cybermotard
La compétition moto
par la photo
Bol d’Or  > 2016  > Le journal de la course

16H heure de course : La Kawasaki à la pousuite du diamant vert

Publié le 18 septembre 2016

A l’heure où le soleil se lève sur le circuit Paul Ricard et qu’il déchire les voiles opaques de la nuit, de gros chamboulements sont intervenus.
La Suzuki N°1 mène toujours en tête avec 9 tours d’avance sur la Kawasaki N°10 ! Mais la Kawasaki N°11 est dans le sillage du "diamant vert" : la Kawasaki Trick Star.
Dernier coup de théâtre : l’abandon de la Yart N°7, moteur explosé !
Au lever du jour on compte 20 abandons, ce dimanche.

Duel au somment entre 2 Kawasaki !

On ne pourra pas dire que la Kawasaki N°10 Trickstar, n’aura pas crée la surprise lors de cette 80e édition du Bol d’Or.
Comme en début de course, elle est à la lutte avec la Kawasaki SRC N°11.
C’est en bel exploit pour la machine de Gilles Stafler, qui a connu des problèmes d’axe de roue arrière vers une heure du matin. Redescendue à la 8e place, elle est en bagarre désormais pour la 2e place !

Abandon d ela Yart

La Yart a connu son lot de coup du sort. Après la panne d’essence qui a frappé Broc Parkes, lors de son premier relais. La machine de Mandy Keinz a mis les bouchées doubles pour remonter de la 18e dans le Top 3 passé minuit.
Hélas au lever du jour, Sheridan Morais, ramène ( avec l’aide d’un véhicule d’assistance) la Yamaha N°7 dans son stand.
Mais l’équipe autrichienne, ne peut plus rien faire : le moteur a explosé !

Encore un problème d’axe de roue AR pour la Kawasaki SRC

Décidemment la Kawasaki SRC est abonnée aux problèmes d’axe de roue AR ( comme à Suzuka).
Cette fois çi c’est Fabien Foret qui a dû ramener la machine à la poussette.
L’axe de roue AR a tordu TOUT le bras oscillant et il a fallu changer l’ensemble !
Du coup la Kawasaki N°11 a pris plus de 8 tours de retard !


Thierry Leconte

Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



Visiteurs connectés : 31

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook