cybermotard
La compétition moto
par la photo
Les brèves  > 2020

Lucas Mahias fait le plein de points à Magny-Cours et consolide sa place de Dauphin en mondial Supersport

Publié le

Pour rester fidèle à la tradition, c’est un temps automnal et très humide qui attend les pilotes du mondial supersport lors de cette épreuve de Magny-Cours.

Même si le titre est déjà acquis pour Andrea Locatelli (Yamaha Bardahl n° 55), il reste encore la place de dauphin à consolider pour Lucas Mahias (Kawasaki Puccetti n° 44).

C’est sous une piste détrempée que se tient la course 1. On assiste rapidement à une échappée belle d’Andrea Locatelli suivi par Lucas Mahias et par Kyle Smith (Yamaha GMT 94 n°11). Cependant, le remplaçant de Jules Cluzel (Yamaha GMT 94 n° 16) qui est toujours convalescent, ne profite pas de sa pole position et peut nourrir des regrets. Il chute 2 fois en course alors qu’il aurait pu prétendre à un top 5.

On pensait que Locatelli était plus timide sous la pluie, mais il n’en est rien car il impose vite un rythme infernal et réalise les meilleurs tours en course. Il met rapidement Lucas Mahias a plus d’une seconde derrière lui.

Mais c’est sans compter sur un Lucas Mahias des grands jours, qui on le sait très à l’aise sur piste humide. Il mettra toute la course la pression sur le pilote italien, mais sans succès. Il finira 2e à moins d’une seconde.

C’est l’Estonien Hannes Soomer (Yamaha Kallio Racing n° 38) parti de la 16e position qui complète le podium.

La course 2 c’est déroulée dans des conditions climatiques identiques à la course du samedi. On pensait assister à un remake de la course de la veille, tant Andrea Locatelli avait surnagé sous la pluie.

Mais coup de tonnerre lors du tour de formation, puisque le pilote Bardahl se fait piéger dans l’enchainement des « S » d’Imola et chute ! Il n’en fallait pas tant pour laisser le champs libre à Lucas Mahias et Kyle Smith.

Le pilote Français qui avait à cœur de gagner en terre Française réalise une course parfaite et saura se jouer d’une piste qui semble davantage piégeuse que le samedi. Nous assistons à un festival de chutes, et seulement 14 pilotes finiront la course.

Le pilote Kawasaki, s’impose avec plus de 5 secondes d’avance sur Kyle Smith qui avait envie de se racheter une conscience auprès du team GMT 94 après ses chutens de la veille et pourquoi pas glaner le guidon de Corentin Perolari qui n’a pas été reconduit par le team Francilien pour la saison prochaine

C’est à nouveau Hannes Soomer qui complète le podium.

Corentin Perolari (Yamaha GMT 94 n° 94) fini dans le ventre mou du classement lors de la première course (11e) et chutera lors de la seconde course. Le vainqueur de Barcelone, Andi Verdoïa (Yamaha MS Racing n°25) a connu un week end compliqué. Ses chutes lors des essais ne lui ont pas permis de régler correctement sa machine. Il finit 18e en course 1 et abandonne lors de la course 2.

Le dernier meeting de l’année se tiendra du 16 au 18 octobre sur le circuit d’Estoril au Portugal.

Cette manche sera peut être marqué par le retour de Jules Cluzel si les docteurs le déclarent apte à courir.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi
21 septembre 2020
Mondial ssport à Barcelone : Locatelli titré à l’issue d’une saison incroyable
5 mai 2017
Les français à l’honneur à Assen
30 septembre 2017
Les français à la pointe au WSBK de Magny Cours
11 novembre 2011
Mondial supersport : retour à la case départ pour Kenan Sofuoglu en 2012
 

Visiteurs connectés : 31

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook