cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Championnat Mondial d’endurance  > 2006  > 24H d’Oschersleben

Oschersleben : victoire sans surprise de Suzuki.

Envoyer l'article par mail
Publié le

Les 24H d’Oschersleben, qui se sont déroulés les 12 et 13 août 2006, ont vu la victoire, sans grand suspense du team officiel Suzuki. La Yamaha Austria N°7 prend la deuxième place, tandis que la 3e place du podium revient à une deuxième Yamaha, celle de Phase One.

La Suzuki N°1 a mené la course des 24H d’Oschersleben de bout en bout sans réelle opposition.

La course d’endurance moto des 24H d’Oschersleben, n’a pas généré de suspense insoutenable, puisque la Suzuki N°1, aux mains de Vincent Philippe, Keiichei Kitagawa et Matthieu Lagrive a mené la course de bout en bout.

La machine du SERT devait de toute manières, remporter cette course et les 35 points de la première place, pour remettre la Yamaha N°7 à sa place. En effet suite à sa bévue de Suzuka, la Suzuki N°1 avait terminé 10e du classement des teams permanents et 38e de la course. Pire, elle ne comptait plus que 21 points d’avance sur la machine Autrichienne.

Mission accomplie en quelque sorte. Un début de duel a bien eu lieu en début de course entre Vincent Philippe et Gwen Giabbani, mais celui a vite tourné à l’avantage de la Suzuki, quand la Yamaha N°7 a été forcée de s’arrêter pour une fixation de garde boue avant défectueuse.

Plus tard, aux alentours de 18H, la Yamaha Austria a encore perdu du terrain, suite à un souci de pompe à essence, qui a entraîné le remplacement du réservoir.

La Kawasaki Bolliger N°8, qui avait pris la deuxième place durant la 3e heure de course, a perdu son avantage quand une vis de carter d’embrayage s’est mise à fuir.

Les ennuis n’ont pas épargné le leader de la course, puisque la Suzuki casse sa chaîne à l’entrée de la pit-lane, mais permet à Vincent Philippe de rejoindre son stand sur la lancée.

Enfin à une heure de l’arrivée, une petite fuite d’essence impose le changement du réservoir. Dans ces alertes, l’équipe du SERT n’a perdu en tout et pour tout qu’un tour !

Du coup la Suzuki s’impose avec quatre tours d’avance sur la Yam’ N°7 et 9 tours sur l’équipage anglais de Phase One. Avec cette victoire Suzuki possède désormais une avance de 28 points, au classement du championnat Mondial, sur la Yamaha Austria. L’équipe officielle Suzuki se dirige donc sans grand suspense vers son 10e titre de champion du monde d’endurance. Elle n’a pas grand mérite étant la seule structure usine face à une armada de teams privés.

A noter l’excellente prestation du team ABG Performance (Suzuki N°134) qui termine 13e de la course et premier stock. Cet équipage des environs d’Orléans revient de loin, car il n’avait signé que la 31e place des essais !

La finale du championnat Mondial d’endurance aura lieu en même temps que le Bol d’Or les 16 et 17 septembre 2006, à Magny Cours. Lors de cette course, le podium sera beaucoup plus disputé.

classement provisoire au championnat Mondial

1er Suzuki Endurance Racing team (150 pts), 2e Yamaha Austria (122 pts), 3e Yamaha Phase One (89 pts), 4e Bolliger Kawasaki (76 pts), 5e Fajerso Suzuki (68 pts).


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



13 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook