Les echos du challenge PROTWIN

 

Compte-rendu de course de Fabienne Migout (n°125 Ducati Hybride)

Date : 19 septembre 2007

Mercredi : « Gonzo » (Manu Sanchez n° 38) et moi arrivons pile à l’heure devant l’accueil des médias, ou nous retrouvons Yves et Yoan. Nous rejoignons le paddock Protwin ou l’ambiance annonce déjà la couleur du week-end. Les tentes se montent, nous installons notre campement, déroulons notre gazon au sol, les motos sont sur les ponts. Que j’aime vivre ces moments.

Yoan et moi allons chercher nos séances pour cet après-midi. Les Protwineurs arrivent au fur et à mesure et le paddock se remplit doucement. Chacun trouve sa place, pas de mots plus haut que l’autre pour gratter 1 mètre d’emplacement, on trouve toujours une solution pour que tout rentre. C’est aussi ça... l’état d’esprit au Protwin.

Vu le prix de la séance (40 € les 25 minutes), mieux vaut ne pas être en retard ! La quasi-totalité du plateau est arrivé pour cette unique séance d’essais. Certains ont pu rouler le week-end dernier sur le circuit, nous ne pouvions pas... Mais cela n’enlève rien à ma motivation et celle de Yoan pour la coupe Kawa. Gonzo aussi souhaite se « défrustrer » de Spa ou il n’a fait qu’une course.
Oups, je n’ai pas roulé à Magny-Cours depuis l’an dernier sur le mouillé (j’en ai d’ailleurs un fantastique souvenir...) et reprendre ses repères, voir si le braquet est OK en 25 minutes n’est pas simple...Yves me demande si j’ai fait « une promenade de santé ». Je ne suis pas inquiète, ça va le faire...

David Vaudry venu en famille, s’est installé derrière nous, et nous aurons régulièrement la visite de Marie pour faire chauffer les petits plats de leurs petits pilotes.
Face à nous, nous avons le team de Camille Hedelin (avec qui la bagarre s’annonce excellente !!!) et l’équipe de Bruno Destoop, Harley Davidson Grenoble. L’ambiance autour de notre campement est assurée !!! C’est donc dans une humeur desmodromique que nous nous affairons à préparer les motos pour la qualification de demain.
Yoan espère pouvoir participer aussi au Protwin, où il est premier sur la liste d’attente.
Comme la course est samedi en ouverture des 24 h, notre première qualification est demain et la 2e vendredi après-midi.
Kevin, mon co-équipier du Conti Racing Team Italia est venu faire assistant « multipass ».

Jeudi : Le beau temps annoncé pour le week-end semble plus que se confirmer.
Philippe et Sylvie nous rejoignent et nous amènent davantage de confort avec une 2e tente, un grand frigo, un barbecue. La grande classe quoi !
Albert est venu également sur sa Harley, partager ce super week-end avec nous. Il est top opérationnel avec Philippe pour prêter main forte à Yves.

Le contrôle technique doit se faire ce matin. Catherine est top opérationnelle (qui a dit « comme d’habitude » ?) ainsi que Marie-Claude à l’administratif, Zaza est rayonnante et sa bonne humeur est la cerise sur les contrôles techniques protwinesques de ce matin. Thierry et Alain ont vérifié presque toutes les motos et équipements pour la fin de matinée. Yoan est super content en apprenant qu’il roule avec nous aussi ! J’ai une pensée pour Nico, qui s’est cassé la clavicule au prébol... Il ne peut donc pas rouler avec nous.
La première séance qualif est à 15h50 cet après-midi. Je dois partir avec mes pneus de course de Spa, car le train de pneus neufs doit être préservé pour la course. Je me laisse du champ et descends progressivement mes temps. La séance de 25 mn semble très courte car je n’ai fait que 9 tours et quand je sors, le drapeau à damiers s’agite déjà ! Je signe un timide 1’53’’2, ce qui me place 15e de la séance.
La perspective pour demain est qu’il y a du boulot !!! Je sais que je peux être bien plus vite, je me prends un petit plan du circuit et revois tous les endroits où je pourrai améliorer. Je pense avoir 3 bonnes secondes à gagner.
Yoan réitère son bon chrono de coupe Kawa en 1’58’’6 (c’est bien en considérant les 68 chevaux de sa Kakawette !)
Gonzo roule en 1’54’’7 en ayant pu faire que la moitié de la séance avant que son frein avant ne lui joue une sale frayeur au virage du lycée. Il se met de suite au boulot avec Philippe pour identifier le problème.
C’est notre Christophe Charles-Artigues international au guidon de sa NCR hyper light (140 kilos pour 116 chevaux... ça cause !) qui nous fait une super pole en 1’50’’7.... devant nos Buell et autres 1098 bien mieux fournies en chevaux ; Il paraît que ce n’est pas aux anciens que l’on apprend à faire la grimace... En tout cas, il surprend tout le monde, c’est génial !

Le briefing traditionnel de 19h30 est l’avant-dernier de la saison, ce sera long jusqu’au premier de la saison prochaine. L’ambiance bat son plein d’énergie positive autour d’un apéro bien animé, comme toujours...
Nous nous voyons même offrir chacun un délicieux fromage par notre sponsor officiel des podiums « fromages-confitures » Cyrille Schertenleib.
Pour dire si le Protwin est « open », tous étaient bienvenus à notre apéro, il y avait des gens de la coupe Kawa, du 3 A Racing (Yamaha), du team officiel Kawa, de Suzuki, etc...

Vendredi : Arnaud fait son apparition et m’offre un coup de main hyper sympathique avec un train de pneus neufs en vue de la 2e qualif. C’est vraiment cool car, je voulais garder mon seul train neuf pour la course. Celui de Spa, qui avait fait les qualifs et les 2 courses belges, la séance d’essais libres d’hier et la première qualif, montrait des signes de fatigue... La fin de saison est un peu raide pour bon nombre de pilotes... Yves m’invite donc à essayer ces pneus neufs, même s’ils sont très différents de mes BT 002 habituels. C’est vraiment super d’avoir ce coup de pouce plus que bienvenu. C’est que Miss Ducate ne chausse pas de 190 habituellement, il me faudra m’adapter !!!

Ainsi, notre 2e séance qualif commence à 15h50 comme hier ; sous un soleil d’été.
Yves a proposé une petite stratégie à la « de Touny » pour utiliser au mieux mes pneus et m’y habituer de manière progressive. Il a monté le slick avant neuf et je pars avec le BT OO2 arrière... Le temps de me mettre dans un bon rythme.
Ainsi, je rentre comme convenu après 3 tours et mon « druide » fait péter un chrono au changement de roue arrière avec sa clé à choc sans fil... de choc ! Digne d’un changement « endurance », c’est en quelques secondes qu’il s’exécute et je repars.
J’ai de suite de bonnes sensations et la moto ne bouge pas plus qu’avec les sculptés, contrairement à mes craintes. Je descends mes temps de suite et au 4e tour, je signe le 7e temps en 1’50’’7 ; équivalant à la pole d’hier ! Tout le monde a sensiblement amélioré, je ne parviens pas à baisser davantage mon temps dans l’avant-dernier tour (où je me retrouve dans un petit paquet sans pouvoir passer dans le virage du 180) alors je sors et c’est la fin de la séance.
Ce qui amusant, c’est que je fais des tours de circuit dans ma tête avant les qualifs que je chronomètre, et juste avant cette séance, j’en ai fait un en 1’51’’42 !
Je suis assez contente, car mon objectif de rouler en 1’50 est atteint. Mon bon ressenti des pneus,
l’arrière en 190/55 qui a rallongé un peu ma démultiplication, ma petite séance de travail d’hier et de ce matin ont payés ! Je me retrouve juste devant Louis-Luc Maïsto, Pascal Chrétien (avec qui je dois défendre ma 7e place au championnat...) ça va être chaud !
Mon Yoan a bien amélioré son temps de coupe Kawa en 1’57’’7, et Gonzo nous a fait péter un 1’54’’2.
La pole est bien méritée par Jérémie Rasting qui se fend d’un 1’48’’7, suivi de près par Bruno Destoop, notre Toto international (Jean-Yves Bonnet), et Michel Amalric pour la première ligne.

La course de demain promet d’être mouvementée ! C’est la dernière et on a tous envie de tout donner.
Je n’ai pas le droit de rater mon départ !
Un nouveau briefing permet à certains d’entre nous de gagner des lots offerts par nos partenaires du Protwin, Afam (représenté par Christelle), Michelin et Sud Moto Racing (représentés par Freddy et Walter), Zone Rouge, Elf, La Mutuelle des Motards... Je n’aurai pas le numéro complémentaire cette fois !
Il ne faut pas trop traîner avant d’aller se coucher car demain, la course est du matin !!!

Samedi : 6h45, je n’arrive plus à dormir, j’ai fait les freins à mon réveil. J’aime me réveiller dans le même tour chrono de tête dans lequel je me suis endormie.
Le soleil est toujours là, je vais faire un tour de vélo pour me mettre en forme. Je casse la chaîne en route et dois rentrer plus tôt que prévu !
L’attente de savoir ce que je vais pouvoir mettre comme pneu arrière est un peu longue, grâce à Arnaud je peux réitérer la monte d’hier, avec une gomme un peu plus dur à l’arrière pour éviter que le pneu ne se détruise.
8h35 : ça y est, je ramène la jante à Yves qui la monte aussitôt. Je me prépare déjà, pour aller voir de suite à 9h00 la procédure de départ des classiques ; pour me mettre dans le bain.
Tout se passe très vite, je me retrouve sur la grille de départ en 8e position (à l’issu du classement général des essais), juste derrière Michel Amalric. Gonzo va s’élancer de la 27e position, et Yoan de la 40e place (c’est pour lui une course d’échauffement en vue de la coupe Kawa).
Je suis comme d’autres pilotes en slicks un peu angoissée de partir les pneus froids, car un drapeau rouge lors de la course des classiques a retardé notre départ. On poireaute donc un bon moment en prégrille, puis sur la pit-lane, le temps que les pneus aient bien refroidi.
Quelques privilégiés ont des couvrantes avec un petit groupe, mais je suis loin d’être la seule à partir en « slicks froids »
Sur la prégrille, Bruno me dit de faire de grosses accélérations et de gros freinages, moto droite, pour les réchauffer un peu.
Je m’exécute, me replace sur la grille. Alain explique à Laurent Termeau que sa moto fume de manière douteuse et ce dernier ne prend pas de risques... il ne prend pas le départ.
Le feu passe au vert. Sans faire un départ foudroyant, je reste à ma place, fais en sorte de ne pas être trop violente en mettant la moto sur l’angle.
Ainsi, je passe en 8e position, juste derrière Louis-Luc Maïsto. Juste après le 180, Toto lève le bras, il se laisse aller jusqu’au Château d’eau mais il semble que lui aussi ait un problème moteur.
Visant le petit groupe juste devant moi, je m’accroche, rentre plus vite au bout de la ligne droite, me régale à remonter au freinage d’Adélaïde et au Lycée, sans pouvoir passer.
Nous n’avons que 8 tours, et c’est bien court. Je m’applique sur mes trajectoires, essaie de prendre un peu de champs sur mon groupe de poursuivants dont Pascal Chrétien, Camille Hedelin, ...
Je parviens à me détacher un peu, heureusement car je me fais 2 faux points morts dans l’avant-dernier tour qui me font bien peur (passer Adélaïde au point mort n’est pas super confortable, pas plus que le 180...) et me coûtent ma petite avance (2 secondes).
Camille essaie alors de me passer et c’est un dernier tour d’anthologie que l’on se fait tous les 2 pour la 7e place. Il tente un « inter » au Château d’eau, mais je ne cède pas et ferme la porte. Il en tente un autre au virage du Lycée, je ne me laisse pas faire non plus et le repasse aussitôt en lâchant les freins.
C’est presque de front que nous franchissons la ligne, mais je parviens à conserver ma petite 7e place. Le drapeau à damiers est arrivé trop vite, on remontait sur le groupe de devant...
J’ai amélioré mon chrono en 1’49’’9, ce qui n’est pas si mal (compte tenu de l’écart de puissance avec certaines machines, mes 126 poneys pédalent bien et sont hyper exploitables !).
Mon Gonzo remonte à la 18e place et améliore aussi en 1’52’’8. Yoan n’améliore pas, mais il est chaud pour la Coupe Kakawette...
Il confirmera d’ailleurs en signant une très belle 11e place... en 1’56’’5 !!!

Voilà, cette dernière manche se voit emportée par notre champion 2007, Bruno Destoop plus véloce que jamais, suivi par Michel Amalric et Jérémie Rasting qui signe ainsi un 1er podium bien mérité !

Je remercie du fond du cœur toute l’équipe d’organisation du Protwin, qui nous fait vivre de si bons moments...
Je remercie Philippe et Sylvie, Albert d’être venus, Gonzo pour son aide, Yves mon mécano que j’adore, mon Yoan, Arnaud (pourtant pas « Ducatiste » à la base ! ) pour son soutien, Kevin le bras cassé (!!!), ainsi que notre petite Steffie.

Un grand merci à mes partenaires, Le Garage de Touny, Minerva, Brigestone, Shoei, Racing Composites, J-M Motorside, Esprit-Racing, Le Voxan Club de France...

Rendez-vous au Moto Tour en attendant la prochaine saison !!!

Fabienne Migout (Ducati hybride n° 125)
Le 16 septembre 2007

 
 
© Copyright Cybermotard 1998-2009 - Textes et images PROTWIN
E-Mail :  protwin.montpellier@modulonet.fr