cybermotard
La compétition moto
par la photo

Publié le 19 mars 2019

Première pole position pour le GMT 94 depuis...

Le GMT 94 décroche la pole position, car non seulement cette équipe bénéficie de la dernière mouture de la Yamaha.
Mais ce qui fait la force de l’équipe du GMT 94, c’est que son équipe de pilotes est très homogène. Ainsi tous ses pilotes sont en dessous de 1’59 avec une mention spéciale pour Lucas Mahias qui roule en 1’58’’255 !
Qu’il est loin l’erreur de casting avec Louis Rossi aux 24H moto 2016 !

Contreperformance pour le Yart

Même si le Yart figure dans le Top 10 sur la grille de départ de ce 80e bol d’Or, on voit bien que l’équipe de Mandy Keinz est à côté de la plaque.
Ainsi Josh Hayes ( à droite) malgré ses 4 titres de champion AMA superbike, roule 3 secondes et 8 dixièmes moins vite que Broc Parkes (à gauche).
Pourtant cette équipe avait eu le soutien de Yamaha Japon et avait terminé 4e aux 8H de Suzuka !
Comme quoi l’homogénéité d’une équipe cela compte !

Louit moto, dans le Top Ten !

La Kawasaki N°33 de Louit Moto fait une fois de plus le spectacle. Engagée en superstock elle apparaît à la 9e place de ce 80e Bol d’Or.
De gauche à droite : Anthony Loiseau, Morgan Berchet et Emeric Jonchière
« Nous nous focalisons sur le Bol d’Or, nous prouvons que nous pouvons être devant, après les problèmes rencontrés aux 24H moto » explique Emeric Jonchière.
Cet équipage devance le Motor Events de 38 millièmes, elle qui roule en EWC !

Et un ancien pilote de GP pour le FCC TSR Honda

M. Masakazu Fuji, le propriétaire du FCC TSR a vu les choses en grand.
Il a embauché dans son équipe Shinichi Ito, un ancien pilote de GP 500. Ce dernier a remporté 3 fois le titre de champion du JSB ( le superbike japonais). Il a en outre décroché 5 fois la pole position aux 8H de Suzuka et remporté trois fois cette épreuve prestigieuse.
Sur la grille de départ, la Honda FCC TSR N°5 devance la Honda N°111 de 23 centièmes.

Duel entre des Honda

Même si l’équipage de la Honda Endurance Racing, pointe à une très belle 5e place sur la grille de départ, Sébastien Gimbert, Julien Da costa et Freddy Foray auront à lutter aussi contre l’AUTRE honda, celle de l’équipe japonaise du FCC TSR !

Equipe complètement disparate chez Moto Ain

Pierre Chapuis a fait appel à un panel de pilotes complètement disparate pour sa Yamaha N°96. Résultat l’équipe partira de la 31e position !
Déjà Alexis Masbou (ancien pilote de moto3) roule 1 seconde et 49 centièmes poins vite que Hugo Clère !
Enfin le 3e larron Ludovic Gueradi roule en 2’11, soit en dehors des 110% de sa catégorie.
Mais on ne peut pas lui en vouloir, ce n’est pas un pilote moto, mais auto !

Un 2e team japonais en championnat Mondial d’endurance

Le team Trick Star n’est pas complètement inconu chez nous, puisqu’ils sont venus au Mans en 2013, avec une 9e place à l’arrivée.
Pour le Bol d’Or cette équipe aligne Erwan Nigon, Osamu Deguchi et Hitoyasu Izutsu.
Ils partiront de la 6e place sur la grille de départ, ce qui est remarquable !

Equipe très homogène au sein du SRC Kawasaki

Sans grande surprise, Randy de Puniet a très bien intégré le staff de pilotes du team SRC Kawasaki.
Ses trois pilotes ont des chronos très proches, même si Fabien Foret est le plus rapide du trio.
La Kawasaki N°11 n’est qu’à 40 centièmes de la pole position et partira de la 3e place de la grille de départ.


Thierry Leconte

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



Visiteurs connectés : 33

Rechercher
Articles dans la même rubrique
 

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook