cybermotard
La compétition moto
par la photo
Sportwin  > 2012  > Les pilotes racontent...

Mes courses Sportwin à Alès par Emmanuel Thouvenin.

Publié le

Nous sommes arrivés sur le circuit d’Alès le jeudi vers 2H du matin. Après une courte nuit, j’effectue une quarantaine de tours pour me familiariser avec ma nouvelle monture : un proto avec un moteur d’hypermotard et une partie cycle de 748. Je commence à reprendre mes marques et arrive à rouler dans les temps de l’année dernière. Il a fallu déménager notre campement pour rejoindre un emplacement VIP SPORTWIN. Nous retrouvons quelques sportwineurs et les organisateurs. Mon cousin dit Lolo l’apprenti mécano nous rejoint pour nous emmener passer une soirée dans sa tribut.

-Vendredi 30 mars : essais libres.

Mon lolo mécano me conseille de tester ma nouvelle combard’ ainsi que mes bottes. Un éclair de génie, le fait d’avoir changé mon équipement et un vent très violent me déstabilisent. Pas de chrono significatif.

-Samedi : essais qualificatifs à 9H00 et 14H25 (20mn chacune)

1ère séance :
J’ouvre le bal des festivités et chauffe mes pneus sur 2 tours. Je me fais doubler par un proto 848 et décide de prendre sa roue. Malheureusement, ce dernier percute le seul représentant Harley et les deux finissent dans le bac à graviers. J’ai failli les suivre et décide de repasser par les stands pour un débrief de ma douce et de Lolo. Je repars plus motivé que jamais et ne peut effectuer que 2 tours. Bilan : 6 tours parcourus 11e sur 26. Frustré !

2ème séance :
Après avoir chaussé de nouveaux pneus, je tourne pour les roder. Finalement, je fais toute la session et améliore de plus d’une seconde mon temps. Je roule en 1’28“8 et me classe 12e.
La grille de départ me place à la 13e place sur la cinquième ligne côté mur des stands.
Tout le team suit le brieffing de Sandra et Thierry. Puis vint l’apéro réparateur mais nous décidons de ne pas y participer. En effet, nous avions une heure de route à parcourir. Cela nous a chagriné de quitter cette belle ambiance.

-Dimanche : les courses

Course 1 à 9H35 17 tours :

Arrivés à 8H00 au circuit, je me sens pour une fois Zen. Je ne me mets pas de pression et pense uniquement à prendre du plaisir. Je prends un bon départ et rattrape la ligne devant moi mais je vis un grand moment de solitude : un faux point mort m’empêche de passer la 3. Je finis par rétrograder en première et me fais une belle glisse. Mes camardes de jeu me dépassent sans encombre. La fin du premier tour se solde par un 16e place. Je suis Joaquim n°13. Je le double au 3e tour et commence à prendre un rythme mais je bute sur le barde n°30. Notre chanteur préféré a mangé du lion et je finis par me faire redoubler par d’autres sportwiniens. Je suis 17e au 6e tour. De plus, Jacky n° 57 avec sa cahuète vient me chatouiller sur 2 tours consécutifs. Je finis par le repasser au 8e tour et fonce sur le 46 Diego Calzavara. Je me sens de mieux en mieux et améliore mes chronos. Je rejoins Joaquim et nous ne nous quittons plus jusqu’au 12e tour. Je profite d’une petite erreur pour le dépasser et m’enfuis. Je réalise mon meilleur tour en course au dernier passage en 1:27.696.Je me classe 13e sur 26.

La morale de cette course : j’ai su patienter pour construire une belle remontée. Que du bonheur…

Course 2 à 16H55 sur 17 tours :

Je prends un bon départ et voit les sportwineurs de la première ligne : quelle joie de courte durée. Je ne suis pas assez incisif et me fait repasser par une meute de pilotes assoiffés de sensations. Je retrouve Joaquim au tour 3 et le suit comme son ombre jusqu’au tour 10. Je lui fais un dépassement type moto3. En effet, je me positionne d’une certaine façon dans le dernier droite et le passe à l’aspi dans la ligne droite. Je repousse ses attaques pendant le tour suivant. Il me repasse au 12e tour. Je me sens fatigué et décide de le suivre jusqu’à la fin de la course. Bilan une treizième place et des chronos améliorés et réguliers.
Ce week-end m’a permis de prendre la mesure de ma belle italienne et de gérer au mieux ces deux courses. Il me tarde d’être à Nogaro le 12 et 13 mai.
Je tiens à remercier tout particulièrement Ducati Store Bordeaux (M Laffargue, David et John), le loulou, le lolo, ma douce, Dafy moto Bordeaux, Pano Bordeaux et les organisateurs du sportwin.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



Visiteurs connectés : 39

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook