cybermotard
La compétition moto
par la photo
Sportwin  > 2011  > La parole est aux Pilotes

Les galères de Fabrice Merlin au SporTwin d’Alès.

Publié le 11 juillet 2011

Licencié au SporTwin Club, originaire de Vert Le Grand dans l’Essonne, Fabrice Merlin N°84 ne laisse pas les soucis lui ôter le plaisir de rouler. Sa ténacité est une valeur oubliée de nos jours. Avec sa Ducati 900 SS ie strictement stock, Fabrice est 10e au classement général (39points). Il reste 4 finales pour que Fabrice réitère sa meilleure performance 2010, un podium en Bresse.

Les essais libres

En retard au contrôle sonomètre, 97db pour 100 db, je rejoint les sportwineurs qui ont déjà fait 1 tour. Je reconnais légèrement le circuit et je roule tranquillement dans les virages pour l’apprendre.
Dans l’avant dernier virage (à droite) je vois un pilote qui disparaît derrière le virage (eh oui c’est vallonné).
Surpris à mon tour par ce virage en aveugle je prends les freins, la moto se couche et je finis par terre. Très déçu par mon attitude stupide, j’ai le moral dans les bottes.

Deuxième séance

Après réparation (pot, bracelet....) merci à Yannick LOLLIOT, Thierry BLASCO et Régis LE BRETON pour l’aide et leur proposition de pièces de rechange), je repars pour 15 tours.
Le circuit est maintenant mémorisé. certaines trajectoires sont difficiles. Je sors avec 1:28.441.

Les qualifs

Après une nuit mouvementée par des cauchemars dû à cette chute, je me relance pour 13 tours.
La moto a du mal à plonger mais c’est peut être la retenue due à la chute de la veille (le plaisir de rouler ne m’envoûte pas).
Un bruit moteur différent m’interpelle, mais ne m’inquiète pas.
Mon temps de qualification est de 1:29.345. Le premier, Yannick LOLLIOT en 1:23.150).

Réparation en tout genre

Un suintement d’huile au niveau du sélecteur de vitesse m’interpelle. Après nettoyage et contrôle je prend la piste pour une douzaine de tours.
Je trouve la moto changée par rapport au matin, elle a du mal à plonger dans le virage et le bruit moteur empire. Je décide de sortir....... Heureusement car j’ai de l’huile plein la botte gauche et le sabot moteur commence à récupérer de l’huile (1 bonne cuillère à soupe)
 Temps Qualifications, 1:29.345. Le premier, Yannick LOLLIOT en 1:22.847
Grille de départ pour le lendemain : 13e

Merci les copains.

De retour aux stands, démontage moto et là, surprise : le carter où se logent les bobines d’alternateur est complètement fissuré et s’ouvre quand le moteur tourne (on a évité le pire sur la piste).
Impossible de réparer à la soudure à froid. Frédéric Petronelli fait une recherche sur internet, le concessionnaire Ducati à Nîmes a la pièce. 17H00, j’y vais. Thierry BLASCO et Pascal LAFON nettoient le plan de joint du moteur en attendant mon retour.
On remonte tout ça : 21H30 mécanique fini...la moto démarre...YESSSSS !!!

1ère Manche.

Après quelques réglages sur la suspension, je prends un départ de folie. Damien DUGELET avec son superbe 900 SS ie cale au départ.
Les 2 premiers chutent dans le premier tour.
Pas très en confiance dans les premiers tours, Joaquim FERREIRA me double. Il s’échappe avec Frédéric Petronelli. Ma moto plonge mieux, je reprends confiance, je remonte et double Joaquim dans le 10e tour. Suit une bataille de folie avec Frédéric...je lui colle aux fesses sur tout le circuit sauf le virage où j’ai chuté vendredi. Je tente plusieurs freinages mais il ferme les portes. Je finis derrière lui à la 8e place..Damien DUGELET qui est mal parti finit derrière moi (encore 3 tours et il me passait).
On finit le tour de décélération en se serrant la main comme en moto GP : Damien, Joaquim et Frédéric, c’était une course d’enfer ; j’ai pris mon pied ! mon meilleur temps est de 1:26.352.

2ème manche.

En pré grille, surprise Isabelle BIDAULT (ombrella girl à temps perdu) me fait de l’ombre, ça rafraichit un peu. Merci Isa.
Au départ tout le monde lâche les watts quand les feux passent au vert. Personne ne cale et tout ce passe bien, ah que c’est bon ces runs...! Damien me passe, j’essaye de l’accrocher mais sans résultat, je suis trop nerveux, la chute me hante. Je me calme et roule comme un malade mais seul. Ma moto se dégrade de tour en tour, l’avant talonne sur les freinages très appuyés, ma fourche fuit comme un panier, révision à prévoir avant Le Vigeant.
Que de chutes, Joaquim, Christian SOUCHON, Régis le BRETON et Pascal LAFON, je finis 8e.
temps : 1:28.800.
BILAN Week-end :
- Week-end très noir mais je finis heureux !


Sandra Le Saux

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



Visiteurs connectés : 34

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook