERCI à tous.

2e manche :
Objectif : reprendre confiance et finir la course dans le Top 10.
Hervé GUIGNARD m’a prêté ses couvertures chauffantes avant la pré grille. Ça me met en confiance.
MANU est toujours là avec son parapluie et me rassure sur la course. Ses mots sont : "Roules, te prends pas la tête". Ça m’a fait penser à l’endurance.
Départ : Les feux Passent au vert, j’enquille 1, 2, 3, 4. Je tombe la 2 au premier virage. je me retrouve 6e. Je maintiens cette position pendant 8 tours. Je passe en mode endurance pour rouler sans risque. J’avais en ligne de mire 2 pilotes (ZINZIN et un autre ??). je remontais sur eux dans la partie sinueuse et ils me distançaient sur la partie rapide (peut être que c’est les pots d’origine ?).
Au bout du 9e tour, une ombre surgit à gauche dans la ligne droit du bout du circuit, mais ne me perturbe pas. Mon but est de finir. Il essaye de me faire l’intérieur en bout de ligne droite à l’opposé du circuit. Ça passe pas pour lui mais je sais qu’il passera plus tard. Je maintiens mon cap. Au 10 e tour, il me refait la même au même endroit et ce coup ci il passe et je n’insiste pas.
il reste 4 tours, je suis au cul du 5e, je maintiens sa roue arrière à la même distance , un tour plus tard il tombe en panne. Je regarde derrière moi. Personne ! Je maintiens mon rythme en 1’37’5, 1’38’00. je double un ER6.
je finis la course 5e. Je suis très satisfait. J’ai repris confiance sur ma moto et c’est ce que je voulais. j’ai refais le temps des qualifications 1’37’1.

Bilan du Week-end :
Super ! beau temps. J’ai pu faire une manche sur 2. Je suis très content d’avoir pu repartir, c’était pas gagné d’avance... Merci à tous.
Faut que j’achète des couvertures chauffantes. Et dire que j’étais le seul à ne pas en avoir.....!!!
la prochaine fois, je pose un lundi car couché 2H15, levé 5H30 pour aller bosser c’est dur !!!

- Prochaine épreuve : Nogaro 28 et 29 mai 2011


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



Visiteurs connectés : 38

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook