cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Actualites  > 2009  > Actualites, manifestations

Jean Luc Mars quitte le poste de DG de Honda France

Envoyer l'article par mail
Publié le

Jean luc Mars ( à droite) ne sera resté qu’un an et trois mois aux commandes de Honda France. Il semble qu’il ait très vite compris que les moyens « n’étaient pas en adéquation avec les objectifs assignés ». Sébastien Charpentier est prêt à tenter l’aventure avec un autre constructeur européen.

La nouvelle n’est pas encore officielle, mais le site cybermotard, associé avec un journaliste de Charente, est en mesure de révéler que Jean Luc Mars, directeur Général de Honda France a posé sa lettre de démission sur le bureau des responsables nippons de la marque, depuis le 20 juillet 2009.

La mission de Jean Luc Mars, anciennement Buell France, prendra officiellement fin le « 30 septembre 2009 » (Après une prise de fonction en mai 2008 chez Honda). Cette démission est symptomatique du malaise qui traverse l’importateur du premier constructeur Mondial en France, qui s’est défait de Pierre Laurent Chauvet, puis de Bernard Rigoni en quelques années. Tous les « historiques » ont été mis à l’écart !

Malgré la 2e place de la Honda officielle N°111 aux 24H du Mans 2009, l’importateur nippon persiste dans une politique quasi suicidaire. Ainsi pour cause de « crise financière » la Honda officielle ne sera pas reconduite pour le Bol d’Or. L’annonce faite en plein mois de juillet 2009, a désarçonné pas mal de monde.

Ainsi Sébastien Charpentier associé à Eric Celis a proposé de mettre en place une Honda « semi-officielle » pour le Bol d’Or avec l’appui technique de Ten kate Junior. Sur cette moto semi officielle il y aurait, outre le double champion du monde supersport 2005 et 2006, des pilotes comme Jonathan Rea et Maxime Berger.

Le rendez vous qui s’est déroulé le mercredi 26 août 2009, à Marne la Vallée, n’a pas permis de faire aboutir ce projet. Il manque « 20.000 euros » pour pourvoir aligner une Honda « officielle » sur la grille de départ de la 73e édition du Bol d’Or les 12 et 13 septembre.

Même si Honda France a donné son accord de principe, il était hors de question de débourser un montant quelconque pour cette opération. « Les choses ne se sont pas passées comme cela » explique Jean Luc Mars, sans toutefois démentir les informations de cybermotard.com. Mais il reconnaît toutefois que :

« L’abandon du programme du Bol d’Or est symptomatique de ce qui se passe chez Honda, puisque les moyens donnés ne sont pas en adéquation avec les objectifs visés » explique Jean Luc Mars en exclusivité pour cybermotard.com.

Frusté, Jean Luc Mars part donc à la concurrence, chez Triumph.

Jean luc Mars ( à droite) ne sera resté qu’un an et trois mois aux commandes de Honda France. Il semble qu’il ait très vite compris que les moyens « n’étaient pas en adéquation avec les objectifs assignés ». Sébastien Charpentier est prêt à tenter l’aventure avec un autre constructeur européen.

D’autres infos sur La Charente Libre


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



21 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook