cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Pilotes et Teams  > Les pilotes moto français

Guillaume Raymond : une saison décevante en Moto2 CEV

Envoyer l'article par mail
Publié le

Après une première entrevue en début de saison avec Guillaume Raymond, on est revenu vers lui lors de la finale du CEV-FIM à Valencia le 20 novembre 2016. Même si cette première saison semble de prime abord décevante, il en tire quand même des enseignements positifs.

Le Moto2 CEV n’aura été qu’une parenthèse pour Guillaume Raymond.
En effet après 2 saisons en Junior European Cup, le niveau du CEV - FIM est très relevé aussi bien en pilotage qu’en termes financiers !

Ma première saison en Moto2 a été assez compliquée pour le Team Berga et pour moi avec une moto assez ancienne ( à cadre FTR) que personne ne connaissait. J’ai connu beaucoup de problèmes de freins et de dribble, que nous ne sommes pas arrivés à résoudre. Sur certains circuits les choses s’améliorent substantiellement et je pouvais me battre dans le top15 mais sur d’autres c’était carrément la grosse galère et me retrouver en fin de peloton avec un énorme écart avec ceux de devant.

C’est dommage car le niveau est relevé, les pilotes sont bon et les Teams sont performants. Si la moto n’est pas au top c’est très difficile et frustrant moralement mais on apprend toujours d’une saison même décevante.

Après deux saisons en Européen Junior Cup ( où il a terminé 3e en 2015) on est arrivé sur un plateau très relevé avec des pilotes comme Alan Techer ou Steven Odendaal qui sont capables de rentrer dans les points au Mondial.

En termes de pilotage, je ne pense pas être à leur niveau mais ça m’a permis de voir du très haut niveau en termes de pilotage. Ce qui permet de nuancer quand tu penses être rapide et de prendre conscience qu’il y a encore un peu de boulot. Quelques chutes ont ponctuées la saison, certaines sur des erreurs de pilotage et d’autres à cause de mes problèmes de réglage. Quand tu vois que tu es un peu loin des chronos et que tu forces un peu plus avec les problèmes que nous avons rencontrés il est évident que tu prends des risques mais dans l’ensemble excepté celle de Valence en début de saison aucune n’ont eu de conséquence pour moi.

Pour la saison 2017 je pense à 99.9% que je serais en championnat de France car le budget sera beaucoup plus raisonnable que ce soit en 600 Pirelli ou en Supersport. Car il faut être réaliste et payer 200.000 euros pour être en Moto2 sur une machine de pointe ce n’est pas permis à tous.

Ce que je retiendrais de cette saison c’est une belle expérience que de rouler en Moto2 Junior et de côtoyer des pilotes qui viennent ou iront rouler en Grand Prix. Même si ma moto n’était pas au même niveau de performance que les autres !


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

5 juillet 2016
Un petit poucet en FIM CEV superbike : le Tex Racing de Pierre Texier

22 juin 2016
CEV Moto2 : Les Japonais de NTS T Pro accordent leur confiance à Cecile (...)

21 février 2016
Rencontre avec Laurent Pradon, préparateur de motos de compétition

25 avril 2016
Un nouveau rôle pour Juan Eric Gomez en CEV

 
20 cybermotards connectés
Rechercher
Articles dans la même rubrique

10 juillet 2017
Le parcours de Simon Devese, de l’aéronautique à la mécanique moto de compétition.

14 juin 2017
Retour au pays pour Guillaume Raymond en Trophée Pirelli 600.

29 mai 2017
Johann Nigon « Je veux me faire un prénom ! »

29 avril 2017
Enzo De La Vega, seul représentant Français en Mondial Supersport 300.

Michelin fait confiance à Guillaume Antiga

4 avril 2017
Guillaume Antiga, porte parole de Michelin en supersport

11 mars 2017
Hommage en photos à Anthony Delhalle
7 février 2017
Rémy Briatte, un pilote qui passe à la vitesse supérieure
3 janvier 2017
2017 : Le retour de Philippe Gallerne en championnat de France side - car
26 décembre 2016
Camille Hedelin rejoint Tecmas en EWC sur BMW
16 décembre 2016
Andy Verdoïa, encore un pilote français qui fait ses classes en Espagne
13 décembre 2016
Thibaut Gourin : 2e en superstock 600 CEV 2016
3 décembre 2016
2017 : Enzo Boulom roulera en Moto3 ( Mondial) chez CIP
1er décembre 2016
Le bilan de Lyvann Luchel en Moto3 production CEV
20 octobre 2016
Reconversion réussie de Noël Roussange sur Triumph en 600 promosport
11 octobre 2016
Ludovic Reigner : un parcours atypique qui débouche sur le plus haut niveau de la compétition (...)
3 août 2016
Luc Bibollet : un outsider inattendu en 1000 promosport avec sa BMW
 

18 janvier 2017
TCP Racing : nouveau support officiel Yamaha au sein du (...)

Bruno Performance, une petite structure belge en Espagne

16 novembre 2016
A La découverte de la structure « Bruno Performance » installée en (...)

29 juillet 2016
Benjamin Michel-Dansac : jusqu’au bout de la passion

 

16 mai 2016
Les premiers pas de Jayson Uribe en CEV FIM Repsol

Freddie Spencer du temps de sa splendeur

26 juin 2013
Rencontre avec Freddy Spencer à Angers

Un destin brisé à 24 balais

2 novembre 2011
Marco Simoncelli : le destin d’une étoile brisée

 
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook