cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
24h Moto  > 2015  > Le journal avant la course

24Heures Moto 2015 : les outsiders

Envoyer l'article par mail
Publié le

Présentation en photo des outsiders de cette 38e édition des 24Heures moto au Mans. Ils sont dans l’ombre des équipes officielles, mais ils sont tout à fait capables de jouer dans la cour des grands. Revue de détails.

Suzuki R2CL une équipe auréolée d’un podium superbike

Suzuki R2CL une équipe auréolée d'un podium superbike

C’est en 2013 que le team privé et drivée par Raphael Chaussé est monté sur le podium des 24H Moto en 2013. La Suzuki N°2 aux mains de Dylan Buisson, Gwen Giabbani et Guy Martin a terminé à 7 tours du vainqueur la Kawasaki officielle ! En 2015, l’équipe aligne de gauche à droite : Nicolas Pouhair (4e pilote), Jimmy Storrar, Vladimir Leonov et Gwen Giabbani.

Louit Moto 33 : une équipe pleine de punch

Louit Moto 33 : une équipe pleine de punch

Louit Moto a été crée en 2000, mais l’équipe dirigée par Gilles Caballo donne la priorité aux jeunes talents. Ainsi en 2012, il a fait rouler les trois plus jeunes pilotes du plateau du Bol d’Or. Idem en 2013, où sa jeune équipe avait décroché la pole position en superstock au Mans. Pour la 38e édition des 24H Moto, Gilles Caballo a fait appel à Julien Pilot, Morgan Berchet et Emeric Jonchière.

Motor Events se lance dans l’aventure du superbike

Motor Events se lance dans l'aventure du superbike

Le team de Marc Mothré et drivé par Hervé Moineau se lance dans l’aventure du championnat Mondial d’endurance en catégorie EWC avec sa Suzuki N°50. Il est vrai que ce team a fait ses preuves en superstock en remportant deux titres de la coupe Mondiale en 2011 et 2013. Pour les 24H Moto, le team aligne de gauche à droite : Julien Diguet ( 4e pilote) , Gregory Fastré, Axel Maurin et Casas Moreno Victor. Cette équipe est tout à fait capable de créer la surprise et pourquoi pas intégrer le Top 5 ?

Le TRT27 un pilier de l’endurance

Le TRT27 un pilier de l'endurance

On peut dire, sans beaucoup se tromper, que le team dirigé par Eric Tanésie est un véritable pilier de l’endurance. En effet, il y est présent depuis 1996 ! C’est dire. Même si son palmarès est plutôt modeste : vainqueur des stocksports au Mans en 2002, il est y présent depuis 19 ans ! Depuis 2011 le team est passé en EWC et a terminé régulièrement dans le Top 15. Pour 2015, la Suzuki N°27, préparée par Eric Carré (City Bike) passe sur Pirelli. Elle alignera Jimmy Maccio, Axel Aynié et Julien Rozier (4e pilote). Clive Rambure est absent de la photo. Enfin on se rappelle qu’Eric Tanésie a été le premier a dénoncer les dérives des frais d’engagement en endurance.

Yamaha Viltaïs N°333, pourquoi pas ?

Yamaha Viltaïs N°333, pourquoi pas ?

L’équipe basée à Moulins entame sa 5e saison comme Team permanent en superstock. Ses meilleurs résultats ? 4e ex-aequo du classement Mondial en 2013 et 2e du classement superstock au Bol d’Or 2014. L’équipe alignera de gauche à droite : Nelson Major, Steven Lecoquen, Johan Nigon et Adrien Ganfornina. Ce dernier remplace Hugo Clere parti en 600 superstock avec MG Compétition.

Une 2e Honda-Racing

Une 2e Honda-Racing

L’engagement de Honda TT legends a fait des émules puisque on trouve une 2e Honda. Celle-ci est aux couleurs de Jackson Racing, emmenée par Alan Jackson Jr et soutenue par Honda Racing. La Honda CBR 1000 RRSP n°9 est confiée à John McGuinness, Conor Cummins, et Don Stewart. John Mc Guiness a roulé en endurance pour le team Honda TT Legends de 2011 à 2013. Il a terminé 4e au classement Mondial. Conor Cummins du haut de ses 28 ans, a déjà roulé auparavant aux 24H moto et au Bol d’Or. John mc Guiness devrait rouler en supersport sur une Honda CBR 600 aux couleurs du Jackson racing au North West 200. Tandis que Conor Cummins sera engagé en supersport et en 1000 superstock !

Encore un bijou sorti du cerveau d’ Eric Offenstadt

Encore un bijou sorti du cerveau d' Eric Offenstadt

La Slider Endurance GECO est dotée d’un élément radicalement différent avec un bras avant mobile qui empêche la machine de plonger au freinage et contribue à sa stabilité. Cela n’est pas sans rappeler la ELF de Grand Prix d’André de Cortanze des années 80. C’est une machine qui se caractérise par « une prise en compte totalement différente des liaisons au sol » dixit Eric Offenstadt. « Même si nous n’estimons être actuellement qu’à environ 50% de notre potentiel ». Cette machine est confiée aux mains de Charles Geers, Vincent Houssin et Alexandre Perrault. Il faudra suivre la confrontation de cette machine avec la Metiss, également engagée en catégorie Open !

La Metiss un concept qui date de près de 20 ans !

La Metiss un concept qui date de près de 20 ans !

Il faudrait un véritable historien pour retracer l’histoire et la conception du train avant de la Metiss. En fait le premier concepteur s’appelle Jean Baptiste Bruneau (JBB) et c’est lui qui a mis au point ce concept de double triangulation sur le train avant ! Le concept le plus abouti a été réalisé par Michel Robert avec des freins carbone ( @tomo). Hélas l’aventure s’est arrêtée faute de crédits, car pour développer un concept comme celui là il faut de l’argent, de l’argent et de l’argent ! On se rappelle les essais fait par l’équipe pour remplacer les disques carbone par des disques en fonte. Pour la 38e édition des 24H Moto, la Metiss sera aux mains de ( gauche à droite ) Christophe Michel, Cyril Huvier et Emmanuel Cheron.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

16 mars 2015
24 Heures Motos 2015 : Le retour de BMW en endurance !

24Heures moto : une renommée qui ne se dément pas

9 avril 2015
Les enjeux de la 38e édition des 24Heures Moto au Mans

14 avril 2015
Le projet GECO enfin au départ des 24 Heures moto 2015 !

13 avril 2015
Mondial d’endurance : Les ambitions de Honda Racing en 2015

 
30 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook