cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Championnat Mondial d’endurance  > 2006  > 8H Albacete

Mondial d’endurance. A Albacete, Suzuki asseoit sa domination

Envoyer l'article par mail
Publié le

Pour la 3ème étape du championnat mondial d’endurance, le circuit s’arrête à Albacete en Espagne pour courrir 8 heures en nocturne.

Suzuki gagne les 8 heures d’Albacete

Suzuki gagne les 8 heures d'Albacete

Suzuki n’a laissé que des miettes à ses adversaires et creuse l’écart après seulement 3 courses.

La Suzuki N°1 de Vincent Philippe, Keiichi Kitagawa et Matthieu Lagrive, a remporté les 8H d’Albacete, dimanche 21 mai 2006. En devançant la Yamaha Austria N°7 d’Igor Jerman, Gwen Giabbani et Sébastien Scarnato, la machine vedette du SERT, engrange les trente points de la victoire et mène désormais avec une avance de 39 points au classement provisoire. C’est dire si son avance est écrasante.

La troisième machine à monter sur le podium est la surprenante Yamaha de Folch endurance (N°31), confiée à Antonio Salom, Josep Monge et David Salom.

Même si la Suzuki N°1 a largement dominé les essais qualifs en étant la seule équipe à descendre sous les 1’32, il n’en a pas été tout à fait de même en course.

Au départ, c’est la Kawasaki de Bolliger (N°8), qui conteste sa suprématie en signant le holeshot. Et durant la deuxième heure de course, Gwen Giabbani, sur la Yamaha Austria s’est même permis le luxe de prendre la tête.

Mais la Suzuki n°1 reprend rapidement les rênes de la course et accroit son avance au fur et à mesure des tours. Derrière, Yamaha Austria, Yamaha Phase One et Kawasaki Bolliger se battent pour le podium.

On sait que la bataille pour le podium en endurance se joue aussi bien sur la piste que dans les box. Pour preuve, la Kawasaki Bolliger a perdu du temps, car elle a écopé d’un "stop and go" pour ravitaillement avec phare allumé. Tandis que que la Yamaha de Folch endurance (N°31), qui a signé le meilleur tour en course avec un chrono de 1’33’’720, a été retardé par un problème de tension de chaîne.

A l’arrivée, à 2 heures du matin, la Suzuki franchit la ligne d’arrivée avec 3 tours d’avance sur la moto de Yamaha Austria. Puis suivent la Yamaha Folch N°31 à 5 tours, la Yamaha Phase One (N°3), la Kawasaki Bolliger (N°8)à 7 tours.

La première place de la catégorie Superproduction revient à la Suzuki N°18 du team des pompiers (9ème au scratch). Quant à la tête de la catégorie Supersport, elle revient à la Suzuki du team Endurance Moto 45 (14ème au scratch).

Un petit mot sur nos amis de Yamaha Endurance Moto 38, qui finissent 7ème en course à 9 tour du leader. " C’est un petit peu normal, car les motos qui sont devant sont équipées de boîtes racing, que nous n’avons pas" indique Jean Claude Clapperon le manager du team grenoblois.

A noter, un incident rarissime en début de course, car un mécanicien s’est fait percuté au départ par la Suzuki du team Suzuki Austria. Le pilote et le mécano ne sont que lègèrement blessés.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi
 
19 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook